AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Danse nocturne (Jocelyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sissy Skinner

lost in the world
avatar
messages : 16
à liberty depuis : 27/08/2017
avatar + © : Agathe Rousselle / epsilon d'après une photo de Diane Sagnier
pseudo : epsilon
dc : /



MessageSujet: Danse nocturne (Jocelyn)   Sam 9 Sep - 1:12

C’est la nuit que vivent les lumières. Elles dansent. Elles valsent. Elles invitent. «Viens avec nous. Le ciel est infini. Danse. Viens.» Ce que disent les lumières les brins d’herbe le chantent. «Danse. Reste. Tes pieds nous appartiennent. Danse.» C’est tellement épuisant. Une paire de chaussures dans l’allée. Orphelines. Un sac à dos sur les gravillons. Délaissé. Les pieds légers foule la pelouse, petits bonds, entre-chats de non-ballerine et roulades pourquoi-pas. Une danse qui appartient à la terre, aux tambours qui scandent en silence. Une danse sylphide au fifre endiablé et aérien. Epuisante danse qui ne peut se faire que la nuit venue. Solitaire. Sissy s’arrête. Ses pieds ont martelé la terre, ses mains ont saisi l’air. Epuisée. Sissy s’allonge sur le banc. Elle regarde les étoiles qui ne sont pas des étoiles. Ce sont des lumières. Les gens du pays leur donnent moultes noms, “étoile”, “avion”, “constellation”, “OVNI”. Sissy regarde le noir entre deux tâches lumineuses. Elle se dit que si elle n’avait pas abandonné sa veste sur l’autre banc, elle aurait moins froid. Elle regarde le ciel. En cette nuit d’après couvre-feu, il fait beau. Il est beau, le ciel. Elle se dit qu’elle aura froid quand elle fermera les yeux, alors il faut se gaver de ces étincelles qui dansent là-haut, qui dansent dans ses yeux parce qu’elle est essouflée jusqu’au bord de l’asphyxie. Elle connait bien cette sensation. Elle sait qu’ici, cependant, quand elle fermera les yeux, son souffle reviendra. Il fait bon dormir. Sa robe en dentelle blanche coule de son corps, le long du banc comme une cascade qui ne touchera pas le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jocelyn Bradford

lost in the world
avatar
messages : 22
à liberty depuis : 16/08/2017
avatar + © : Sharon Rooney; #CHEVALISSE
pseudo : moonlessnight/Chloé
dc : /



MessageSujet: Re: Danse nocturne (Jocelyn)   Mer 20 Sep - 23:46

DANSE NOCTURNE
Quelle connerie ce couvre-feu. Juste une excuse à la con de la part du maire, tellement con que Joss ne s'en souvenait que très vaguement: une histoire avec les jeunes, si sa mémoire était bonne. Dans tous les cas, c'était juste un prétexte pour mieux contrôler les gens et leur faire peur. Joss détestait cette espèce de dictature, et s'était fait la promesse de ne jamais en tenir compte. Elle aimait se promener une fois la nuit tombée et observer les étoiles, et ce n'était pas les quatres mètres carré de jardin pourri qu'elle avait qui allait suffir à cette entreprise. Non, elle voulait bouger, se promener dans les rues de la ville puis s'engouffrer dans les forêts et montagnes environnantes, pour changer un peu. Mais grâce (ou à cause?) du couvre-feu, aller dans une forêt ou sur les grands boulevards ne changeait pas énormément si c'est le calme qui est recherché. Car oui, étonnement, la plupart des habitants de ce bled de merde respectent ce diktat. Par peur, sûrement. Peur de quoi? Des aliens? Nombreux sont ceux qui en avait parlé à Joss. Notamment les fanatiques de la secte, qui se réunissent juste à côté de chez elle. Mais Joss étant une personne pragmatique, elle ne croyait que ce qu'elle voyait, et du moment qu'elle ne rencontrait pas de bonshommes verts sortant d'un vaisseau spatial, elle continuerait de croire que c'est du bullshit. Vu la taille de l'univers, il y avait forcément une certaine forme de vie intelligente ailleurs, mais de là à ce qu'on les ait vu à Liberty, peu de chances.
Tout en y songeant, Joss avançait, son regard passant du ciel étoilé, particulièrement magnifique ce soir-là, aux rues désertes qui l'entouraient. Pas un chat dans les parages. Son quartier semblait encore plus laid de nuit. Elle décida d'aller là où ses pas la guiderait, divaguant au hasard, tel un fantôme, dans les rues inanimées. Après avoir traversé la zone industrielle, Joss pénétra sur le "Orange Grove Boulevard". Nom bien prétentieux pour un quartier résidentiel qui l'était encore plus. Joss haïssait ces espèces de maisons toutes pareilles et alignées impeccablement, formant un tout qui avait de faux airs de set hollywoodien. Cet endroit la dégoûtait encore plus que South Lake District. Joss décida de ne pas s'y attarder, mais, alors qu'elle commençait à accélérer le pas, elle aperçut une silhouette douce allongée sur l'un des nombreux bancs qui occupaient les trottoirs. Une jeune femme, tête nue, seulement couverte d'une robe blanche et légère. Comme une apparition. Sans s'être frotté les yeux par deux fois, Joss aurait pu la prendre pour une étoile tombée du ciel. Elle dégageait quelque chose d'incroyable. Ses affaires étaient étalées sur le sol un peu plus loin. Elle était pieds nus. Elle devait avoir terriblement froid. Sa curiosité surmontant sa timidité, Jocelyn s'approcha lentement de l'inconnue.

"Euh...Tout va bien? Tu n'as pas trop froid?"

Quelle idiote elle faisait! Réfléchis avant de parler, pauvre débile!. Cette fille pouvait très bien être une toxico dangereuse, ou une tarée (bon, là au moins, elles seraient deux) ou...n'importe quoi. Qu'est-ce qui lui prenait d'aller lui parler ? Peut-être qu'elle la dérangeait, d'ailleurs, qui sait? Peut-être qu'elle aussi voulait juste vagabonder dans les rues silencieuses, sans se faire emmerder par la première personne venue.

"Si...euh...si je te dérange je peux m'en aller...Je voulais juste m'assurer que tout était OK de ton côté."

Tais-toi ma pauvre, tais-toi.


Image = Sophie Lécuyer- Bain d'étoiles
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sissy Skinner

lost in the world
avatar
messages : 16
à liberty depuis : 27/08/2017
avatar + © : Agathe Rousselle / epsilon d'après une photo de Diane Sagnier
pseudo : epsilon
dc : /



MessageSujet: Re: Danse nocturne (Jocelyn)   Jeu 28 Sep - 1:03

Une voix berce l’oreille d’un son harmonieux mais à l’intonation interrogative. Sissy qui oscillait entre les ombres de l’esprit sur les paupières quand elles se ferment et les pépites du ciel quand elles sont levées, se soulève pour chercher le visage qui accompagne les paroles. Visage, corps, personne qui ne devrait pas être là, elle non plus. La survivante du lac n’est pas la seule à faire fi du couvercle que le maire pose sur la tête des moutons pour les enfermer dans leur bergerie. Elle s’assoit sur un bout du banc en laissant de l’espace si l’apparition aux allures d’un songe nocturne veut prendre place à ses côtés.

— Je crois que j’aurais froid bientôt. La nuit câline et parfois assassine.

Elle regarde autour d’elle, vérifiant la présence des éléments vestimentaires qu’elle a semé pour faciliter sa danse. Des lambeaux d’elle sur le sol. Pas tout à fait elle, de son apparence oui.

— Tu ne me déranges pas du tout.

Sissy croise les mains sur ses jambes. Une attitude qui marque le commencement de la patience qu’elle sait déployer. Elle regarde l’invitée surprise. L’attitude en retrait par rapport aux mots, les hésitations de la nouvelle venue inquiète autant que la présence de la danseuse étendue sur son banc.

— Et pour toi ? Tout va bien ? Tu as osé affronter les interdictions, pour...? Rencontrer la lune ? Fuir l’odeur de la soupe que l’on façonne en cuisine ? Rejoindre quelqu’un ?

Elle sourit. C’est la meilleure façon de rassurer. Mais si ce n’est suffisant, elle ajoute quelques mots.

— Je n’ébruiterai pas ta déambulation au travers des rues, ni sa raison. Je ne pourrai le dire qu’aux étoiles et aux arbres, mais ils savent déjà ou le sauront quoiqu’on fasse. Ils sont témoins, toujours.

Elle sourit. C’est simple. Simple clé pour ouvrir l’instant et le rendre propice à l’échange.

— Je dansais.

Parce qu’on ne peut pas demander à l’autre ce qu’on ne donne pas soi-même.

— Danser jusqu’à en perdre le souffle.

C'est la raison de sa présence en ce lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Danse nocturne (Jocelyn)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Danse nocturne (Jocelyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Nocturne de l'ULB annulée
» DANSE PORTAGE
» STAGE DE DANSE POLONAISE AVEC CHOREGRAPHE POLONAISE "Zpit LUBLIN Kaniorowej"
» 2 décembre : Nocturne au Musée de l'armée à Bruxelles
» DANSE"LA POLKA"

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: (liberty, oregon) :: Orange Grove Boulevard-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet