AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Les mots bleus {Ethel}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ethel Keller

lost in the world
avatar
messages : 35
à liberty depuis : 23/05/2017
avatar + © : Marion Cotillard (Lolitaes)
pseudo : wiise
dc : Everett & Jude
polaroïd :
guilty pleasures : Fumer une cigarette, les séries télévisée sur le droit, Edith Piaf, passer du temps avec ses enfants, les levés de soleil, rêver.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: Bruce, Nolan, Alba, Elizabeth, toi ?

MessageSujet: Les mots bleus {Ethel}   Mar 23 Mai - 19:50


[ETHEL KELLER]
"Je lui dirai les mots bleus, les mots qu'on dit avec les yeux "
(Marion Cotillard) // Fae

[âge] Trente quatre années à se faire dicter sa conduite et à mettre de côté ses rêves. Trente quatre années de mélancolie. [origines] Des ancêtres autrichiens et canadiens. De doux mélanges, même si aujourd’hui, l’histoire de ses arrières grands-parents semble lointaine et vague. [en ville] Plus dix ans, peut être douze. Elle y est venue pour lui, dans cette petite ville perdue. Pour lui et ses beaux yeux. Pour une vie à deux, pleine de promesses. [statut] Divorcée, parce qu’il a déconné. La vie brisée et le cœur en miettes. Parce qu’elle l’aimait, à en crever. Remarié depuis, pour la stabilité, pour la normalité. Le réconfort, plus simple que la vérité, juste là pour consoler et réapprendre à aimer. Même si le vrai, l’unique, elle ne l’oubliera jamais. [emploi] Mère au foyer par la force des choses. Il fallait élever les enfants, il fallait veiller à leur parfaite éducation. Elle a accepté les traditions républicaines de son mari, elle a accepté d’enterrer ses rêves, quelque part au fond du jardin trop vert et trop parfait. [$$$] $$$ La luxueuse propriété, les vacances au soleil et la voiture flambant neuve. Elle embrasse l'opulence, pourtant discrète et délicate. Elle ne manque de rien, si ce n'est de la passion et du vrai bonheur. [groupe] Blue Moon

keywords: Bruce, regrets, enfants, argent, foyer, mélancolie, cigarettes, vices, insatisfaction, évasion, lever de soleil, photos souvenirs, carmin, champagne, soupirs, sourires, féminisme, secrets, activisme, jugements, altruisme, culpabilité, divorce, douleur, tristesse, murmures, bonheur effacé, normalité, banalité, nuit étoilés, fraicheur.



[a lot on my mind]

I. Ethel, elle vient d’une famille où elle n’avait pas le droit de rêver, parce que les rêves, ça coute cher. Dés ses seize ans, elle a dû travailler, participer aux revenus du foyer. Elle a dû en baver, à ne rien dire lorsque son père voulait qu’elle épouse le fils du voisin, riche héritier sans charisme, ou que sa mère lui expliquait qu’elle devait juste être jolie, pour se trouver un bon mari. Que tous ses rêves de faire du droit et de réussir par elle même, ce n’était que du flan. On lui riait au nez à Ethel, lorsqu’elle osait rêver de succès, parce qu’elle n’était qu’une poupée bonne à marier et à ramener quelques billets.
II. C’est à ses dix huit ans qu’elle claque la porte. Qu’elle part, sans se retourner. Qu’elle quitte sa minable vie sans aucun regret. Quelques affaires dans un sac à dos, une vieille paire de basket aux pieds et la tête emplie de rêves, d’étoiles, qui cognent contre son crâne tant elle aspire à faire de grandes choses. Elle atterri dans une jolie ville touristique prête à porter ses rêves et ses aspirations. Elle trouve un petit boulot dans un hôtel de luxe, démarre des cours par correspondance. Elle se crève à la tâche, le sourire aux lèvres parce que pour la première fois de sa vie, elle se sent elle même, Ethel.
III. C’est en pleine saison, alors que le soleil, haut dans le ciel, berce le paysage idyllique de sa chaleur, qu’elle le rencontre. Bruce et son regard translucide, qui transperce son âme, lorsqu’il se pose sur sa frêle silhouette. Son cœur rate un battement. Les papillons s’agitent dans son ventre, lorsque leurs lèvres se lient pour la première fois, ou que les larges mains de l’homme caressent sa peau alors qu’il l’aime, une nuit, d’abord. Une vie ensuite. Elle se laisse aller, elle s’abandonne à cette relation qui lui retourne complètement le cerveau et le cœur. Elle l’aime à en crever, au point de tout plaquer pour aller vivre avec lui. Epouser sa vie bancale et l’aimer un peu plus fort, chaque jour. Jusqu’à brûler ses ailes et briser son coeur.
IV. Son corps a porté la vie, par deux fois. Deux enfants de Bruce alors que le deuxième, jamais il n’a eu vent de son existence. Jamais elle n’a eu le courage de lui avouer, au cours d’une lettre ou d’une confession volée derrière une vitre rayée. Elle le savait, pourtant, que Bruce, il n’avait pas fait que de bons choix, pour la pérennité de leur histoire. Elle le savait sans l’admettre, parce qu’elle l’aimait et qu’elle ne voulait pas ouvrir les yeux. Pourtant lorsqu’elle regarde ces deux têtes blondes, aux regards azur et perçants, elle ne le voit que lui. Celui qu’elle a perdu, celui qu’elle a abandonné, pour offrir autre chose à ses gosses. Son cœur est resté en prison, derrière les barreaux, avec celui auquel elle a tourné le dos.
V. C’est d’une main tremblante, affaiblie, qu’elle signe les papiers du divorce. La meilleure chose à faire pour son fils et celui à venir, pour elle même. Pour son désir de vivre et d’exister. Pourtant une larme ou deux se perdent sur le papier blanc fraichement imprimé. Elle y laisse une part d’elle même, avec ce mariage. Forcée de tourner la page. Forcée de couper les ponts. Elle préfère écouter sa raison. Elle préfère regarder s’enchaîner les saisons, plutôt que de se rattacher aux souvenirs d’une vie passée. D’une vie heureuse et passionnée qu’elle n’aura plus jamais.
VI. Elle dit oui, une bague brillante de mille feux à l’annulaire. Elle a troqué sa robe vintage contre une trop blanche, trop large, trop chère. Le jardin à l’orée d’un petit-bois, contre une vaste propriété riche décorée. Tout respire le luxe et l’opulence, jusqu’au visage parfait de son nouveau fiancé. Elle veut y croire, encore. Elle veut réapprendre à aimer. Elle veut d’une vie stable et posée. Pour ses enfants, pour leur futur, pour leur présent. Il n’y a plus le feu dévorant, mais seule les douces caresses d’un amant. La stabilité d’un père qui comble l’absence d’un fantôme du passé, incarcéré. Elle lui cède tout, à son nouveau Jules. Elle lui offre tout, dans un espoir de nouveaux souvenirs, d’un nouvel avenir.
VII. Ethel, elle enterre ses rêves au fond d’un luxuriant jardin, lorsqu’elle comprend qu’elle n’y aura pas droit. Elle doit rester là pour les enfants. Elle doit les chérir, les aimer, les élevé. Elle déglutit et ravale ses larmes, parce que c’est mieux pour tout le monde. Elle accepte les traditions républicaines et conservatrices de son époux. Elle accepte de le laisser réussir pour deux. Elle accepte d’enterrer tout ce pour quoi elle s’est battue, pour offrir autre chose à ses enfants que la triste existence qu’elle a pu avoir. Bercée de désillusion et de peine. Malgré le remords, qui la ronge. Malgré l’insatisfaction qui peu à peu, gagne son esprit et tourmente ses pensées. Cage dorée d’un mariage de facilité plus que de passions enflammées.
VIII. Les années passent et les rides naissent. Les anniversaires s’enchaînent et l’âge la gagne. Avec lui, les remords, la culpabilité, la mélancolie de tout ce qu’elle a abandonné. De tout ce qu’elle a perdu, ce qu’elle a renié. Elle se met à fumer, enchaine les cigarettes, dans les moments volés. Dans la solitude de son âme, bourrée de regrets. Elle cache ses vices, pour ne pas ternir l’image parfaite d’une famille qui ne l’est pas et que pourtant, son mari aime penser ainsi. Aime aduler et montrer. Un couple apprécié, aux sourires affichés et aux douces attentions, en public comme un privé. Pourtant le trou béant dans l’âme, la sensation qu’il manque quelque chose. Qu’il manquera toujours quelque chose.
IX. Elle se perd, quelques fois, Ethel. Elle se perd à écrire à Bruce, des lettres qu’elle ne lui enverra jamais. Elle couche sur le papier ses doutes, ses regrets et ses pensées. Elle avoue au travers de mots, tout ce qu’elle n’a jamais pu lui dire. Elle lui dit pour son deuxième fils, pour cet enfant dont il n’a même pas connaissance. Elle lui parle de sa vie, de son mariage, de ses peines. Elle lui dit combien elle l’a aimé. Ou combien elle l’aime, peut être. Le cœur partagé, déchiré, tiraillé. Entre raison et réalité. Des lettres abandonnées, inavouées, qu’elle garde dans un petit coffre scellé.
X. Activiste dans l’âme, Ethel, elle a toujours eu besoin de s’engager. De se rendre utile et de se battre pour ce qui lui semble juste. À défaut de pouvoir réaliser son rêve de carrière, elle s’est engagée dans l’association de parents d’élèves du collège de ses enfants, jusqu’à en être élue présidente. Aussi, elle gère les conflits entre parents et enseignants, joue les médiatrices, organise des évènements divers. Un bon nombre de responsabilités qui occupent ses journées et parfois soirées. Qui lui donne le sentiment d’exister. Qui lui offre une notoriété jamais demandée mais qui pourtant, lui plait. À côté de ça, elle est également engagée pour la lutte des droits des femmes, dans une association de la ville. Féministe dans l’âme.
XII. Amour prononcé pour la chanson française, les grands classiques, qui la font voyager, l’espace de quelques morceaux. Elle aime fermer les yeux et écouter les paroles, qu’elle ne comprend pas toujours. Mais ça fait battre son cœur de romantisme et de voyage. Elle a même appris le piano, pour pouvoir reprendre quelques-uns de ses morceaux préférés. Elle s’abandonne au toucher de velours des touches noires et blanches, lorsqu’elle se retrouve seule avec sa mélancolie, un peu de vin rouge et quelques cigarettes.
XIII. Un besoin d’évacuer le stress, le trop-plein de pensées parasite et de rage, contre le monde et contre elle même. Se débarrasser de tout ça, décompresser, relâcher la pression sur ses muscles, elle le fait par la pratique de la boxe, depuis plus de cinq ans. Elle s’évade en cognant, toujours plus fort, toujours plus vite. Ça lui vide l’esprit à Ethel. Ca lui vide l’esprit et lui soulage l’âme, d’offrir ses remords en pâture à un sac de frappe trop lourd pour éclater sous le poids des remords.
XIV. Depuis quelques semaines, le mariage si parfait bat de l’aile, parce que depuis sa trentaine passée, Ethel elle déprime. Elle veut vivre son rêve. Elle veut reprendre ses études, maintenant que Lucas et Gabriel sont plus grands, plus autonomes. Elle veut enfin pouvoir toucher du doigt ce à quoi elle aspire depuis toujours et qu’elle a si souvent mis de côté. Tombé enceinte jeune, perdue dans des petits boulots pour subsister. Jusqu’à finalement vivre dans la richesse matérielle avec pourtant le manque cruel de la richesse intérieure. Celle de l’âme, le sens de sa vie. Alors elle se dispute, avec celui qu’elle aime, à sa façon. Les cris brisent les nuits de l’immense demeure. Les larmes roulent sur ses joues et son cœur saigne.
XV. À défaut de pouvoir pratiquer le droit, pour lequel elle se passionne, elle s’évade dans des séries et films, effleurant du bout des doigts la discipline. Elle est accro et ne manque jamais, ou presque, un épisode de ses diverses séries d’avocats. C’est son rendez vous, hebdomadaire, dans la chaleur d’un bain ou des draps propre, avec quelques cochonneries à grignoter et un peu de vin. Elle a les yeux qui brillent, Ethel, lorsqu’elle regarde tout ces personnages si brillant, faire ce dont qu’elle rêve de faire.




[wiise]
[âge] 24 y.o, j'ai vieilli depuis.  [pays] Fr [personnage] inventé dans un vil complot. [commentaires]  coeur  coeur  



Dernière édition par Ethel Keller le Mer 24 Mai - 18:45, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1142-vertige-de-l-amour-ethel#25346 http://noliberty.forumactif.org/t1133-les-mots-bleus-ethel
Bruce Hemingway

lost in the world
avatar
messages : 26
à liberty depuis : 23/05/2017
avatar + © : travis fimmel, january blues.
pseudo : mandragon.
dc : tristan & nolan.
polaroïd :



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: ethel, jude, elizabeth.

MessageSujet: Re: Les mots bleus {Ethel}   Mar 23 Mai - 19:52

MA FEMME
Bon j'edite après pour te faire un joli message (le temps que je finisse l'apero, tmtc)

Bon voilà
Tu m'a mis la chanson en tête honte à toi je la connais par coeur en plus
tu es fab mais tu le sais déjà. tu vas tellement en avoir marre de moi mais tant pis rose
Hâte de lire ta fiche et de commencer à rp avec ces deux là I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Les mots bleus {Ethel}   Mar 23 Mai - 20:46

putain elle s'tape travis mon bb cette gueuse.
marion elle sait pas jouer en plus.
(jtm bb t'es trop bonne. siffle )
Revenir en haut Aller en bas
Naevia Raalon

choir of furies
avatar
messages : 385
à liberty depuis : 30/04/2017
avatar + © : kat(erina) graham © blue comet, valkyries & astra.
pseudo : anathema, océane.
dc : c.n.d
guilty pleasures : l'alcool fort pour oublier, les drogues douces pour s'évader.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: blue, sadie.

MessageSujet: Re: Les mots bleus {Ethel}   Mar 23 Mai - 20:52

cette beauté dead dead

rebienvenue coeur

_________________

(WE) FEEL GLORIOUS

another sprint, another step. another day, another breath.

#chooseyourside:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue Ocean

lost in the world
avatar
messages : 1352
à liberty depuis : 21/12/2015
avatar + © : (avatar) paupau d'am, (signature) beerus.
pseudo : serenade in blue. (camélia)
dc : stella and miles.
polaroïd :



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: josephine, lazare, abbes, naevia. FULL.

MessageSujet: Re: Les mots bleus {Ethel}   Mar 23 Mai - 21:05

TROP BELLE
rebienvenue à la maison bb d'amour

_________________

☆☆☆ mon corps a besoin de toi, souvent tu m’as presque guérie.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethel Keller

lost in the world
avatar
messages : 35
à liberty depuis : 23/05/2017
avatar + © : Marion Cotillard (Lolitaes)
pseudo : wiise
dc : Everett & Jude
polaroïd :
guilty pleasures : Fumer une cigarette, les séries télévisée sur le droit, Edith Piaf, passer du temps avec ses enfants, les levés de soleil, rêver.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: Bruce, Nolan, Alba, Elizabeth, toi ?

MessageSujet: Re: Les mots bleus {Ethel}   Mar 23 Mai - 21:22

Merci les amours vous êtes adorables ! love

Bruce d'amour Héhé cette chanson était parfaite pour Ethel, tu m'as fais craqué, mais j'nous aime déjà ! Hâte de RP avec toi aussi coeur love

Luz Moi aussi je t'aime oo

Naevia Merci ma jolie coeur

Blue Un grand merci ma belle

_________________
If things were perfect
« you will take yours and mine. I got your heart of glass, and you've got my love. I know we'll still be there to pick the pieces up, cause' baby we're fragile »


Dernière édition par Ethel Keller le Mar 23 Mai - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1142-vertige-de-l-amour-ethel#25346 http://noliberty.forumactif.org/t1133-les-mots-bleus-ethel
Elizabeth Oaken

lost in the world
avatar
messages : 223
à liberty depuis : 15/05/2017
avatar + © : Imogen Poots ~ RaniPyaar, etetcetera
pseudo : Zab
dc : //
polaroïd : acmanthera
guilty pleasures : Thé, ne pas porter de sous-vêtements, croire au surnaturel (E. T., licornes, sirènes...)



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: Libre

MessageSujet: Re: Les mots bleus {Ethel}   Mar 23 Mai - 21:27

Rebienvenue par ici petey

_________________
    « Il y a un dieu pour les fous et les ivrognes »
    [Stephen King]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1092-fleur-anglaise-liens-d-elizabeth#24294 http://noliberty.forumactif.org/t1072-n-aime-pas-les-egoportrait
Ethel Keller

lost in the world
avatar
messages : 35
à liberty depuis : 23/05/2017
avatar + © : Marion Cotillard (Lolitaes)
pseudo : wiise
dc : Everett & Jude
polaroïd :
guilty pleasures : Fumer une cigarette, les séries télévisée sur le droit, Edith Piaf, passer du temps avec ses enfants, les levés de soleil, rêver.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: Bruce, Nolan, Alba, Elizabeth, toi ?

MessageSujet: Re: Les mots bleus {Ethel}   Mer 24 Mai - 14:12

Merciiiii ! coeur

_________________
If things were perfect
« you will take yours and mine. I got your heart of glass, and you've got my love. I know we'll still be there to pick the pieces up, cause' baby we're fragile »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1142-vertige-de-l-amour-ethel#25346 http://noliberty.forumactif.org/t1133-les-mots-bleus-ethel
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Les mots bleus {Ethel}   Mer 24 Mai - 19:07

J'vous ship tellement avec Bruce
Puis Marion la beauté divine bave
J'te valide avec plaisir I love you
Revenir en haut Aller en bas
Ethel Keller

lost in the world
avatar
messages : 35
à liberty depuis : 23/05/2017
avatar + © : Marion Cotillard (Lolitaes)
pseudo : wiise
dc : Everett & Jude
polaroïd :
guilty pleasures : Fumer une cigarette, les séries télévisée sur le droit, Edith Piaf, passer du temps avec ses enfants, les levés de soleil, rêver.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: Bruce, Nolan, Alba, Elizabeth, toi ?

MessageSujet: Re: Les mots bleus {Ethel}   Mer 24 Mai - 19:08

Merci ma toute belle !

_________________
If things were perfect
« you will take yours and mine. I got your heart of glass, and you've got my love. I know we'll still be there to pick the pieces up, cause' baby we're fragile »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1142-vertige-de-l-amour-ethel#25346 http://noliberty.forumactif.org/t1133-les-mots-bleus-ethel
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Les mots bleus {Ethel}   Mer 24 Mai - 19:29

MAIS MAIS T'AS PAS PARLEY DE MOI. oo
(comment ça on a pas encore de lien. boude )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les mots bleus {Ethel}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les mots bleus {Ethel}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ALAIN BASHUNG
» Les mots bleus
» Swatch Shu Uemura (tons verts/bleus-verts/jaunes)
» similitude entre mots normands et mots amérindiens
» quelles couleurs de fards à paupières pour les yeux bleus

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: (interlude) :: into the wild :: a place like home-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet