AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Feu de camps ( Rose-Méria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
River Strugatsky

lost in the world
avatar
messages : 14
à liberty depuis : 11/07/2017
avatar + © : Bob Morley
pseudo : River
dc : Aucun
polaroïd :



MessageSujet: Feu de camps ( Rose-Méria)   Dim 16 Juil - 2:55

J’ai beau faire comme si de rien n’était, mais avant qu’elle se pointe au feu de camp, j’étais moins nerveux. Un bon steak, quelques bières entre gars mon fait rire et maintenant… Mes yeux ne font que dériver sur elle et les regards qu’elle me lance, me font prendre conscience que Rose n’est plus la petite sœur fragile de Loïc. Je me sens mal de penser ainsi, mais… Elle a grandi la petite. Dans le temps, lorsqu’on se croisait, c’était différent. Je la voyais comme la jeune sœur de Loïc et aujourd’hui? Euh, je... je ne sais pas trop. Elle est terriblement sexy… Je reçois un coup de coude dans les côtes, mon regard se tourne vers Evan qui m’observe avec un demi-sourire amusé. Il a remarqué mon trouble! Il me fait un simple clin d’œil et me donne une poussée dans le dos pour que je me lance vers Rose… Euh non, je ne peux pas, pas maintenant! Pas lorsque je suis dans cet état… pourtant, je me retrouve vis-à-vis son charmant sourire et ses yeux qui me croque l’âme. * Oh, merde... * Je me passe une main dans les cheveux et lui sourit avant de lui dire «Hey Rose, ça va?» Hum, me voilà coincé entre la belle et son frère qui tourne les yeux vers moi…

Vous voyez, ces derniers temps, je me sens ainsi chaque fois que ce genre de situation se présente. J’ai l’impression que cela empire… Le soleil couchant teinte sa peau d’un reflet doré et fait ressorti le brun de ses yeux, une touche ambrée miroite dans ceux-ci. Sa bouche d’un rose naturel, mes yeux s’y attardent un moment pour contempler son sourire, mais bien vite j’avale ma salive chassant les pensées qui me viennent en tête. Évidemment, ses vêtements la mettent en valeur, ses courbes féminines ne me laissent pas indifférent, mais j’ose à peine observer à cause de Loïc qui se tient tout près. Ce qui me surprend c’est qu’il n’intervient pas entre nous deux… Je le connais assez bien, habituellement, il aurait fait comme si de rien n’était et il aurait engager la discutions au lieu de me laisser seul avec Rose. Bref, je crois qu’il me fait confiance, il m’a averti souvent de ne pas m’approcher de sa sœur… Mais, je crois que cela ne lui appartient pas, car, Rose-Méria ne s’empêche pas à montrer son intérêt pour moi. Si Loïc savait… Bref, la belle sait utiliser ses charmes et parfois de façon à me faire craquer… J’essaye de résister, mais c’est difficile surtout lorsqu’une femme vous veut et qu’elle vous le démontre et qu’en fin de compte, elle devient votre fantasme! Ouf, okay River, tu penses trop là… reviens sur terre! «Tu voudrais aller marcher un peu?»

Euh, tu viens vraiment de lui demander cela? Je tourne les yeux vers Loïc qui hausse un sourcil… Il n’aimera pas cette idée, je le sais! Je vais le regretter sans doute… Mais je prends les devants et replonge mes yeux dans ceux de Rose-Méria et lui sourit gentiment. Les secondes suivantes, nous voilà qui nous enfonçons dans la forêt, je n’ose pas regarder derrière moi… Evan doit avoir un sourire fendu jusqu’aux oreilles et Loïc ne se doute de rien, j'en suis certain. Dans la forêt c’est un peu plus frais et un peu plus sombre, les feuillus rafraîchis l’air pur alors que, quelque curieux nous observe du haut de leurs branches. La nature, c’est un endroit calme et paisible… C’est un silence apaisant qui m’aide à éloigner ma nervosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose-Méria Déziel

lost in the world
avatar
messages : 5
à liberty depuis : 11/07/2017
avatar + © : Shay Mitchell
pseudo : Moondance
dc : None
polaroïd :



MessageSujet: Re: Feu de camps ( Rose-Méria)   Dim 16 Juil - 17:21


FEU DE CAMP.

Lorsque mon frère m'a demandé si j'étais libre pour venir passer une soirée en plein coeur de la nature, à un de ces légendaires feu de camp, c'est sans hésitation que j'ai acceptée. Pas seulement parce que j'avais pleinement conscience que le beau brun y serait, mais aussi parce que j'ai toujours adorée ce genre de soirée. À mes yeux, c'était un deux pour un, en quelque sorte. Vous savez, je n'ai pas tellement le contrôle sur ce que j'éprouve, sur les regards que je lui lance... Il m'attire, River, depuis tellement d'années, alors je n'y peux rien. Un verre à la main, j'écoute Jenna et Caitriona parler, elles sont sympathiques ces deux-là, mais visiblement, nous n'avons pas la même vision de la vie. Alors je les écoute, mon regard bifurquant à nombreuses reprises vers lui, parce que je sais qu'il me regarde, parce que son regard attire le mien. « Rose ? Et toi, tu en pense quoi ? » Quoi ? Je pose mes yeux sur Caitriona et affiche un sourire, même si je ne suis pas certaine de savoir de quoi elles parlent, ayant perdu un bout de la conversation. « Hmmm... » Je dois répondre quoi à ça ? « J'en pense que mon verre et vide et que je dois aller faire le plein ! » J'étire à nouveau un sourire avant de m'éloigner d'elles. J'avance vers la glacière qui se trouve pas si loin du beau brun et en un instant, le voilà devant moi. J'affiche un doux sourire, le mirant avec intensité, est-il devant moi pour me parler ? Étonnant, il se tient plutôt à distance, habituellement. « Hey Rose, ça va ? » Voilà mon sourire qui s'intensifie, je le sens un peu mal à l'aise, mais au moins, il ose dire quelques mots. Je remue doucement la tête, mon sourire n'ayant pas quitté mes lèvres. Il est tellement beau, avec ces yeux sombres, ces airs de beaux ténébreux, cette peau légèrement basanée... « Hey River ! Je vais très bien, merci. T'as l'air en forme aussi ! » Il acquiesce et sa réaction me fait davantage sourire. J'aimerais qu'il soit un peu plus lui-même, qu'il arrête de mettre ces barrières entre nous deux.

« Tu voudrais aller marcher un peu ? » Me voilà presque étonnée par sa demande et je pense que lui-même est surpris d'avoir prononcés ces mots. J'acquiesce à mon tour, observant sa réaction, il plonge son regard dans la mien, semblant cette fois-ci un peu plus confiant. Je lui lance un dernier regard, avant que nous nous aventurions jusque dans la forêt, endroit paisible et agréable, surtout en si bonne compagnie. Pendant quelques instants, nous marchons en silence et c'est moi qui fini par le briser. Sans m'arrêter, je pose mon regard sur lui, toujours souriante. « Tu sais, tu peux être toi-même avec moi, je ne te mangerais pas, promis ! » Mon sourire s'élargit, l'air moqueur, alors que je ravale un sauf si tu me le demande, ne voulant pas le mettre davantage mal à l'aise. Je veux qu'il s'ouvre à moi, qu'il cesse d'être si tendu. Loïc n'est pas là, nous sommes que tous les deux, loin de tout le monde, loin des yeux et des oreilles indiscrètes. Il est vrai qu'il me plaît, que je le désire, mais j'ai aussi envie de lui parler, d'apprendre à connaître l'homme qu'il est devenu. Je m'intéresse à lui, pas seulement à son corps, mais je me demande s'il pense le contraire ? S'il me voit comme une croqueuse d'hommes qui en a seulement après ce qu'il possède sous son pantalon ? Peut-être que c'est le cas, j'en sais rien et je n'ai pas tellement envie de lui demander. Enfin, qu'importe. Il verra bien que non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
River Strugatsky

lost in the world
avatar
messages : 14
à liberty depuis : 11/07/2017
avatar + © : Bob Morley
pseudo : River
dc : Aucun
polaroïd :



MessageSujet: Re: Feu de camps ( Rose-Méria)   Lun 17 Juil - 6:04

Feu de camps
Lorsque c'est interdit, c'est toujours meilleur..


«Hey River! Je vais très bien, merci. T’as l’air en forme aussi!» son sourire s’agrandit davantage et un mince sourire nait sur les miennes. Je voudrais être moi même avec elle, ne pas être nerveux et je me pose souvent la question, pourquoi tu agis ainsi devant elle? Parce que Rose est la petite Rose, étrange à dire, mais qui aurait pensé que j’éprouverais de l’attirance pour elle… Rose-Méria n’est plus cette jeune adolescente, elle est devenue une femme. Bref, elle a vieilli en beauté.

Étonnamment, je lui fais une proposition, celle d’aller marcher dans la forêt… La belle me fait un signe affirmatif et je souris doucement avant que l’on s’aventure dans la forêt sous le regard curieux de certains. Effectivement, je viens de sauter par-dessus l’une des clôtures qui nous séparent moi et elle… Le silence n’est pas lourd, il nous rapproche au contraire et c’est Rose qui brise le silence avec une phrase qui me laisse perplexe. «Tu sais, tu peux être toi-même avec moi, je ne te mangerais pas, promis!» un air amuser et un sourire moqueur suspendu à ses lèvres, je souris et rigole cette fois en tournant les yeux vers les siens. Je me détends, j’ai l’impression qu’être seul avec elle me libère de cette pression que j’ai au ventre… Je me sens plus à l’aise et peut-être parce que justement, je suis libre d’être moi même en cet instant. «Avec ton frère qui garde un œil sur moi, ce n’est pas très évident, tu sais…» dis-je avec une voix grave, mais douce. Mes yeux observent les siens, j’ai envie d’en apprendre plus sur elle, j’ai envie de me rapprocher un peu plus d’elle… Mais qui sait, on pourrait nous surprendre! Il y a longtemps que j’attends d’être seul avec Rose pour lui parler un peu, alors maintenant que nous y sommes, qu’est-ce qui m’en empêche? Je détourne les yeux pour jeter un coup d’œil derrière nous… Il n’y a personne, ma main capture la sienne et je l’entraîne sur un autre chemin, à vrai dire, il n’y a pas réellement de sentiers, je connais tout simplement l’endroit où je désire l’emmener. Je lui fais signe de rester silencieuse et nous disparaissons dans la nature sauvage.

Devant nous, il y a un bassin d’eau claire entourer de quelques rochers sur lesquels je l’aide à grimper. Je l’invite à prendre place avec moi histoire de parler un peu. «Je viens souvent ici pour me reposer l’esprit.» Ma main toujours dans la sienne, mon pouce caresse le dos de sa main instinctivement. Elle ne la retire pas, c’est déjà bon signe… Mes yeux qui observent l’eau, je souris légèrement. «Tu me rends nerveux… Je l’avoue, il faut que je te le dise. Tu m’attires beaucoup Rose, mais ton frère tu le connais et… Arf, je sais pas trop quoi dire, ça me rend mal à l’aise...» Je me passe une main dans les cheveux, je me tais un moment. River, pourquoi tu lui sors ça? Tu as peur et ça sort tout seul. Je prends un peu de courage et détourne les yeux vers elle, je veux voir sa réaction… Je me confis à elle, il faut un début à tout et depuis le temps, il serait temps qu’on se parle clairement au lieu de se lancer des regards. Mes yeux vagues de ses yeux à ses lèvres et de ses lèvres à ses yeux… J’ai le souffle qui manque une fraction de seconde, le temps s’arrête et j’ose affronter son regard cette fois sans broncher, sans détourner les yeux, je lui souris doucement. L'idée est de nous soulager tout les deux pour être nous même après.

code by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Feu de camps ( Rose-Méria)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Feu de camps ( Rose-Méria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» muffins rose
» Les Camps de prisonniers
» Les RSG du "BC LA ROSE DES VENTS"
» Cherche HE de Rose
» loukoum à la rose

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: (liberty, oregon) :: mother nature-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet