merci de privilégier les prédéfinis, les personnages plus âgés et le groupe sunny light I love you

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
madame rêve.  :: (avant-propos) :: version 1.0 :: a place like home
avatar
InvitéInvité
should i stay or should i go ?

Dim 20 Déc - 11:07
Invité
Aloïs Kellergan
“Du ciel tombe des cordes, faut-il y grimper ou s'y pendre ?”

nom, prénoms: kellergan, aloïs.  âge: vingt trois ans.  origines et nationalité: la mère est américaine, le père était irlandais. sur sa carte d'identité à aloïs, il est joliment écrit "américaine". à pasadena depuis: toujours, elle y est née, elle y a apprit à marcher, courir, grandir. elle dit qu'elle partira, qu'elle ira voir ailleurs, pourtant pasadena la garde captive. statut: amoureuse d'un homme chimère, d'un type avec qui elle correspond sur le net depuis plusieurs mois déjà sans avoir oser le rencontrer, ou même lui avouer qu'il occupe une grande partie de sa tête. emploi ou études: étudiante brillante, elle a passé ses diplômes en avance, elle a obtenu des notes grandioses. et puis elle a choisit d'étudier la littérature, s'est passionnée de poésie. elle s'y plonge et s'y perd. orientation sexuelle: hétérosexuelle. quartier de résidence: pasadena downtown. type d'habitation: un loft ensoleillé payé par Mr Kellergan. statut financier: lune famille de gens riches, du moins suffisamment pour vivre sereinement, et permettre à aloïs de ne pas avoir à se préoccuper de l'argent. groupe: 404error. caractère: passionnée, maladroite, lunaire, naturelle, curieuse, indépendante, réfléchie, têtue, douce, franche, sarcastique, réservée.

◊ the geek inside you
les kellergan sont des gens qui se veulent simples: dans l'industrie du parfum depuis plusieurs générations, ils ont crée et développé un empire florissant. c'est le grand père qui contrôle en patriarche avisé. les parents d'aloïs se sont aimés, ils ont aimés leur fille unique, et se sont appliqués à lui offrir tout ce dont elle pourrait avoir besoin. une famille de gens qui s'appliquent à coller à la normalité. - le père est décédé il y a maintenant trois ans d'un cancer du poumon: fumeur depuis l’adolescence, personne n'a été surpris de le voir partir, on l'a pourtant pleuré, longtemps. - aloïs elle joue du piano. petite fille, on l’exhibait pendant les réunions familiale: du genre "regardez tous l'enfant prodige". ça plaisait aux grands parents. en grandissant, elle a arrêté de jouer, et aujourd'hui, elle ne joue qu'en de rare exception, à l'église le dimanche matin. - aloïs n'est pas croyante, sa mère en revanche se meurt d'amour pour Dieu. alors aloïs l'accompagne à la messe, écoute les gens qui parlent à dieu, observe les enfants assit aux premiers rangs. et puis quand on lui demande, elle joue au piano pour voir sa mère et son sourire immense. - elle conduit une voiture aussi vieille qu'elle, qui fait toujours un bruit immonde au démarrage, dont la radio grésille en continu, mais qu'elle s'obstine à garder. - enfant serieuse, aloïs elle a toujours eu de l'avance dans ses études. elle était l'enfant studieuse qui souriait par dessus ses romans, installée au premier rang, elle est devenu l'étudiante brillante auprès de qui on aime s'asseoir. - aloïs elle lit beaucoup, des romans d'aventures aux romans d'amour, elle s'y plonge des heures durant, s'empêchant parfois de dormir la nuit. ce que les gens ne savent pas, c'est qu'elle écrit aussi, quelques pages ou quelques mots de temps en temps. Dans des cahiers qu'elle cache dans ses tiroirs, elle raconte des histoires fantastiques, de nouvelles romanesques. - aloïs c'est quelqu'un de solaire, une poupée de porcelaine qu'on craint de briser, mais qui emporte les cœurs avec son rire cristallin. elle a l'insouciance de la jeunesse, et une naïveté pleine de tendresse qui ne lui sied que trop bien. - son truc à aloïs, c'est le papier, les stylos. l'informatique la perd, les ordinateurs se leaguent contre elle. elle préfère les garder éloigner d'elle. - depuis presque un an, elle vit seule dans le quartier des affaires (un beau loft tout frais payés par le grand père qui tient à garder un oeil sur sa jolie princesse).


PRÉNOM/PSEUDO: spf. AGE: un certain nombre d'années. PAYS: france. AVATAR: felicity jones. TON PERSONNAGE: sort de ma tête  CREDITS: tumblr. MOT DE LA FIN:  I love you  I love you  I love you .  



Dernière édition par Aloïs Kellergan le Dim 20 Déc - 14:02, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
should i stay or should i go ?

Dim 20 Déc - 11:08
Invité

◊ the story of you and I
« Baudelaire, c'est ça la poésie moderne, il a ce quelque chose que... » Assise à l'arrière de la voiture, l'épaule contre la fenêtre, la jeune fille sourit en se laissant aller contre l'appui tête. Les filles sont belles, parfaitement habillées et maquillées, leurs langues délicieusement déliées se laissant aller à des discussion fantasques. Les livres sont au centre de tout, encore et toujours. Celle assise sur le siège passager se retourne et tend vers Aloïs un bâton de rouge à lèvres que cette dernière saisit et glisse précieusement au creux de sa paume. Aloïs et ses cheveux remontés au dessus de sa tête, laissant sa nuque découverte, et lui donnant l'impression de se promener nue. Les filles ont insisté, pour qu'elle sortent toutes ensemble, qu'elles deviennent belles l'espaces d'une nuit, elles les littéraires, ces poupées fascinantes à qui on ose à peine adresser la parole. La fille derrière le volant augmente le volume de la radio et commence à chantonner, bientôt reprise par ses consœurs. Aloïs elle ne parle pas, le regard fixé sur le dehors, elle se contente de sourire, enveloppée par cette douce chaleur qu'elles dégagent. Ses doigts se resserrent contre le rouge à lèvres. Demain, elle ira déjeuner avec sa mère, elle acquiescera quand son grand père  débattera pour lui même de l'avenir de l'entreprise familiale. Demain, Aloïs sera la jeune femme brillante qu'on attend qu'elle soit, paraîtra suffisamment forte pour ne pas sembler affecter par la perte de son paternel, de ce héro qui la rejoignait dans sa chambre le soir pour lui conter des histoires fabuleuses. En attendant, elle ouvre le tube de rouge à lèvres, et en découvre le rouge carmin, dont elle recouvre délicatement ses lèvres dans le reflets de la vitre. Les filles continuent de chanter, avec toute la vie devant elles. Alors dans la poche de son manteau à Aloïs, c'est son portable qui vibre. Ses doigts effleurent l'écran, vont puis viennent. Un vieux message de sa mère lui demandant si elle apprécierait de manger du poulet pour le déjeuner, un nouveau message qu'elle s'empresse de lire avec ce nuage de papillons qui s'agite dans son ventre. Tu sors ce soir ? Et bien, je ne te reconnais pas, t'es livres vont pouvoir se passer de toi ? Je te souhaite une excellente soirée ma belle chimère, tu seras dans toutes mes pensées. Je ne travaille pas demain, on pourra peut-être se croiser. Aloïs sourit et personne ne s'en rend compte. Les filles chantent, et elle glisse son portable au fond de sa poche. Il y a son cœur qui bat trop vite, portée par cette correspondance étrange, par ce garçon dont elle ignore tout. Ce soir elle va sortir, ce soir elle va être belle et danser au milieu des lumières multicolores. Demain, elle s'empressera de s'installer devant son ordinateur, en attendant qu'il veuille bien la contacter. En attendant que son cœur ne se remette à battre vite.

[...]

Portée par le jour qui se lève, Aloïs glisse parmi les passants pour rejoindre son domaine, son chez elle. Ce matin sur les trottoirs, les premiers humains à prendre le chemin du travail, les hommes d'affaires dans leurs costumes trois pièces, les femmes perchées sur leurs hauts talons, et au milieu, Aloïs et son regard fatigué. Doucement, elle sourit, et se plante devant une épaisse porte en fer rouillé. En équilibre sur un pied, elle retire ses chaussures, pour enfin se libérer du dictât de la femme montée sur talons aiguilles. Alors pieds nus dans la rue, elle glisse la main au fond de son sac en quête des clés de l'appartement. Elle perd toujours tout Aloïs: son téléphone, ses clés. Aloïs et sa drôle de maladresse. « Bonjour » Une voix qui se dégage et la force à relever la tête. Aloïs et ses joues qui se fardent instantanément de rouge. Elle sourit, croise son regard tout en mettant la main sur ses clés qui lui offre une parfaite diversion. « Bonjour » qu'elle répond à ce voisin qu'elle croise parfois. « Vous travaillez tôt vous les informaticiens » qu'elle dit pour ne pas qu'il s'en aille trop vite.



Dernière édition par Aloïs Kellergan le Dim 20 Déc - 15:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Stella Burrowslost in the world
should i stay or should i go ?

Dim 20 Déc - 12:09
Felicity est un choix génial I love you
Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche ma belle ! coeur coeur Si jamais tu as besoin de quoi que ce soit, je suis là I love you



memories hurt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
InvitéInvité
should i stay or should i go ?

Dim 20 Déc - 12:48
Invité

felicity est sublime, j'ai regardé une merveilleuse histoire du temps récemment qui plus est. love
bienvenue dans la ohana. coeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
should i stay or should i go ?

Dim 20 Déc - 13:58
Invité
ce film est fabuleux grosyeux grosyeux grosyeux
merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
should i stay or should i go ?

Dim 20 Déc - 14:37
Invité
bienvenue, jolie voisine
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
should i stay or should i go ?

Dim 20 Déc - 14:49
Invité
salut joli voisin I love you
(la moustache te va si bien héhé )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
should i stay or should i go ?

Dim 20 Déc - 15:19
Invité
felicity est tellement belle bril
bienvenue ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Stella Burrowslost in the world
should i stay or should i go ?

Dim 20 Déc - 17:23
C'est tout bon pour moi, je te valide avec plaisir. Bon jeu ma belle grosyeux grosyeux



memories hurt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
InvitéInvité
should i stay or should i go ?

Dim 20 Déc - 17:32
Invité
merci grosyeux grosyeux
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
should i stay or should i go ?

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
madame rêve.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Madame Canaille
» Monsieur et Madame .....
» Des fois c'est frustant la visite de Madame Coucou
» Décès de MADAME DERKAOUI.
» assocaiation des animaux de madame CASPAR a villeneuve sur lot et ses environs

+

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Sauter vers: