AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Family matters {Williams' crew}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jude Williams

comme des enfants
avatar
messages : 102
à liberty depuis : 01/05/2017
avatar + © : Charlie Hunnam (ironshy)
pseudo : wiise
dc : Everett & Ethel
polaroïd :
guilty pleasures : L'alcool, la clope, vagabonder, faire des conneries, sortir avec les potes, passer du temps avec Blanche, mater Emerson.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: Nolan, Em, Bruce, Olga, Blanche

MessageSujet: Family matters {Williams' crew}   Jeu 27 Juil - 13:16

@Em Hardwick @Nolan Williams @Blanche Thewlis @Olga Swarovski

Voilà quelques temps déjà que tu as été mis au parfum concernant un énième repas de famille. Ta mère veut une fois de plus rassembler tout le monde. Profiter d’un moment à échanger, à rire et surtout, l’occasion de poser les questions qui fâchent, qui gênent. Tu le sais, tu le sens venir. C’est peut être bien ce qui te rend mal à l’aise, qui te fiche une espèce de boule au ventre alors que devant le miroir de la salle de bains, tu termines de boutonner ta chemise. Pourtant pour ta mère, tu fais l’effort. Tu as longtemps été le type absent, qui prétextait avoir mieux à faire. Qui se complaignait dans le fait d’être occupé à droite et à gauche, par diverses affaires peu légales. Mais depuis ta sortie de prison, tu tentes de te racheter une conscience. De te racheter une vie, aussi. De mieux faire et de prouver à tous que tu es capable d’être autre chose qu’un petit con. Même si tu sais que cette étiquette là te collera toute ta vie, car il est bien difficile de renier sa nature profonde. Celle là même d’adolescent turbulent et complètement inconscient que tu as toujours arboré.

Il nous vous faut que quelques minutes, avec Blanche, pour rejoindre la ferme familiale et son lot de péripéties. Lorsque vous vous garez enfin, tu contournes la voiture pour retrouver Blanche et prendre sa main. « En espérant que ça ne parte pas en couille, cette fois » Lâches-tu avec un sourire amusé, histoire de feinté ta légendaire nonchalance alors qu’en vérité, tu espères réellement que tout se passera bien. Oui pour une fois, tu ne pries pas pour que la chose se termine rapidement, que les cris viennent foutre le bordel et les vieilles rancœurs familiales ressortent. Bien sur il y a eu quelques repas de ce type depuis ta sortie de taule, mais à chaque fois, ils se sont mal fini. Le premier n’a été que venin jeté dans ton visage, pour avoir abandonné tout le monde pour quelques idioties puériles, au point d’en finir incarcéré. Les autres, tu ne te souviens même plus. Un Nolan trop silencieux, des parents trop remontés, des sujets qui fâchent, un Emerson sensiblement dépité. Tu n’en gardes en rien un bon souvenir.

Finalement, tu guides la marche en direction de la maison, admirant déjà la table mise dehors, sous un grand soleil agréable et une légère brise. Ta main libre tient un sac contenant quelques petits plats et pâtisseries qu’a cuisiné Blanche qui tient souvent à participer. Lâchant finalement sa main en arrivant à hauteur de tes parents, tu es accueilli par ta mère et son large sourire. Elle qui te prend dans ses bras, avant de faire de même avec Blanche. Avec ton père, l’accolade est plus franche, plus virile, plus silencieuse aussi. Moins mielleuse. « J’vais poser tout ça » Lâches-tu en désignant le sac que tu tiens, alors que déjà tu t’éclipses, laissant Blanche en compagnie de tes parents. C’est là que tu retrouves Nolan, la dégaine nonchalante habituelle, la barbe en vrac et une bière à la main. « J’avais une chance sur deux d’te trouver là » Dis-tu avec un sourire en coin alors que déjà tu poses le sac sur le comptoir de la cuisine et en sort les divers plats. Tu t’approches ensuite de Nolan pour le gratifier d’une espèce d’accolade fraternelle qui sonne faux entre vous, sans pourtant que tu t’en rendes réellement compte. « Maman m’a dit que tu vas nous présenter quelqu’un, alors ca y est, tu t’poses ? » Oses-tu demander avec un sourire en coin, avant de camper tes mains sur tes hanches. « Enfin on devrait peut-être aller discuter dehors, maman va encore gueuler si on fait bande à part » Renchéris-tu finalement, dans un acquis de conscience.
Oué, Jude décidé à bien faire vis à vis de sa famille. Pour sur que personne n'a jamais vu ça.

_________________
Comme des enfants
« T’es cap toi de faire pleurer une fille le jour de son mariage, de rire quand t’es malheureux, de te taire pendant dix ans ? Dis moi, t’es cap’ ? »


Dernière édition par Jude Williams le Sam 12 Aoû - 10:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1001-dans-les-fleurs-que-j-te-l http://noliberty.forumactif.org/t960-poser-mon-coeur-bancal-dans
Em Hardwick

lost in the world
avatar
messages : 69
à liberty depuis : 28/04/2017
avatar + © : joel kinnaman + schizophrenic
pseudo : andahar.
dc : cash lowe, adam morello
polaroïd :



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp:

MessageSujet: Re: Family matters {Williams' crew}   Ven 28 Juil - 17:00

family matters

la crew
 

Tu secoues ton téléphone pour arrêter cette sonnerie stridente, alors que tu émerges lentement, d'abord surpris par le décors, puis par la date te reviens. T'es pas chez toi, non. T'es à la ferme, déjà. Les souvenirs flous de la soirée te reviennent en mémoire, et tu pestes contre cet abruti qui squatte chez toi. Tu sais plus le supporter, surtout quand Nicki prends sa défense. Lui, ça le fait marrer vos disputes. Ça l'amuse, de tout casser, comme si son seul plaisir dans la vie c'était de tout faire foirer. Tu sais déjà que quand il sera parti pour de bon, tu pourras aller faire soigner les ulcères à l'estomac qu'il t'aura causé. Tu l'avais oublié, ce repas de famille. Encore un, mais tu devrais pas être étonné, c'est toutes les semaines. Et quand on ne sort pas l'artillerie lourde, c'est dans ton appartement, ou chez Blanche et Jude. Tu t'étires, regardant l'heure déjà avancée, qui ne te permettra pas de flâner autant que tu l'aurais voulu. Au moins cette fois-ci, tu n'auras pas dormi dans ta voiture, merci à la dispute tôt dans la soirée qui t'as permis de venir directement chez Nolan. Seulement, ça t'obliges à aller piocher dans les affaires des jumeaux, ce que tu aurais préféré éviter. Il reste encore certaines de tes affaires ici, au cas où, mais tu as envie de faire un effort et ne pas être en jogging et marcel devant la famille. Pourtant, c'est comme ça que tu descends, histoire de donner un coup de main tant que tu es là. Ta mère est occupée à nettoyer la salade, et te proposes d'aller mettre la nappe sur la table, ainsi que le reste des assiettes et des couverts. T'as pas encore vu Nolan, mais tu supposes qu'il s'occupe des vaches encore, qu'il arriveras après. Quand tu penses que tout le monde s'obstine à rassembler tout le monde, pour faire comme une famille unique, tu soupires. Parce que ça fini toujours mal, et c'est parfois ta faute, parce que tu sais pas la fermer. Mais c'est comme ça, et tout le monde fait semblant que tout va bien jusqu'au dessert, ou tout part en sucette. Enfin, l'heure passe, et tu vas voler quelques billes de mozzarella en guise de déjeuner, avant de partir prendre une douche et t'habiller. Seulement t'as pas le choix de prendre dans tes affaires, qui sont maigres, puisque Nicki n'es pas passée t'en apporter, et tu te retrouves avec un pantalon kaki trois quart et un t-shirt à l'effigie des rolling stones, et les claquettes que tu avais aux pieds en venant ici hier soir. Dépité, tu sais que tu vas devoir t'en contenter, alors que tu avais préparé une belle chemise chez toi, mais t'as oublié de la prendre, et tu n'as aucune envie de rentrer chez toi et croiser ta petite amie tout de suite. Enfin, tu sais qu'elle ne sera pas en retard, mais t'as encore un peu de répit avant de devoir faire comme si de rien n'était. Personne n'est dupe, tout le monde va bien voir qu'il y a encore eu un problème, mais tout le monde fera comme si la vie était rose. Tu t'apprêtes à sortir de la salle de bain quand tu entends la voix tonitruante de Jude, et tu préfères attendre un peu qu'il s'en aille avant de sortir. Tu n'as pas oublié l'épisode de la douche, et il vaut mieux pour tout le monde qu'aucun ne s'en rende compte. Tu termines de passer un coup de peigne dans tes cheveux, inutile, mais c'est pour gagner du temps. Tu sors enfin, traversant le couloir pour aller directement dans la cuisine, sortant les verres de l'apéritif que la matriarche a préparé - sans trop d'alcool, qu'elle te dis sur fond de confidence. Ils s'en rendront tous compte, mais feront comme si de rien n'étais. Après tout, c'est une manœuvre habile pour garder le calme plus longtemps. « Salut tout le monde ! » Tu lâches, d'une voix plus enjouée qu'elle ne devrait l'être, mais il faut bien que tu tente de contribuer à l'ambiance. Tu distribues les verres, embrassant Blanche sur la joue, pendant que tu laisses les jumeaux à leur discutions.


Made by Neon Demon

_________________
©️alas.


Dernière édition par Em Hardwick le Mer 16 Aoû - 19:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t940-em-you-walk-around-like-you
Nolan Williams

tête de bœuf
avatar
messages : 134
à liberty depuis : 03/05/2017
avatar + © : charlie hunnam, morrigan.
pseudo : mandragon.
dc : tristan, bruce, felipe.
polaroïd :
guilty pleasures : ses vaches.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: olga, jude, em, ethel.

MessageSujet: Re: Family matters {Williams' crew}   Dim 30 Juil - 22:59

Il s'est levé tôt en sachant que la journée se passerait certainement autour d'une table à faire semblant d'être une famille parfaite. Il ne faisait pas encore jour que Nolan était déjà réveillé, coincé dans sa tenue de travail pour aller nourrir les vaches, les nettoyer et les chouchouter. Il est un peu courbaturé par la cuite qu'il a pris la veille mais son corps s'est habitué à toute cette merde dans laquelle il s'est plongé au fil des années alors c'est à peine si l'on peut voir les cernes qui traînent sous ses yeux. Il a aidé ses parents à faire la table, à ranger un peu la maison et nettoyer le jardin. Alto s'est étalé sous un buisson à la recherche d'un peu de fraîcheur et ne l'a quitté qu'en voyant Jude entrer dans la grande propriété. Jude, c'est l'un des chouchous du clébard sans que Nolan ne sache réellement pourquoi. En entendant la voiture se garer dans l'allée, le fermier est allé se perdre dans la cuisine pour commencer à picoler un peu, à l'abri des regards et du jugement intempestif de sa mère. Parce que comme à chaque fois, c'est ce dont il a besoin : d'un peu d'alcool dans le sang pour supporter de voir Blanche dans les bras de son propre frère. Il a beau avoir la tête haute, jouer au gros dur, il peut pas s'empêcher d'avoir le cœur qui part en vrille face à ce spectacle. Et lorsque Jude entre dans la pièce le premier pour aller le voir, Nolan redresse son regard sombre vers lui en lui offrant un sourire. Il veut pas être totalement hostile non plus ; ça reste son frère, une partie de lui doit encore l'aimer, pas possible autrement. Hey … sa voix est basse alors qu'il redresse un sourcil. J'vois que les informations passent vite. Qu'il lâche en terminant sa bière avant de la jeter à la poubelle. Nolan hausse les épaules, passe une main dans ses cheveux et répond, légèrement dans le flou ; enfermé dans sa coquille, comme toujours. Ouais, fin, c'une amie quoi. Il dit toujours ça quand il ramène une de ses copines à la maison, une amie, parce qu'utiliser un autre terme laisserait entendre qu'il pourrait se poser, passer à autre chose.

Son corps suit celui de son frère alors qu'il plante ses yeux sur Em à qui il donne une tape sur l'épaule. C'est quoi c'te dégaine ? On est pas à la plage. Qu'il lâche avant d'embrasser Blanche, le cœur au bord des lèvres, le bide déjà à l'envers. Son regard électrocuté par le désespoir fuit le sien un instant alors qu'une autre voiture se gare dans l'allée. Nolan s'y précipite instinctivement parce qu'il sait que c'est Olga. La voyant sortir de la bagnole, le grand blond s'y approche pour lui donner un baiser, loin de sa famille et des regards qui vont les transpercer dés l'instant où la jeune femme entrera dans leur champs de vision. Ses doigts hésitent un instant mais ils le font, les voilà qui se lient à ceux d'Olga alors que Nolan la guide jusqu'au petit comité. Il voit bien que sa mère est surprise de la voir si jeune mais ne relève pas. Le fermier se racle la gorge, pose un instant son regard sur sa compagne et prend une longue inspiration. Bon bah voilà … Olga. C'est pas vraiment son truc les présentations, ça l'emmerde généralement, c'est pour ça que Nolan conclue la chose assez rapidement. J'vous laisse faire les présentations entre vous. Puis il s'dit que c'est assez facile de savoir lequel de tous est Jude, son frère.
Alors, merde, voilà.
C'est le mot.
Merde à ces repas de famille.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Family matters {Williams' crew}   Dim 30 Juil - 23:51



❝famille matters, williams' crew


lorsque nolan t'a envoyé un sms pour t'inviter au repas de famille le midi même tu n'as pas eu le temps d'analyser la situation que tu as courus aux toilettes pour vomir. le stress, la peur.. surement la grossesse ou tout un mélange. c'pas possible. depuis son invitation tu n'arrives pas vraiment à savoir ce que tu dois faire, tu passes devant ton armoire en essayant de trouver quoi te mettre, quelques choses de simple et convenable. c'pas un dîner romantique, ni même un mariage mais ça reste une invitation de la part de ce connard de fermier. ce con qui débarque chez toi à trois heures du matin pour venir te sauter. il n'est pas foutu de rester une nuit entière et maintenant il veut te présenter sa famille. tu voudrais le baffer pour te faire subir une pression pareil. 

une boule au ventre depuis son message, tu as pris le reste de la matinée à te décider, un robe assez fine avec des nus pieds. t'es pas sûr de toi, tu aurais aimé qu'il vienne au moins te chercher mais non tu dois te déplacer et carrément arriver seule. ton coeur va exploser et tu espères ne pas vomir durant le dîner, sa serait vraiment une catastrophe. tu ne sais pas à quoi t'attendre, nolan ne t'a rien dit. depuis qu'il sait pour ta grossesse vous en avez pas parler et maintenant tout s’enchaîne. l'heure de ton départ approche, tu te relax une dernière fois, un dernier coup d'oeil à ton reflet pour t'assurer que ton maquillage est toujours en place. bien. ça fera l'affaire.  

la route jusque chez les williams est trop rapide à ton goût. pourtant tu as essayé de pas rouler trop vite mais trop tard, te voilà garé dans la propriété de la famille. les mains toujours sur le volant tu attends quelques secondes, inspire, expire. t'essaye de te convaincre que tout iras bien, c'pas comme si tu étais beaucoup plus jeune que lui.. non, à peine. lorsque nolan arrives vers toi, tu te sens soulagée. tu sors de la voiture et attrape un beau bouquet de fleur sur le siège arrière. un cadeau pour la maman, évidemment c'est la moindre des choses.. non ? - Salut.. il t'accueil en t'embrassant, un baiser que tu acceptes volontier. alors que sa main saisit la tienne tremblante pour t'entraîner avec lui vers la maison. tu sens déjà les regards sur vous alors que vous arrivez juste face aux autres invités, un sourire polie et amicale, tu n'as pas de mal à repérer Jude que tu as déjà croisés auparavant. alors que nolan te présente.. enfin si c'est une façon de te présenter, tu es tendu, beaucoup trop. toi ordinaire souriante et sympathique. tu prends sur toi et décide de laisser les choses se faire simplement. tu jettes un regard à nolan avant de levé les yeux. - merci pour cette présentation nolan.. tu lâches sa main pour t'approcher de la maîtresse de maison si élégante. tu lui offres le bouquet de fleur avant de lui faire la bise. - Enchantée, j'espère que ma présence ne vous dérange pas.. nolan à tendance à toujours prévenir à la dernière minute.  dit-tu sur un ton moqueuse mais toujours polie. t'essayes d'être naturel même si ça reste une épreuve assez stressante. tu continues les embrassades jusqu'à revenir près de nolan.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Blanche Thewlis

lost in the world
avatar
messages : 26
à liberty depuis : 22/07/2017
avatar + © : mélanie laurent (©lux aeterna, ASTRA)
pseudo : vespertine (nawal)
dc : don't panic, no not yet
polaroïd :



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: yeah bby (fb jude, williams' crew)

MessageSujet: Re: Family matters {Williams' crew}   Jeu 3 Aoû - 14:37

Avec la mère des Williams, tu es probablement la seule à encore tenir à ces réunions de famille. Oui, elles tournent souvent mal, pour ne pas dire quasiment toujours, mais c'est important. Pour toi, et puis pour les parents, et finalement pour tout le monde, aussi réticents soient-ils à pointer le bout de leur nez. Vous êtes une famille, vous ne pouvez pas grand chose contre ça, alors autant essayer de vous entendre. En général, tout dérape avant la fin, difficile de l'éviter, mais vous parvenez tout de même à passer de bons moments avant l'explosion. C'est ce qu'il faut en retenir. Et puis ce n'est pas comme si tu pouvais souvent emmener Jude chez tes parents, l'ambiance y est plus tendue encore. Au moins, à la ferme, tout le monde s'apprécie un minimum. Une crainte demeure tout de même, et tu sais que malgré ses grands airs Jude la partage. Tu as peur qu'après tant d'années, on vous questionne au sujet des enfants. Ce n'est pas faute d'essayer, d'espérer, et s'il y a bien une chose dont il ne faut pas te parler c'est ça. Tu feras bonne figure, tu le fais toujours, reste à espérer que ton compagnon sera capable d'en faire autant, ce serait un souci de moins. Et puis, aujourd'hui, il est question de Nolan, avec un peu de chance personne ne pensera à vous interroger.

Avant de partir, tu optes pour une jupe longue fendue, des bottines et un haut blanc. Une poignée de minutes, et Jude gare la voiture dans l'allée menant à la ferme. Il y a une certaine appréhension, mais vous jouez l'un comme l'autre la carte de l'assurance. Peut-être cela sera-t-il suffisant pour que les choses se passent bien. Ou mieux que les dernières fois, ce serait déjà une victoire. « Si tu te tiens bien ce sera déjà ça de gagné », souris-tu, un peu moqueuse, avant de déposer un baiser sur sa joue. Ta main glissée dans la sienne, tu lui emboîtes le pas, à la rencontre de sa mère qui vous prend tour à tour dans ses bras en te remerciant de participer au repas. Non seulement tu détestes arriver les mains vides, mais tu prends plaisir à cuisiner. Tu étreins ensuite le père, restant discuter tandis que Jude s'éloigne en direction de la cuisine. Tu te sens comme chez toi, à la ferme. Les trois frères finissent par apparaître. « Salut, Em. » Tu es tentée d'en dire plus, de prendre des nouvelles, mais les mots restent bloqués dans ta gorge et tu te contentes d'afficher un demi-sourire maladroit alors que vous vous faites la bise, le maximum que tu puisses faire malgré ta bonne volonté. Alors, tu te détournes afin d'aider la maîtresse de maison à terminer les préparatifs. C'est plus fort que toi, cette difficulté à parler à Emerson, malgré le fait que tu l'adores et que ce blocage t'attriste. Il y a suffisamment de tensions dans cette famille, tu t'en voudrais d'en créer de nouvelles, c'est pourquoi tu ne diras toujours rien aujourd'hui. Tu n'es pas du genre à garder les choses pour toi, plus dans l'action et la franchise, mais tu feras une exception dans le cas présent. De toutes manières, mieux vaut parler de tout cela uniquement à la personne concernée, aussi bizarre cela puisse-t-il devenir. Sans doute reportes-tu depuis des mois car tu espères être seulement un peu paranoïaque, ou voir le problème disparaître de lui-même. Tu n'as pas la moindre envie d'envenimer ton amitié avec Em, mais le malaise qui s'éternise n'y est pas préférable.

Nolan s'approche ensuite, tu lui souris, embrassant sa joue, mais tu n'as pas l'occasion d'ouvrir la bouche: une nouvelle voiture fait crisser le gravier sous ses pneus. Sans doute l'invitée du fermier, puisqu'il vous fausse compagnie. Tu rejoins Jude, attrapant machinalement sa main, tandis que le jumeau et une jeune femme s'approchent. Tu es presque tentée de rire à la présentation, mais tout ce qui s'affiche sur tes traits est un doux sourire, tu connais Nolan, et tu imagines que la décision de vous présenter la belle Olga n'a pas été simple à prendre. Tu connais aussi ton compagnon, tu sais qu'il risque de se montrer désagréable, c'est donc toi qui fais le premier pas une fois que la jeune femme se tourne vers le reste de la famille. Tu t'avances lorsqu'elle se détourne de la mère des jumeaux, et tu lui fais la bise tout naturellement. Tu n'as aucun mal à accepter une personne de plus à la table, ou un nouveau membre dans la famille. « Blanche, je suis la belle-soeur de Nolan. » Tu lui souris, consciente du malaise qu'elle doit ressentir. Mais ce serait mentir que de dire que tu es passée par là, car tu as plus ou moins toujours connu les Williams, et que ta relation avec Jude est apparue comme une évidence.

_________________
my baby lives in shades of cool
walked into the room you know you made my eyes burn. it was like James Dean, for sure, you're so fresh to death and sick as cancer. you were sorta punk rock, I grew up on hip-hop, but you fit me better than my favourite sweater
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1526-she-burns-like-the-sun http://noliberty.forumactif.org/t1506-elle-a-livresse-de-la-vodk
Jude Williams

comme des enfants
avatar
messages : 102
à liberty depuis : 01/05/2017
avatar + © : Charlie Hunnam (ironshy)
pseudo : wiise
dc : Everett & Ethel
polaroïd :
guilty pleasures : L'alcool, la clope, vagabonder, faire des conneries, sortir avec les potes, passer du temps avec Blanche, mater Emerson.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: Nolan, Em, Bruce, Olga, Blanche

MessageSujet: Re: Family matters {Williams' crew}   Dim 13 Aoû - 12:40

T’as le sourire aux lèvres alors que tu commences à poser des questions à Nolan, à le taquiner, ta spécialité. T’es toujours comme ça, avec tout le monde, c’est un peu ta manière de fonctionner en réalité. Toujours dans le jeu, dans les conneries. Enfin, sauf avec Blanche, qui peut apercevoir chez toi une facette plus sérieuse et plus posée. Même si de manière générale, tu demeures assez insouciant, comme refusant de pleinement assumer ta trente cinquième année passée. « Oué oué une amie » Lâches-tu en guise de réponse, avec un sourire qui s’élargit. À vrai dire, t’es curieux. Curieux de savoir à quoi va ressembler la nana qu’il présente enfin à la famille. Parce que tu n’es pas idiot, encore moins aveugle. Tu sais que depuis des années, Nolan se contente de conquêtes éphémères avec des gamines plus ou moins paumées. C’est son truc, ce genre d’âme faible qui craque totalement face à la carrure et au côté bourru de ton jumeau. Tu ne sais pas trop le pourquoi du comment, mais tu imagines que son côté viril fait le reste. Les nanas du coin n’ont pas besoin de grand chose, surtout celles qu’ils fréquentent.

Mais à peine les premières paroles échangées, Em’ se ramène et tu te marres en voyant sa tenue. Nolan le taquine d’ailleurs avec ça et tu ne peux faire autrement qu’en rajouter une couche « T’es sérieux mec ? J’avoue que j’suis d’accord avec Nolan, tu t’es cru en vacances ? » T’as un large sourire amusé alors tu le suis du regard un bref instant, avant de reporter ton attention sur ta femme. Ou future-femme ? Peut importe, mais tu la considères comme tel en réalité. Pour toi, ce n’est qu’une histoire de formalités, puisque le fond est déjà là, bien présent au creux de ton bide et de ton palpitant. Même si ton regard se perd parfois un peu trop sur la carrure plus bâtie d’Emerson ou encore sur les traits de son visage. La puberté lui a réussi et t’as été forcé de le remarquer avec les années. Même si entre vous, rien ne semble avoir changé. Toujours aussi cons, toujours à vous balancer piques et vacheries en plein dans la tronche. À croire que c’est plus simple, de vous comporter comme les adolescents que vous étiez.

Tout le petit monde dehors, près de la table fraîchement dressée, où ta mère a même ajouté quelques fleurs et décorations diverses pour rajouter un côté festif, tu remarques la voiture qui se gare non loin et vers laquelle Nolan se précipite. « Aller grand moment les gars » Lâches-tu en te frottant les mains avant de rire, bougrement moqueur comme tu l’es toujours. Blanche lève les yeux au ciel alors qu’elle attrape ta main et que tu la serres doucement dans la tienne. Finalement, la voilà la donzelle de Nolan qui se dessine dans votre champ de vision, sa petite main dans celle du fermier. Tu fronces les sourcils, surpris, choqué même. Tu l’as déjà vu cette fille et tu comprends mieux désormais, pourquoi elle te fixait avec autant d’insistance au bar où vous vous êtes croisés. Mais pour toi, elle est trop jeune, trop insouciante, sûrement. « C’est sérieux où… » Question rhétorique que tu lâches à haute voix alors que le nouveau couple s’approche de vous pour finalement s’immobiliser. Nolan lâche une brève présentation alors que Blanche prend immédiatement les devants pour mettre la demoiselle à l’aise. « J’savais pas que tu les prenais au berceau » Déclares-tu, un peu acerbe mais surtout provoquant comme tu sais si bien l’être. Tu sais que tu risques de te faire engueuler pour ça, mais tu n’as jamais eu aucune gêne. Alors cette fille n’échappera pas à la règle de ton franc parler. Tu t’approches à ton tour pour la saluer, avant de t’exprimer avec une évidente nonchalance « Moi c’est Jude, mais j’pense que tu sais déjà qui je suis » Avant de te reculer d’un pas pour laisser Emerson la saluer à son tour. Tu es sur la défensive, parce que tu l’es toujours avec les frasques de ton jumeau et que là, t’en viens à te poser pas mal de question sur la suite de son programme de vie et de ses choix. Blanche revient vers vous et tu la prends un instant dans tes bras, déposant un baiser sur son front. « Mais bon bienvenu dans la famille » Dis-tu finalement en tentant de te rattraper pour faire plaisir à ta mère qui déjà, te lance un regard désapprobateur, même si elle ne semble pas emballer non plus du choix de son fermier de fils. Elle vous somme d’ailleurs de vous mettre à table, avec un grand sourire mais un fond d’autorité dans la voix et tu t’exécutes, prenant place avec d’un côté Blanche, de l’autre Emerson. Nolan et sa nana juste en face de vous.

Le plan de table:
 

_________________
Comme des enfants
« T’es cap toi de faire pleurer une fille le jour de son mariage, de rire quand t’es malheureux, de te taire pendant dix ans ? Dis moi, t’es cap’ ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1001-dans-les-fleurs-que-j-te-l http://noliberty.forumactif.org/t960-poser-mon-coeur-bancal-dans
Em Hardwick

lost in the world
avatar
messages : 69
à liberty depuis : 28/04/2017
avatar + © : joel kinnaman + schizophrenic
pseudo : andahar.
dc : cash lowe, adam morello
polaroïd :



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp:

MessageSujet: Re: Family matters {Williams' crew}   Mer 16 Aoû - 17:29

family matters

la crew
 

Les remarques tombent, sur ta tenue évidemment. Tu sais que t'es pas à la plage, mais t'as pas eu d'autres choix que de mettre ça. Heureusement qu'il fait pas mauvais d'ailleurs, mais au pire, il te reste toujours un gilet dans la voiture. C'est pas vraiment le meilleur des styles, mais c'est pas non plus comme s'il fallait se mettre sur son trente et un. « J'vous ais pas demandé votre avis les mecs. » Alors, d'une politesse sans nom, tu adresses aux jumeaux un magnifique doigt d'honneur avant de te pencher pour embrasser Blanche sur la joue. Tu sens bien qu'elle est mal à l'aise, et même si tu sais pas pourquoi, tu ne vas pas commencer à l’interroger devant tout le monde. C'est pas la première fois que tu le remarques pourtant, mais tu n'oses jamais lui demander. T'oses pas, parce que tu te sens, toi non plus, plus aussi à l'aise avec elle qu'autrefois, lorsque tu la portais sur tes épaules pour la ramener chez elle, ou juste pour l'embêter. Parfois, tu regrette que les choses changent à ce point, mais elle trouve probablement qu'il n'est pas utile d'être proche à égalité entre tous les frères. De toute façon t'as pas le temps de te concentrer là-dessus, ton téléphone vibre dans ta poche et Nolan se précipite au dehors, alors que Blanche va vers la maîtresse de maison. D'un coup, l'entrée qui semblait si étroite est devenue un vaste champ libre, alors que tu sors aussi pour prendre l'appel. Nicki. Tu décroches, parce que tu sais qu'elle t'en voudras si tu le fais pas, alors tu t'éloignes un petit peu des autres, pour pouvoir l'entendre. C'est bref, rapide, elle t'en veux encore pour la dispute d'hier soir, mais elle est désolée parce qu'elle sait pas venir. Elle est obligée d'aider au restaurant, sans doute pour compenser son ingrat de frère qui en fiche pas une, mais tu sens qu'il y a autre chose derrière. Peut-être finalement n'avait-elle pas envie de te voir, ou de faire semblant d'être heureuse une fois encore ? Tu raccroches, glissant un je t'aime avant la tonalité finale, alors que dans le même temps Nolan rejoins la majorité de la famille, une nouvelle venue au bras. Tu sais qui c'est, même si tu ne l'as jamais vue. Tu scrutes son ventre, instinctivement, alors que tu fais semblant toi aussi d'être heureux. T'as l'habitude qu'elle soit là avec toi Nicki, alors savoir qu'elle ne viendras pas ça te met un coup. Ça t'aurais sans doute permis d'avaler la pilule, que cette fille est enceinte et que toi, vous, vous n'avez toujours pas d'enfants, comme Jude et Blanche en fait. Pourtant tu perds pas de temps, tu te diriges vers ta mère adoptive pour lui glisser qu'il y aura un couvert de moins. Elle te questionnes pas, parce qu'elle sait que c'est pas la peine, et qu'elle est bien trop occupée à observer la nouvelle venue. Il faut dire que personne s'attendait à voir une fille si jeune, tu lui donnes à peine vingt ans. Tu lances un regard à Nolan, demandant sans mots si c'est bien d'elle qu'il te parlait l'autre jour. De toute façon t'as pas le temps de voir sa réponse muette que Jude l'ouvre, et dis tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Tu t'avances vers eux, vers elle, pour la saluer quand même juste après le jumeau. Histoire qu'elle ne se braque pas, elle non plus. Il suffit de peu en général pour que tout parte à vau l'eau dans cette famille, alors autant désamorcer les bombes au plus vite, comme Blanche le sait si bien. « Em. » Tu dis, te présentant comme d'habitude sous ton surnom. Y'a que la famille, qui t'appelles Emerson, et elle n'en fait pas partie encore. « Bienvenue chez nous. » Tu dis, tes paroles manquant de chaleur, étrangement incapable de te faire à cette idée d'une nouvelle venue, qui n'a jamais fait partie de votre bande. T'as pas le temps d'insister sur autre chose, que la matrone vous ordonne, presque, de vous mettre à table. Instinctivement tout le monde se met à sa place, par habitude, même si normalement, il y a Nicki entre toi et Jude. Qui tempère, pour ne pas que ça tourne trop vite au vinaigre. En plus, tu es au courant de quelque chose que personne d'autre ne sait, à propos du jeune couple. Tu sais, et dès l'instant où les autres l'auront compris aussi, ça va faire du grabuge, surtout au vu de l’accueil tout aussi chaleureux que le tiens, du jumeau turbulent. « D'ailleurs, Nicki s'excuse, elle a été appelée en renfort au restaurant elle a pas pu refuser. » Tu te sens obligé de préciser, citant les paroles de ta petite amie, pour que personne ne se décide à l'attendre. « Elle est désolée, elle va essayer de passer plus tard. » Mais vous savez comment c'est, tu t'entends presque dire, alors que tu portes ton verre d'eau à tes lèvres, pour étouffer ces quelques paroles de trop.


Made by Neon Demon

_________________
©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t940-em-you-walk-around-like-you
Nolan Williams

tête de bœuf
avatar
messages : 134
à liberty depuis : 03/05/2017
avatar + © : charlie hunnam, morrigan.
pseudo : mandragon.
dc : tristan, bruce, felipe.
polaroïd :
guilty pleasures : ses vaches.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: olga, jude, em, ethel.

MessageSujet: Re: Family matters {Williams' crew}   Dim 20 Aoû - 0:44

Fallait bien le voir venir que la famille allait l'accueillir d'un mauvais œil. Parce qu'ils sont comme ça les Williams : à vouloir caser Nolan mais jamais trouver qui que ce soit assez bien pour lui. Le genre de truc assez paradoxal sachant que la plupart des personnes présentes aujourd'hui le prennent pour un moins que rien. Même lui savait pas qu'un moins que rien avait droit à un peu de luxe. Il s'est promis de rester calme aujourd'hui mais Jude en rajoute une couche, immédiatement. Si c'était Em qui lui avait dit, certainement qu'il l'aurait mieux supporter mais son frère, putain, ça lui fout une rage absolue. Ca réveille un truc dégueulasse au fond de ses tripes, un quelque chose vieux comme le monde, une frustration d'enfant qui lui brise le cœur, qui lui fout l'âme en vrille. Rien peut le rendre plus mauvais que cette frustration là et pourtant, Nolan s'efforce de rester calme, parce qu'il sait que toute la famille sera contre lui, que Jude n'est rien de plus que le soleil de tout le monde. Il prend une longue inspiration, lui lance un regard noir, un long regard qui veut pourtant dire des tas de choses au fond.
Du genre : un jour tu perdras ton unique frère et j'espère que ça te foutra en l'air.
Mais non, Nolan, arrête de rêver. L'homme que tu détestes le plus et que t'aimes aussi le plus en même temps n'en aura jamais rien à foutre de toi. Il soupire et une fois les présentations faites s'avance vers la table pour prendre place à côté d'Olga. Jude en face, il ne le regarde même plus maintenant, fuit le regard de Blanche et se concentre sur son assiette. Il est en terrain ennemie, ici, Nolan, alors il a juste le droit de fermer sa gueule.

Pourtant déjà sur la défensive, il peut pas s'empêcher, de revenir sur son frère, de le regarder, de le dévisager, faire face à son mépris. Il pourrait lui balancer son verre à la gueule quand il fait ça. Et même si sa mère tente de les contenir, Nolan ne peut s'empêcher d'attaquer. Allez quoi, Jude, t'as quoi à dire de plus ? Vazy exprime toi j'pense qu'Olga a autant envie qu'moi d'savoir ce que tu penses de nous. J'suis certain qu'on en sortira changé. Il fronce les sourcils, le regarde et finit par passer discrètement une main sous la table pour attraper les doigts de sa compagne, les serrer légèrement entre les siens pour s'empêcher de partir en vrille trop vite. Parce qu'il se connaît, Nolan, qu'il est pas foutu d'être présentable. Mettre en l'air un repas de famille, à croire que ça pourrait l'amuser. Son regard bestial se tourne alors vers Em même s'il comprend bien vite qu'il n'aura pas de soutien de la part de son ami non plus. Le cœur au bord des lèvres, la rage au bide, il finit par attraper une bouteille de cocktail sans alcool (celui que boit sa mère) pour en proposer à Olga. Je te sers un verre ? Qu'il murmure doucement, pour oublier celui qui le tourmente juste en face de lui, pour le provoquer en le faisant devenir un fantôme. Nolan aussi, il a envie de le mépriser ouvertement. Parce que jusqu'ici, le fermier se contentait de vivre sa colère en silence, de ne pas montrer à son jumeau combien il pouvait lui en vouloir pour toute une vie de fantôme qu'il lui avait offert.
Alors aujourd'hui, comme si Olga et cette grossesse lui donnait des ailes, Nolan ose, quitte à se mettre à dos sa propre famille.
Fin, famille, ça aussi, il ne cesse de le remettre en question.
Si Jude était arrivé seul, tout le monde ce serait certainement mieux porté.
Surtout Nolan.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Family matters {Williams' crew}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Family matters {Williams' crew}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Crew Normand - Rap du Bessin !
» Robbie WILLIAMS
» e n g e l xxx family is the only thing you have to care about
» Family Tree Builder
» Chilean Navy - Marine du Chili

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: (liberty, oregon) :: mother nature-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet