n'hésitez pas à privilégier les personnages plus vieux, les pré-définis et à participer au topic en commun I love you

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
les pieds dans le ciment (camille&esme)  :: (liberty, oregon) :: old town liberty :: 21st Amendment
Esme Flores
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Ven 26 Jan - 14:38


Je suis nulle part
Je vais nulle part
Je suis pétrifié
@camille de clerq



Je fais glisser les bretelles de mon tablier le long de ma nuque, esclave qui se libère de ses entraves. Les douze coups de minuit ont sonné la fin de mon service et en cendrillon moderne, je me pare d'une toute autre tenue pour profiter de ma conditionnelle. La liberté m'a toujours été un concept relatif, une illusion, un fantasme dont je n'ai jamais perçu la saveur. J'ai volé, j'ai triché, j'ai voyagé. Choix perpétuellement imposés par cette ombre dans mon dos. Par le désir de survie, d'échapper aux représailles. J'ai passé des années à traîner ces chaînes invisibles, le fil d'Ariane qui mène sans cesse les socarios jusqu'à moi. Cinq mois de répi viennent de s'écouler pour moi et Nino. Nous n'avons que rarement eu autant de chance. Une fois, nous sommes restés toute une année en Nouvelle-Orléans, avant d'avoir été retrouvés. Ça va changer, qu'il m'a promis. A Liberty on devra plus courir. C'est vrai qu'à Liberty, on pourrait presque prendre racines. On fait partie du paysage. Je sers les commandes, il répare les bagnoles. Nos mains s'écorchent au service du peuple, nos âmes se consument au service des Rios. Alors je lèche mes plaies à la fin de mes services, je me fonds dans la nuit et commande ce qu'il a de plus fort au serveur du bar d'à côté. Comme si nous n'étions pas deux esclaves, de la même caste. Je me plais à nous croire différents. A oublier clients désagréables et patrons abusifs. Princesse des bas fonds, je sirote cette liqueur bon marché, le regard scrutant chaque recoin du bar encore chargé. J'observe, j'analyse, je prends note. J'évolue dans un monde où rien ne dure, où les alliances se font et de défont. Le jour où les Rios nous claqueront la porte au nez, Nino et moi auront tout intérêt à retourner nos vestes. Certainement le seul avantage que je vois à l'espionnage. Connaître les secrets de chacun, leurs failles et leurs faiblesses. Leurs habitudes et leur tendances pour le moins étranges. Opportuniste, mon maître c'est moi. Mon roi, c'est Nino. Puis il y a quiconque nous protège, le temps qu'on nous protège. Les années de cavale m'ont appris à ne pas accorder ma confiance, à ne rien prendre pour acquis.
Contrairement au pantin de la débauche, l'ivresse incarnée, à quelques mètres de mois. Il ordonne à tout va, il rit de vive voix, il craque des doigts. Un comportement qui ne m'est pas familier, qui attise ma curiosité. Les sourcils froncés, de l’observe se donner en spectacle, payer ses tournées. Avant Liberty, je vivais de vols, de petits et moyens larcins. Avec Nino, on avait nos têtes. Je souris, amusée à l'idée que ce type fasse partie des miennes. L'arrogance dans le regard, le portefeuille dans la poche arrière. Un jeu d'enfant. Tapie dans la foule, je me rapproche de l'énergumène. Il m'est encore inconnu, mais au vu du respect qu'on lui dispense, il est certainement arrivé à Liberty bien avant moi. J'ai bien compris comment cela se passe ici. La hiérarchie, les clans, les alliances. Quelque chose me dit que celui-ci en sait plus qu'il ne veut le faire paraître. Quelque chose me dit que je ne devrais pas m'en approcher. J'peux percevoir l'épée de Damoclès qui couronne sa tête. Le sang qui tâche sûrement son argent. Y a pas d'innocence ici. Que des monstres, puissants ou simples manants. En quoi est-ce que je vaux mieux que ça ? J'me suis écartée du droit chemin, j'ai vendu mon âme, je vaux rien. « Qu'est-ce qu'on fête ? » mes paroles échappent à mes lèvres. D'Eve je deviens Nahash. Le serpent se mord la queue, pris à son propre jeu. Misérable héritière de mon père, le crime coule dans mes veines, l'attrait du gain, le besoin de ramper parmi les miens.


❝ And our love is a ghost❞ that the others can't see. it's a danger. every shade of us you fade down to keep them in the dark on who we are, oh what you do to me, gonna be the death of me. it's a danger cause our love is a ghost that the others can't see.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
les pieds dans le ciment (camille&esme)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des HLM nouvelle génération les pieds dans le terroir
» Bon Jeudi
» Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !
» Je me prends les pieds dans le tapis…
» urgent ! comment on s'enlève un bout de verre dans le pied ?

+

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Sauter vers: