n'hésitez pas à privilégier les personnages plus vieux, les pré-définis et à participer au topic en commun I love you

(lumos)  :: (avant-propos) :: version 1.0 :: a place like home
Stella Burrows
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Sam 19 Déc - 17:10
Eleonor Bernstein
“I can feel the physical attraction.”

nom, prénoms: Eleanor Bernstein, mais elle préfère être appelée Leo.   âge: Vingt-deux ans.  origines et nationalité: Sa famille a des origines anglaises mais elle a toujours vécu aux états-unis. à pasadena depuis: Quelques années, pour ses études. Mais sa famille habite tout près, à Los Angeles. statut: Célibataire, elle ne sait plus où donner de la tête. emploi ou études: Etudiante en astrophysique. orientation sexuelle: Hétérosexuelle. quartier de résidence: old town passadena. type d'habitation: Un petit appartement. statut financier: Comme une étudiante. groupe: WASD. caractère: Passionnée, mordante, têtue, bornée, indisciplinée, drôle, intelligente, ambitieuse, futée, réfléchie, calme. Leo est le genre de femme à n'en faire qu'à sa tête, même si elle pèse longuement le pour et le contre. Elle aime agir selon son propre chef, même si cela ne plait pas toujours à ses professeurs. Malgré ses allures de petite intello, elle n'en est pas moins une femme de caractère qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Quand elle a une idée en tête, elle ne l'a pas ailleurs. 

◊ the geek inside you
Est née dans une famille où elle a toujours été vu comme la fille trop parfaite, trop lisse au point que quand elle était petite, elle ne s'entendait pas du tout avec ses frères et soeurs. ◊ Leo a toujours été plus bosseuse et intelligente que la moyenne du coup, elle s'est toujours attirée les foudres des autres élèves. Elle n'a jamais été populaire et n'a jamais été invité au bal de promo. ◊ Elle se faisait souvent harcelée à l'école du coup aujourd'hui, elle a décidé de ne plus jamais se laisser faire. ◊ Adolescente, elle n'a jamais eu confiance en elle. Elle passait son temps à se cacher derrière des vêtements trop larges ou des coupes de cheveux qui ne lui allaient pas du tout. Aujourd'hui, elle s'assume en tant que femme et n'a plus peur de mettre des vêtements qui la mettent en valeur. ◊ C'est une geek. Une vraie de vraie et elle n'a plus peur de l'assumer. ◊ Elle rêve de rencontrer Harrison Ford qui est un véritable idole à ses yeux, Indiana Jones ayant bercé son enfance et par la suite, Star Wars. Elle fangirle horriblement, mais que voulez-vous, quand on aime, on ne compte pas. ◊ C'est une trouillarde. Elle est morte de peur devant les films d'horreur, du coup, elle n'en regarde jamais. ◊ Elle est fascinée par l'astronomie depuis sa tendre enfance. Elle a longtemps hésité entre des études en astrophysique et des études en égyptologie. ◊  Elle aurait aimé s'appeler Lara en hommage à Lara Croft. ◊ Elle est plus du genre à jouer sur son PC que sur consoles. ◊ Elle n'a pas vraiment accroché aux seigneurs des anneaux, mais elle garde cette information secrète de peur de se faire insulter par ses amis.


PRÉNOM/PSEUDO: Camélia, fifties. AGE: Vingt ans. PAYS: France. AVATAR: Daisy Ridley. TON PERSONNAGE: inventé.  CREDITS: tumblr. MOT DE LA FIN:  I love you   



Dernière édition par Leo Bernstein le Sam 19 Déc - 17:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella Burrows
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Sam 19 Déc - 17:27

◊ the story of you and I
C'était il y a deux ans de cela. Elle l'avait rencontré dans un bar où elle n'était pas supposée être, ce qu'elle interpréta comme un coup du destin. Ils sympathisèrent et une chose menant à une autre, elle se retrouva rapidement dans son lit, chose qu'elle ne faisait jamais. Jamais. Mais il avait les mots. Ceux qui caressent l'oreille et font trembler le cœur. Ceux qui terrassent toutes vos vérités, même les plus ancrées. Elle se laissa naïvement faire. Et il lui vola ce qu'elle avait de plus précieux – son cœur et son innocence. Ils se perdirent dans une histoire sans avenir. Le genre de relation où il ne répond jamais quand elle appelle, mais où elle se ramène quand même devant sa porte à trois heures du matin. Elle l'aimait. Un peu trop d'ailleurs. Et lui, tout ça, ça lui faisait peur. Il n'avait jamais permis à aucune femme de bouleverser sa vie de cette façon et il finit par prendre peur. - Ecoute fillette, commença-t-il en jouant nerveusement avec son briquet. Il s'apprêtait à reprendre, mais elle lui coupa l'herbe sous le pied. - M'appelle pas comme ça. J'aime pas, répondit-elle de sa voix boudeuse qu'il trouvait adorable. Elle était adorable. C'est pourquoi il préféra détourner son regard d'elle, pour ne pas céder à ces grands yeux brulants de tendresse. Il se contenta d'hocher la tête, comme pour dire qu'il allait cesser de l'appeler comme cela. Cesser définitivement. Mais trop lâche, il ne put se résoudre à lui dire la vérité. C'était bien trop difficile de voir son cœur se briser sous ses yeux. Et lui, il était lâche. Trop lâche. Il s'endormit à ses côtés après une nouvelle nuit où elle se livra corps et âme à lui. Les heures défilèrent. Il ne trouva pas le sommeil alors il se leva, veillant à ne pas la réveiller, puis il lui laissa un mot. Le genre de mot qui veut tout dire : C'était terminé.

Cela faisait des mois qu'ils discutaient sur internet. Elle ne l'avait encore jamais vu, mais elle savait déjà tout de lui grâce à leurs nombreuses discussions par sms ou sur les forums. Elle savait qu'ils avaient de nombreux points communs, qu'ils se comprenaient mieux que personne. La chance semblait enfin tourner pour elle qui n'avait connu que des déceptions amoureuses catastrophiques. Lui avait l'air gentil. Et simple. Loin du stéréotype du connard dans lequel elle avait déjà donné. Alors quand il lui proposa devenir chez lui pour regarder un film, elle accepta avec plaisir. Elle y pensa toute la journée, la boule au ventre de le rencontrer pour la première. Il y avait toutes ces questions existentielles qui se bousculaient dans sa tête : Et si je n'étais pas à son goût, et si je ne lui plaisais pas. Mais elle décida d'affronter ses craintes en se rendant malgré tout à ce rendez-vous qu'elle avait longtemps attendu. Une fois devant la porte de l'appartement, elle frappa quelques coups pour faire remarquer sa présence. Le regard rivé sur le sol, elle manqua de s'étouffer avec sa propre salive lorsqu'elle releva la tête et vit la personne qui venait de lui ouvrir. Elle toussa à plusieurs reprises, puis écarquilla les yeux, ne sachant pas quoi dire. - Fillette ? Fit-il en la dévisageant, étonné de la voir à sa porte. Il ne savait pas quoi en penser, jusqu'à ce que son colocataire ne vienne prendre le relai. - Leo ? Dit-il un large sourire aux lèvres avant de venir la prendre dans ses bras. - Allez viens, entre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(lumos)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

+

Sauter vers: