n'hésitez pas à privilégier les personnages plus vieux, les pré-définis et à participer au topic en commun I love you

soul sister (Inaya)  :: (générique de fin) :: dead end :: archives rp :: rp abandonnés
Invité
Invité
avatar
should i stay or should i go ?

Dim 21 Jan - 20:17
Invité

Inaya & Elea

soul sister


Elea, victime du destin tragique, victime de la faucheuse. Son frère, mort. Tu te répètes en boucle que tu aurais pu le sauver, l'aider. L'empêcher de sortir peut-être? Tu aurais pu essayer de faire quelque chose pour que cette tragédie n'arrive pas. T'es pas la seule à avoir perdu un être cher. Tes parents, ses amis et sa petite amie. Elle faisait partie de la famille même si en réalité elle n'en faisait pas partie. Tu savais pas quoi faire de toi, tu savais pas comment arranger les choses. Tu pouvais pas le ramener, tu pouvais plus le sauver. Triste réalité, vie cruelle. Tu savais plus quoi faire de toi, de lui. Les souvenirs que tu avais de lui te hantait. Tu t'sentais responsable alors que tu n'aurais pas pu le sauver. C'est triste mais c'est la vie non? C'est comme ça que les choses devaient se passer, c'est comme ça que tu t'imagines les choses. Tu devais accepter. Tu as été aidé, t'as pas été seule. Tu sais pas comment remercier cette fille, tu sais pas quoi faire. Tu l'aimes, tu l'apprécies plus que tout. Après tout ce qui s'est passé Inaya est pour toi une soeur. Vous n'êtes pas lié par le destin, vous n'avez pas grand-chose en commun si ce n'est qu'un événement tragique. La mort d'un être chère. Mais la vie, elle continue son chemin, elle ne te laisse pas le temps de comprendre, d'accepter. Tu dois continuer de travailler pour le gang, tu dois continuer ton travail. Tu dois suivre les ordres, une mort n'est pas une excuse ça ne l'a jamais été. Des hommes et des femmes meurent par milliers chaque jour. certains meurent de vieillesse, d'autres d'accident ou de maladie. Ton frère, il n'avait pas été un cas spécial, il n'était pas unique. Ce n'était pas le seul jeune homme qui mourrait sur une moto, qui mourrait sur la route.

Tu as grandi, t'as mûri. T'es devenu plus dure, tu t'es renfermé. Tu voyais les choses d'une manière différente maintenant. Tu savais que ton père avait raison lorsqu’il te disait de ne faire confiance à personne de ne pas t'attacher. T'as néanmoins fait une exception. Ta colocataire, ta soeur, ta meilleure amie. Cette fille qui était bien plus que l'ex de ton frère défunt. Tu la voyais comme une fille qui ne te laisserait jamais. Elle t'as aidé à surmonter l'insurmontable alors qu'elle devait, elle aussi, le surmonter. Et pourtant, elle était là, elle se battait avec toi, pour toi. Tu l'aidais comme tu pouvais, tu faisais de ton mieux. Tu fais encore de ton mieux pour être celle qui devrait maintenant prendre soin d'elle. Être celle que ton frère aurait dû être pour elle, un protecteur. Tu lui avais proposé de vivre avec toi, ou c'était elle, tu es plus trop capable de t'en souvenir. Tu devais être sous certaines substances illicites ce jour-là. C'est comme ça que t'as essayé de survivre à ce drame. C'est comme ça que tu t'es sois disant battu alors que t'as juste foutu la merde, encore plus. Tu t'en veux, tu passes ton temps à vouloir te racheter. C'est une habitude chez toi, mais seulement auprès d'elle. T'es fermé au monde, fermé aux autres. La seule personne que tu laisses t'approcher, la seule que tu autorises à te connaitre réellement, à savoir tes plus grands secrets. C'est elle, c'est Inaya. Elle vivait avec toi, tu vivais avec elle. Vous vous souteniez, vous faisiez des conneries, vous organisiez des soirées. Vous étiez une unité, un ensemble. Un groupe, l'une sans l'autre c'était impensable. "Inaya! Tu fais quoi?" Prends ton temps surtout, pensez-tu. Une balade à moto, c'est que ce que vous deviez faire mais t'aviez encore du mal à ce sujet-là. Tu peux pas t'en remettre tu avais peur. Trouve une excuse, vite. Tu cherchais n'importe quelle connerie à rétorquer. un mensonge. Et en fait, t'avait pas besoin. T'avais trouvé, c'était la réalité des choses. "Merde." Tu as posé tes clefs sur la table basse, tu t'es assise t'as soupiré. "On peut peut pas y aller." Tu t'sentais con, t'avais oublié. "Demain j'ai un truc à faire, demain j'dois aller m'occuper d'un truc, je n'aurais pas assez d’essence." Et puis, ton voyage en boîte de nuit l'autre jour, ton envie d'aller faire la fête. Ça n'a rien donné de bon. T'en as utilisé de l'essence. "J'suis désolée Ina'." Tu t'sentais con, tu changeais les plans au dernier moment.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
should i stay or should i go ?

Lun 22 Jan - 0:05
Invité

soul sister.

une colocation. c'était pas prévu. c'était pas pensable. inaya, elle devait vivre seule de base. sans aucune présence depuis la mort de son ex petit ami. depuis la mort du fils stuart. manque auquel elle s'est fait. sans trop de difficulté. elle s'adapte. sorte de caméléon. ou une connerie du genre. mais y'a les souvenirs qui restent. qui hantent. qui hantaient, surtout. la page qu'il faut tourner. les mots qu'elle a un peu trop compris. le livre qu'elle a sûrement jeté. dans un coin. livre qu'elle ne souhaite plus lire. plus voir. mais la gamine, elle a elea sous l'nez. en permanence. gamine qui s'est rapprochée d'elle. juste après le drame. gamins pommées a l'époque. bouée représentée par l'autre. binôme nécessaire. pour garder la tête hors de l'eau. ou en donner l'illusion. inaya qui a moins sombré. un peu moins. elea qui est arrivée bien bas. drogue. idées dans tous les sens. qui s'est laissée dépasser par les évènements. par les sentiments. elle s'en voulait. tout le monde l'a compris. elle n'a pas essayé de le nier surtout. inaya, elle s'est réfugiée dans l'boulot. le sale boulot. place dans le gang quelques mois après la tragédie. faire de la merde, des conneries, pour se changer les idées. penser a autre chose. tête occupée. et c'était le principal. les deux gamines dans l'même gang. gamines qui n'se lâchent jamais au final. passent leurs journées l'une avec l'autre. présence habituelle. presque réconfortante. rassurante. inaya qui protège elea. elea qui protège inaya. c'est beau entre elles. sans réelles failles. rien n'est caché. ou presque. l'essentiel est dit. le reste n'est pas important. pas a leur goût.
inaya qui est a l'appartement depuis le matin à l'aube. rentrée tard. énième soirée. gueule de bois. tête lourde. paupières qui refusent de s'ouvrir. bouche pâteuse. belle journée qui s'annonce. inaya qui campe. dans sa chambre. dans son lit, surtout. visage soigneusement caché sous la couverture. a l'abri du jour. rayons de soleil qui passent a travers la fenêtre. volets qui n'ont pas été fermés, évidement. pas le courage. pas l'idée. la seule envie de se coucher en arrivant. mais la faim qui la sort de sa chambre. pendant quelques instants. le temps de faire le plein de bouffe, de saluer elea. et hop, la revoilà dans sa chambre. programme pour la journée de trouvé. y'a des semaines déjà. tour en moto. c'même véhicule qui a causé la mort du jeune stuart. même bolide qu'elles approchent pourtant quotidiennement sans mal. les heures qui filent. inaya qui se prépare tranquillement. étape par étape. la douche d'abord, nécessaire. les vêtements ensuite. et retour dans les pièces communes. installée dans le canapé. elea qui prend finalement parole. j'émerge. le simple mot qui glisse. qui résonne. vérité qui tonne. gamine qui a du mal aujourd'hui. a se remettre des nombreux verres avalés la veille. souffle lourd qui sort de manière régulière de ses lèvres. comme si ça ferait passer son mal de crâne, et son mal de ventre. mais ça a le mérite de lui faire passer son envie de vomir. la gamine qui observe son aînée attentivement. la regarde s'approcher. déposer ses clés sur la table basse. et s'expliquer. balancer qu'elle ne peut finalement pas assurer leur activité. elle annule. annule tout. au dernier moment. balance qu'elle n'aura pas assez d'essence. et inaya, elle souffle, doucement. mi contrariée. mi soulagée. contrariée de voir leurs plans annulés au dernier moment. tout dernier moment. soulagée de pouvoir rester là, pour le moment. de ne pas devoir sortir. pouvoir rester sur le canapé pour quelques heures encore. qu'est-ce que tu dois faire demain ? sourcils qui se froncent légèrement. gamine qui veut savoir, ce qu'elle a de prévu, si ce n'est pas une simple excuse aussi. parce qu'elle sait inaya, qu'elea a du mal avec les motos. une certaine peur totalement compréhensible. inaya qui veut l'aider, la protéger. mais surtout l'aider a avancer. à continuer sa vie malgré tout. malgré ce qu'il s'est passé. malgré la douleur, tout. reprendre sa vie. comme il aurait aimé qu'elle le fasse. qu'elles le fassent. la gamine qui tend ses jambes, pieds sur la table basse. bras croisés contre sa poitrine. les yeux qui restent fixés sur sa colocataire. sans pour autant bouger. sourire qui apparaît malgré tout. quand elle s'excuse. t'en fais pas, j'pense que j'aurai vomi d'toute manière. rire qui franchit ses lèvres. et résonne doucement dans la pièce. inaya qui ne peut pas lui en vouloir. pas a elle. pas pour si peu. inaya, elle peut en vouloir au monde entier pour rien. un regard. une broutille. mais c'pas pareil avec elea. elle ne peut pas se permettre de la perdre pour si peu. pour une connerie. parce qu'elea, c'est comme son pilier. la fille sur qui elle peut compter, coûte que coûte. même quand elle sera en tort, elea la soutiendra, au moins un peu. ensemble contre le reste du monde. c'est comme ça depuis un moment déjà. et ça ne risque pas de changer pour le moment. pas l'envie que ça change non plus d'ailleurs. t'as fais quoi cette nuit ? gamine qui ne l'a pas vu cette nuit, à la soirée où elle s'est rendue. truc bancal. merdique. pas mal de monde. des gens pas franchement intéressants. mais y'avais de l'alcool alors elle y est allé inaya. appâtée. clairement.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
soul sister (Inaya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sister's keeper
» Loving can heal, loving can mend your soul - Milan
» SEAL ALBUM SOUL
» flysurfer Soul: sortie en avril
» Test Flysurfer Soul 12.0 (ouvert par Stansxm)

+

Sauter vers: