AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Feu de camps ( Rose-Méria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
River Strugatsky

lost in the world
avatar
messages : 20
à liberty depuis : 11/07/2017
avatar + © : Bob Morley
pseudo : River
dc : Aucun
polaroïd :



MessageSujet: Feu de camps ( Rose-Méria)   Dim 16 Juil - 2:55

J’ai beau faire comme si de rien n’était, mais avant qu’elle se pointe au feu de camp, j’étais moins nerveux. Un bon steak, quelques bières entre gars mon fait rire et maintenant… Mes yeux ne font que dériver sur elle et les regards qu’elle me lance, me font prendre conscience que Rose n’est plus la petite sœur fragile de Loïc. Je me sens mal de penser ainsi, mais… Elle a grandi la petite. Dans le temps, lorsqu’on se croisait, c’était différent. Je la voyais comme la jeune sœur de Loïc et aujourd’hui? Euh, je... je ne sais pas trop. Elle est terriblement sexy… Je reçois un coup de coude dans les côtes, mon regard se tourne vers Evan qui m’observe avec un demi-sourire amusé. Il a remarqué mon trouble! Il me fait un simple clin d’œil et me donne une poussée dans le dos pour que je me lance vers Rose… Euh non, je ne peux pas, pas maintenant! Pas lorsque je suis dans cet état… pourtant, je me retrouve vis-à-vis son charmant sourire et ses yeux qui me croque l’âme. * Oh, merde... * Je me passe une main dans les cheveux et lui sourit avant de lui dire «Hey Rose, ça va?» Hum, me voilà coincé entre la belle et son frère qui tourne les yeux vers moi…

Vous voyez, ces derniers temps, je me sens ainsi chaque fois que ce genre de situation se présente. J’ai l’impression que cela empire… Le soleil couchant teinte sa peau d’un reflet doré et fait ressorti le brun de ses yeux, une touche ambrée miroite dans ceux-ci. Sa bouche d’un rose naturel, mes yeux s’y attardent un moment pour contempler son sourire, mais bien vite j’avale ma salive chassant les pensées qui me viennent en tête. Évidemment, ses vêtements la mettent en valeur, ses courbes féminines ne me laissent pas indifférent, mais j’ose à peine observer à cause de Loïc qui se tient tout près. Ce qui me surprend c’est qu’il n’intervient pas entre nous deux… Je le connais assez bien, habituellement, il aurait fait comme si de rien n’était et il aurait engager la discutions au lieu de me laisser seul avec Rose. Bref, je crois qu’il me fait confiance, il m’a averti souvent de ne pas m’approcher de sa sœur… Mais, je crois que cela ne lui appartient pas, car, Rose-Méria ne s’empêche pas à montrer son intérêt pour moi. Si Loïc savait… Bref, la belle sait utiliser ses charmes et parfois de façon à me faire craquer… J’essaye de résister, mais c’est difficile surtout lorsqu’une femme vous veut et qu’elle vous le démontre et qu’en fin de compte, elle devient votre fantasme! Ouf, okay River, tu penses trop là… reviens sur terre! «Tu voudrais aller marcher un peu?»

Euh, tu viens vraiment de lui demander cela? Je tourne les yeux vers Loïc qui hausse un sourcil… Il n’aimera pas cette idée, je le sais! Je vais le regretter sans doute… Mais je prends les devants et replonge mes yeux dans ceux de Rose-Méria et lui sourit gentiment. Les secondes suivantes, nous voilà qui nous enfonçons dans la forêt, je n’ose pas regarder derrière moi… Evan doit avoir un sourire fendu jusqu’aux oreilles et Loïc ne se doute de rien, j'en suis certain. Dans la forêt c’est un peu plus frais et un peu plus sombre, les feuillus rafraîchis l’air pur alors que, quelque curieux nous observe du haut de leurs branches. La nature, c’est un endroit calme et paisible… C’est un silence apaisant qui m’aide à éloigner ma nervosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose-Méria Déziel

lost in the world
avatar
messages : 14
à liberty depuis : 11/07/2017
avatar + © : Shay Mitchell
pseudo : Moondance
dc : None
polaroïd :



MessageSujet: Re: Feu de camps ( Rose-Méria)   Dim 16 Juil - 17:21


FEU DE CAMP.

Lorsque mon frère m'a demandé si j'étais libre pour venir passer une soirée en plein coeur de la nature, à un de ces légendaires feu de camp, c'est sans hésitation que j'ai acceptée. Pas seulement parce que j'avais pleinement conscience que le beau brun y serait, mais aussi parce que j'ai toujours adorée ce genre de soirée. À mes yeux, c'était un deux pour un, en quelque sorte. Vous savez, je n'ai pas tellement le contrôle sur ce que j'éprouve, sur les regards que je lui lance... Il m'attire, River, depuis tellement d'années, alors je n'y peux rien. Un verre à la main, j'écoute Jenna et Caitriona parler, elles sont sympathiques ces deux-là, mais visiblement, nous n'avons pas la même vision de la vie. Alors je les écoute, mon regard bifurquant à nombreuses reprises vers lui, parce que je sais qu'il me regarde, parce que son regard attire le mien. « Rose ? Et toi, tu en pense quoi ? » Quoi ? Je pose mes yeux sur Caitriona et affiche un sourire, même si je ne suis pas certaine de savoir de quoi elles parlent, ayant perdu un bout de la conversation. « Hmmm... » Je dois répondre quoi à ça ? « J'en pense que mon verre et vide et que je dois aller faire le plein ! » J'étire à nouveau un sourire avant de m'éloigner d'elles. J'avance vers la glacière qui se trouve pas si loin du beau brun et en un instant, le voilà devant moi. J'affiche un doux sourire, le mirant avec intensité, est-il devant moi pour me parler ? Étonnant, il se tient plutôt à distance, habituellement. « Hey Rose, ça va ? » Voilà mon sourire qui s'intensifie, je le sens un peu mal à l'aise, mais au moins, il ose dire quelques mots. Je remue doucement la tête, mon sourire n'ayant pas quitté mes lèvres. Il est tellement beau, avec ces yeux sombres, ces airs de beaux ténébreux, cette peau légèrement basanée... « Hey River ! Je vais très bien, merci. T'as l'air en forme aussi ! » Il acquiesce et sa réaction me fait davantage sourire. J'aimerais qu'il soit un peu plus lui-même, qu'il arrête de mettre ces barrières entre nous deux.

« Tu voudrais aller marcher un peu ? » Me voilà presque étonnée par sa demande et je pense que lui-même est surpris d'avoir prononcés ces mots. J'acquiesce à mon tour, observant sa réaction, il plonge son regard dans la mien, semblant cette fois-ci un peu plus confiant. Je lui lance un dernier regard, avant que nous nous aventurions jusque dans la forêt, endroit paisible et agréable, surtout en si bonne compagnie. Pendant quelques instants, nous marchons en silence et c'est moi qui fini par le briser. Sans m'arrêter, je pose mon regard sur lui, toujours souriante. « Tu sais, tu peux être toi-même avec moi, je ne te mangerais pas, promis ! » Mon sourire s'élargit, l'air moqueur, alors que je ravale un sauf si tu me le demande, ne voulant pas le mettre davantage mal à l'aise. Je veux qu'il s'ouvre à moi, qu'il cesse d'être si tendu. Loïc n'est pas là, nous sommes que tous les deux, loin de tout le monde, loin des yeux et des oreilles indiscrètes. Il est vrai qu'il me plaît, que je le désire, mais j'ai aussi envie de lui parler, d'apprendre à connaître l'homme qu'il est devenu. Je m'intéresse à lui, pas seulement à son corps, mais je me demande s'il pense le contraire ? S'il me voit comme une croqueuse d'hommes qui en a seulement après ce qu'il possède sous son pantalon ? Peut-être que c'est le cas, j'en sais rien et je n'ai pas tellement envie de lui demander. Enfin, qu'importe. Il verra bien que non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
River Strugatsky

lost in the world
avatar
messages : 20
à liberty depuis : 11/07/2017
avatar + © : Bob Morley
pseudo : River
dc : Aucun
polaroïd :



MessageSujet: Re: Feu de camps ( Rose-Méria)   Lun 17 Juil - 6:04

Feu de camps
Lorsque c'est interdit, c'est toujours meilleur..


«Hey River! Je vais très bien, merci. T’as l’air en forme aussi!» son sourire s’agrandit davantage et un mince sourire nait sur les miennes. Je voudrais être moi même avec elle, ne pas être nerveux et je me pose souvent la question, pourquoi tu agis ainsi devant elle? Parce que Rose est la petite Rose, étrange à dire, mais qui aurait pensé que j’éprouverais de l’attirance pour elle… Rose-Méria n’est plus cette jeune adolescente, elle est devenue une femme. Bref, elle a vieilli en beauté.

Étonnamment, je lui fais une proposition, celle d’aller marcher dans la forêt… La belle me fait un signe affirmatif et je souris doucement avant que l’on s’aventure dans la forêt sous le regard curieux de certains. Effectivement, je viens de sauter par-dessus l’une des clôtures qui nous séparent moi et elle… Le silence n’est pas lourd, il nous rapproche au contraire et c’est Rose qui brise le silence avec une phrase qui me laisse perplexe. «Tu sais, tu peux être toi-même avec moi, je ne te mangerais pas, promis!» un air amuser et un sourire moqueur suspendu à ses lèvres, je souris et rigole cette fois en tournant les yeux vers les siens. Je me détends, j’ai l’impression qu’être seul avec elle me libère de cette pression que j’ai au ventre… Je me sens plus à l’aise et peut-être parce que justement, je suis libre d’être moi même en cet instant. «Avec ton frère qui garde un œil sur moi, ce n’est pas très évident, tu sais…» dis-je avec une voix grave, mais douce. Mes yeux observent les siens, j’ai envie d’en apprendre plus sur elle, j’ai envie de me rapprocher un peu plus d’elle… Mais qui sait, on pourrait nous surprendre! Il y a longtemps que j’attends d’être seul avec Rose pour lui parler un peu, alors maintenant que nous y sommes, qu’est-ce qui m’en empêche? Je détourne les yeux pour jeter un coup d’œil derrière nous… Il n’y a personne, ma main capture la sienne et je l’entraîne sur un autre chemin, à vrai dire, il n’y a pas réellement de sentiers, je connais tout simplement l’endroit où je désire l’emmener. Je lui fais signe de rester silencieuse et nous disparaissons dans la nature sauvage.

Devant nous, il y a un bassin d’eau claire entourer de quelques rochers sur lesquels je l’aide à grimper. Je l’invite à prendre place avec moi histoire de parler un peu. «Je viens souvent ici pour me reposer l’esprit.» Ma main toujours dans la sienne, mon pouce caresse le dos de sa main instinctivement. Elle ne la retire pas, c’est déjà bon signe… Mes yeux qui observent l’eau, je souris légèrement. «Tu me rends nerveux… Je l’avoue, il faut que je te le dise. Tu m’attires beaucoup Rose, mais ton frère tu le connais et… Arf, je sais pas trop quoi dire, ça me rend mal à l’aise...» Je me passe une main dans les cheveux, je me tais un moment. River, pourquoi tu lui sors ça? Tu as peur et ça sort tout seul. Je prends un peu de courage et détourne les yeux vers elle, je veux voir sa réaction… Je me confis à elle, il faut un début à tout et depuis le temps, il serait temps qu’on se parle clairement au lieu de se lancer des regards. Mes yeux vagues de ses yeux à ses lèvres et de ses lèvres à ses yeux… J’ai le souffle qui manque une fraction de seconde, le temps s’arrête et j’ose affronter son regard cette fois sans broncher, sans détourner les yeux, je lui souris doucement. L'idée est de nous soulager tout les deux pour être nous même après.

code by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose-Méria Déziel

lost in the world
avatar
messages : 14
à liberty depuis : 11/07/2017
avatar + © : Shay Mitchell
pseudo : Moondance
dc : None
polaroïd :



MessageSujet: Re: Feu de camps ( Rose-Méria)   Ven 4 Aoû - 3:35


FEU DE CAMP.

Je veux qu'il soit lui-même. J'ai besoin qu'il le soit. Il est trop tendu et j'aimerais bien qu'il se libère du poids qui semble peser sur ses épaules. Je lui sors donc cette petite phrase moqueuse, me disant qu'un peu d'humour ne ferait pas de mal et pourrait détendre un peu l'atmosphère. L'espace d'un court instant, il reste comme perplexe, avant de sourire et de rigoler, plongeant enfin ses yeux dans les miens. « Avec ton frère qui garde un œil sur moi, ce n’est pas très évident, tu sais… » Je n'en doute même pas, je connais mon frère, je sais comment il est, les regards qu'il peut lancer. Loïc a un sale caractère, il est TRÈS protecteur et il est aussi colérique, voir même agressif. Je peux donc comprendre les inquiétudes de River, mais... ma vie ne regarde pas mon frère, il n'a pas à gérer les gens que je fréquente ou non. Je me contente de remuer légèrement la tête, signe que je comprends ce qu'il veut dire. Sauf que... la même phrase se répète dans ma tête : ça ne regarde pas Loïc. Je garde le silence et je le mire un petit instant, avant qu'il détourne les yeux et qu'il regarde derrière nous, comme pour s'assurer que nous ne sommes pas suivi. Sa main capture ensuite la mienne et l'espace d'un moment, j'ai l'impression de ressentir une petite décharge électrique dans celle-ci. Sensation pas désagréable du tout, au contraire. J'ai besoin de son contact, j'ai envie de sentir sa peau contre la mienne. Mon regard ne le quitte pas, alors qu'il m'entraîne sur un autre chemin, me faisant signe de rester silencieuse. Je ne dis rien, je ne pose pas de question et je le laisse m'entraîner là où il le désire.

Au bout de quelques minutes de marche, nous nous retrouvons devant un bassin d'eau claire et il m'aide à grimper sur un des gros rochers qui l'entoure. Nous nous retrouvons côte à côte, mes yeux ne le délaissant toujours pas, comme s'il n'y avait rien d'autre à regarder autour de nous. « Je viens souvent ici pour me reposer l’esprit. » Je lui souris doucement, détournant finalement le regard pour observer l'endroit dans lequel il m'a emmené. C'est un joli petit coin de paradis, je peux comprendre pourquoi il vient se reposer l'esprit ici. C'est tranquille, le bruit de l'eau est reposant, le chant des grenouilles aussi. Son pouce qui caresse ma main m'hypnotise presque, je n'ose même pas broncher. « Tu me rends nerveux… Je l’avoue, il faut que je te le dise. Tu m’attires beaucoup Rose, mais ton frère tu le connais et… Arf, je sais pas trop quoi dire, ça me rend mal à l’aise... » Je pense que c'est suite au mot nerveux que j'ai reposés mes yeux sur lui. Nerveux ? Moi je le rend nerveux ? C'est presque ironique, il m'a rendue nerveuse durant toute mon adolescence... Une belle preuve que les choses changent, qu'elles évoluent. Je le rend nerveux et je lui plais, je m'en doutais, j'en étais même certaine, mais en avoir confirmation, ça me rassure, je dois dire. Je reste comme figée un instant, l'observant silencieusement. Il m'observe aussi, je vois bien ses yeux qui voguent des miens à mes lèvres, ça à plusieurs reprises. Jusqu'à ce que son regard s'immobilise enfin dans le mien, ne bronchant plus à son tour, qu'un doux sourire sur les lèvres. J'étire à mon tour un sourire, avant de me mordiller la lèvre.

« Tu sais, ça ne regarde vraiment pas mon frère. Je ne suis plus une gamine, il n'a pas à choisir pour moi, ni pour toi... » Je lève ma main libre et viens poser ma paume contre sa joue, faisant glisser mes doigts doucement sur son visage, avant de m'immobiliser au niveau de sa mâchoire, captant tout son attention. J'approche mon visage du sien, pour l'observer avec attention, ne m'arrêtant qu'à quelques centimètres. « La vie est imprévisible, River. Demain, tu pourrais t'envoler et disparaître à tout jamais. Il faut profiter de la vie et de ses beaux moments alors que c'est encore possible. Alors si Loïc est l'unique chose qui te bloque, n'y songe plus. Pense à toi. » Je lui souris doucement, caressant à nouveau son beau visage. Si mon frère est sa seule barrière, je veux la briser. Je déteste que l'on décide pour moi, c'est ma vie, celle de River aussi...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
River Strugatsky

lost in the world
avatar
messages : 20
à liberty depuis : 11/07/2017
avatar + © : Bob Morley
pseudo : River
dc : Aucun
polaroïd :



MessageSujet: Re: Feu de camps ( Rose-Méria)   Mer 9 Aoû - 3:48

Feu de camps
Lorsque c'est interdit, c'est toujours meilleur..


Rose se laisse guider dans la forêt, elle me fait confiance et lorsque nous arrivons à cet endroit, je me sens un peu mieux. Je suis un peu plus confiant et c’est bon signe, car, je sais que, je ne suis pas moi même. Je l’aide à monter les rochers qui entourent le bassin d’eau et lorsqu’on se retrouve côte à côte, je remarque ses yeux qui me mirent, ce qui me trouble un peu… Je lui explique que je viens souvent ici pour relaxer, histoire de détendre l’atmosphère ou plutôt mon esprit dérangé… Un sourire se dessine sur ses lèvres parfaites et elle détourne les yeux pour observer autour de nous. Je prends alors cette occasion pour lui parler de mes sentiments… J’aurais peut-être dû me taire, mais elle m’hypnotise, elle me capture… Je sais qu’on me l’a interdit, mais c’est plus fort que moi et je voulais me retrouver seul avec Rose. Mes paroles s’envolent toutes seules, comme si je ne contrôlais pas ma bouche… Je lui dévoile le tout de mes pensées, là comme ça. J’ai la gorge sèche, j’avale ma salive… Je suis un brin nerveux, car, je ne sais pas si sa réaction est positive! Ses yeux plongent dans les miens, elle est comme une statue de pierre, elle reste immobile et silencieuse. Bon d’accord, j’ai peut-être un peu trop parlé, tu viens de lui faire peur !! Mes yeux vaguent de ses lèvres à ses yeux, je me fous de sa réaction, bonne ou mauvaise, cela devait sortir… Car, j’avoue qu’elle devient vraiment un fantasme pour moi. Loïc m’arracherait la tête s’il m’entendait parler. Mais mon regard noisette s’immobilise dans le sien et je lui souris doucement. Je suis bien heureux de voir naître du plaisir dans ses yeux, un sourire illuminé son doux visage et qu’elle mordille doucement… Ouf… Okay River, reprends-toi.

«Tu sais, ça ne regarde vraiment pas mon frère. Je ne suis plus une gamine, il n’a pas à choisir pour moi ni pour toi...» Ses paroles sont douces, me rassurent. Sa paume se pose contre ma joue et ses doigts glissent légèrement jusqu’à mâchoire. Je cligne des yeux, lorsqu’elle approche son visage du mien à quelques centimètres près… Elle est trop près, pas que je n’aime pas au contraire… C’est encore plus difficile de résister et je crois qu’elle le sait, Rose sait parfaitement ce qu’elle fait. «La vie est imprévisible, River. Demain, tu pourrais t’envoler et disparaître à tout jamais. Il faut profiter de la vie et de ses beaux moments alors que c’est encore possible. Alors si Loïc est l’unique chose qui te bloque, n’y songe plus. Pense à toi.» Ses mots sont ma porte de secours, une sortie pour me libérer de mes craintes. Rose à raison, Loïc ne peut pas décider pour moi et sa petite sœur, oui c’est sa petite sœur, mais elle ne peut pas s’abstenir éternellement à cause de lui. Je suis silencieux, je réfléchis et elle peut bien voir que j’ai envie d’elle… Je lui souris doucement et mon corps se détend avant de poser mes mains sous son menton et l’approcher un peu plus à moi. «Je vais probablement être puni pour ça...», dis-je dans un souffle frôlant ses lèvres avec les miennes pour finalement capturer sa bouche d’un doux baisé. Ça explose en moi, telle une bombe nucléaire… Une onde de choc qui rase tout autour de nous. Je deviens un peu plus confiant, je l’attire contre moi, sur mes genoux. Je sens qu’elle n’est pas indifférente à cette approche, car, depuis le début, je sens l’attirance et l’envie en elle. Le temps s’arrête et je capture cet instant en souvenir, car, qui sait, demain je pourrais me retrouver à l’hôpital. La chaleur de son corps contre le mien, sa silhouette délicate sur mon corps d’homme… J’ai envie d’elle depuis longtemps, mais c’est mal… c’est interdit… Je m’en fout, mes mains glissent de sa nuque à son dos et descendent sur sa taille. Le moment est doux, tendre… un peu pressant… puis je m’arrête, je ne crois pas que c’est le meilleur endroit pour faire cela après tout. Il y a tellement de curieux et surtout avec Loïc dans les parages. Mes lèvres se détachent des siennes, j’ouvre mes yeux pour observer sa réaction, le sentiment cacher dans ses prunelles sombres. Je souris, un sourire découvrant des dents parfaitement blanches… «Tes lèvres ont un goût de miel...» Tu dis vraiment tout ce que tu penses toi… Mais c’est ce qui fait ton charme, River, cet homme un peu maladroit. Ma main se pose sur sa joue, je caresse son visage avec douceur. «Je suis un homme mort ça y est...» dis-je à voix murmurante et riant légèrement.

code by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose-Méria Déziel

lost in the world
avatar
messages : 14
à liberty depuis : 11/07/2017
avatar + © : Shay Mitchell
pseudo : Moondance
dc : None
polaroïd :



MessageSujet: Re: Feu de camps ( Rose-Méria)   Ven 18 Aoû - 4:58


FEU DE CAMP.

C'est étrange, cette attirance que j'éprouve pour River, depuis des lustres, il me semble. À peine j'étais adolescente que je ressentais quelque chose pour lui, mais ce n'était pas comparable à ce que j'éprouve, là maintenant. J'ai des papillons dans le ventre, lorsque ma peau frôle la sienne, ou lorsqu'il étire un sourire à mon égard. Son regard me captive, m'hypnotise et je n'ai pas envie de détourner mes yeux de lui. Ma main a envie d'explorer bien plus que sa joue, que sa mâchoire et je me retiens. J'ai envie de faire les choses bien, d'y aller en douceur, pour ne pas le faire fuir. Parce qu'il ne veut pas choquer mon frère et je le comprends, même si je pense ardemment que tout ça ne regarde pas Loïc. Je veux qu'il pense à lui-même, River, qu'il pense à moi. Mes paroles font peut-être leur chemin dans son crâne, parce qu'il semble réfléchir quelques instants, avant d'étirer un sourire. Un magnifique sourire. Et puis j'ai l'impression que son corps se relache, se détend, juste avant qu'il pose ses mains sous mon menton, approchant mon visage encore un peu plus près du sien. « Je vais probablement être puni pour ça... » Ses lèvres frôlent les miennes, avant de les capturer dans un doux baiser qui fait littéralement exploser mon coeur. Ce baiser, j'en rêve depuis longtemps et dernièrement, j'en ai vraiment besoin. Il semble prendre plus de confiance, River, en lui, en moi, il m'attire sur ses genoux, alors que je glisse une main dans ses cheveux, l'autre sur son dos large. J'ai envie de lui, de ses mains brûlantes sur ma peau, de son corps ardent contre le mien. Sauf qu'il fini par mettre un terme à ce baiser, à cette étreinte, reculant un peu son visage, m'observant avant d'afficher un sourire. J'aurais aimé que ce moment ne s'arrête jamais, qu'il reste suspendu dans le temps, mais peut-être que sa conscience a repris le dessus sur son désir. Peut-être que la voix de mon frère dans sa tête lui a dit de tout arrêter. Ou que ce n'est pas l'endroit, ni le moment, tout simplement. « Tes lèvres ont un goût de miel... » J'étire un doux sourire, observant ses yeux sombres, mais tellement magnifiques. Et lorsque sa main se pose sur ma joue dans une douce caresse, je pense que je pourrais presque ronronner. « Je suis un homme mort ça y est... » Il murmure, riant légèrement et ses paroles m'arrachent également un rire. Puis je secoue légèrement la tête, passant à mon tour une main sur sa joue. « Non, ne t'inquiète pas, je vais te protéger. Ça paraît pas, vite comme ça, mais je suis très très forte. Je vais l'empêcher de te massacrer. Donc tu peux faire tout ce que tu veux de moi. » J'affiche un sourire joueur, avant de me mordiller légèrement la lèvre, parce qu'une fois de plus, je retiens mes pulsions. Je ne veux quand même pas passer pour une espèce de nymphomane... J'ai envie de lui, pas de le faire fuir en courant. Il est réceptif à moi, River, c'est déjà un très bon début, à voir où ça nous mènera, maintenant. J'ouvre la bouche pour ajouter autre chose, mais je la referme lorsqu'un rire féminin se fait entendre pas très loin de nous. Il y a des gens qui s'approchent de notre petite planque et j'admets ne pas trop aimer être dérangée de la sorte, surtout là. Parce que ça brise le moment. Notre moment. J'imagine qu'une moue légèrement contrariée est visible sur mon visage, mais je ne délaisse pas le beau brun des yeux, restant immobile, toujours installée sur ses genoux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
River Strugatsky

lost in the world
avatar
messages : 20
à liberty depuis : 11/07/2017
avatar + © : Bob Morley
pseudo : River
dc : Aucun
polaroïd :



MessageSujet: Re: Feu de camps ( Rose-Méria)   Ven 8 Sep - 20:05

Feu de camps
Lorsque c'est interdit, c'est toujours meilleur..


«Non, ne t’inquiète pas, je vais te protéger. Ça ne paraît pas, vite comme ça, mais je suis très très forte. Je vais l’empêcher de te massacrer. Donc tu peux faire tout ce que tu veux de moi.» Je souris à cette phrase, mes yeux s’attardent dans les siens. Son sourire amusé s’affiche et elle se mordille la lèvre d’une façon troublante… Je mordrais bien sa lèvre moi aussi, j’embrasserais cette bouche délicieuse encore une fois. Je ris doucement «Je suis sûr que tu pourrais le battre en un clin d’œil...» dis-je pour m’amuser avec elle. Je caresse sa joue, ma main descend dans son cou et descend toujours à en effleurer la naissance de ses seins, mon regard est trouble, amusé… Elle ouvre la bouche pour parler, mais la referme aussitôt parce qu’on entend soudain un rire féminin qui s’approche de nous. Je suis alors un peu déçu, je commençais à être plutôt à l’aise. J’ai envie de Rose... j’aurais envie d’elle là maintenant. Toutefois, il y a des gens qui approchent et cela me refroidit un peu… et s’il nous voyait? Ce ne serait pas de leur affaire, mais s’il s’agissait de personne qu’on connaît, c’est plutôt risqué. Une jolie moue boudeuse s’affiche sur le visage angélique de Rose, elle aurait aimé que le moment ne s’arrête pas et je comprend… Moi aussi j’aurais aimé. Je capture alors ses lèvres une dernière fois avec les miennes, je prends ce risque, je l’embrasse avec un peu plus d’ardeur cette fois... puis je recule un peu et je lui fait un petit clin d’œil… «On remettra ça à plus tard» je me lève tout en prenant soin de lui prendre la main et de l’aider à se relevé. Juste à tant, car, des amis qu’on connaît arrive et se joignent à nous… Dont le frère de Rose qui nous observe curieux, mais... qui ne fait d’histoire. Je me retourne, lance un regard à Rose un peu nerveux et je lui souris. C’est un petit secret entre nous, peut-être qu’un jour, nous aurons la chance d’être seule, j’aimerais bien en tout cas…

code by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose-Méria Déziel

lost in the world
avatar
messages : 14
à liberty depuis : 11/07/2017
avatar + © : Shay Mitchell
pseudo : Moondance
dc : None
polaroïd :



MessageSujet: Re: Feu de camps ( Rose-Méria)   Ven 15 Sep - 20:47


FEU DE CAMP.

Ça y est, mon esprit s'embrume et s'égare, lorsque ses lèvres viennent capturer les miennes une nouvelle fois. Le baiser est intense, ardent et j'ai l'impression de prendre en feu, littéralement. Quand il recule et qu'il me lance un petit clin d'oeil, je souris... Mais je me sent encore un peu des les vapes... Bah oui, je suis faible comme ça face à lui, que voulez-vous! J'entends sa voix, j'entends ses mots et je remue légèrement la tête. J'ai bien l'intention de remettre ça à plus tard, oui. River se lève et prend sa main pour m'aider à me remettre sur mes deux pieds. À peine sommes nous levés que des silhouettes se dressent devant nous, dont celle de mon frère qui nous mire curieusement. Je sens le regard nerveux de River sur moi et je réponds à son sourire, mine de rien. Rien ne prouve que nous faisons autre chose que parler. Loïc ne peut absolument rien contre nous deux, le brun n'a donc rien à craindre. Une petite -ou plutôt une grande- partie de moi maudit mon frère et ses amis de faire irruption dans notre repaire improvisé... Mais qu'est-ce que j'y peut? La forêt appartient à tout le monde. Je suis convaincue qu'on aura l'occasion de se reprendre, River et moi, dans un futur rapproché. Je ferai tomber ses barrières une à une s'il le faut. J'y compte bien. J'ai toujours désiré River, mais maintenant que j'ai eu un avant goût, le désire me dévore et j'imagine que ces baisers auront causé le même effet sur lui. J'ose l'espérer, en tous cas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Feu de camps ( Rose-Méria)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Feu de camps ( Rose-Méria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» muffins rose
» Les Camps de prisonniers
» Les RSG du "BC LA ROSE DES VENTS"
» Cherche HE de Rose
» loukoum à la rose

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: (liberty, oregon) :: mother nature-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet