n'hésitez pas à privilégier les personnages plus vieux, les pré-définis et à participer au topic en commun I love you

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
lights out (nathanafael)  :: (liberty, oregon) :: South Lake District
Rafael Rivera
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Mar 6 Fév - 0:18

don't know if i'd be so sure again
you're so hard to forget with all the lights out

Il est désormais plus fréquent pour Rafael, depuis que les Black Foxes ont fait succès, de recevoir de mystérieuses lettres l'invitant à un rendez-vous - professionnel, à l'évidence - à huit clos. Cependant, il déteste en recevoir. Non pas qu'il ait peur de l'inconnu, Rafael n'aime pas ceux qui n'assument pas leur identité. Quitte à agir dans le danger, dans l'illégalité, autant écrire clairement son nom en haut du papier. Même si cela ne s'avère être qu'un prétexte. Rafael aime savoir où il va. Il aime connaître les enjeux d'un tel déplacement, et savoir si oui, ou non, il y aura quelque chose à y gagner. Il est peu adepte des plans foireux. Toujours professionnel et propre sur lui, il n'est pas attiré par les magouilles de ce genre. Sa cigarette roulant entre son index et son majeur, Rafael songe. Il est 22h34 du soir, soit quelques minutes avant l'heure d'un de ces fameux rendez-vous mystérieux. Il soupire un grand coup, expirant sa lassitude mélangée à la fumée cancéreuse. Il regarde l'heure une nouvelle fois. 22h35. Il roule des yeux, s'affalant davantage au creux de son fauteuil matelassé. Sa main cherche l'enveloppe. Il secoue maladroitement le papier pour le voir se déplier. Son esprit relie la lettre, encore. Peu de choses sont écrites. Seulement l'indication d'un lieu, un vieil hangar, pas très loin d'ici, ainsi qu'une phrase, assez explicite : "venez seul". Bon. A part l'impression de se retrouver dans un thriller hollywoodien, Rafael ne sait quoi penser de ces informations. Mais il ne saurait dire pourquoi, cette lettre ne lui paraît pas comme une menace. Ou du moins, comme une menace ratée, déguisée. 22h38. Le voilà décidé à y aller. Il écrase sa cigarette dans le cendrier, pour en ressortir une autre aussitôt qu'il passe la porte. Rafael se demande quel est le taré qui lui donne rendez-vous à l'extérieur par un froid pareil. Il le maudit déjà. Il s'aventure vers le lieu indiqué, et de moins en moins de silhouettes croisent sa route. Coin perdu, froid polaire. Rafael n'a qu'une cigarette pour se réchauffer. Il attend. De nombreuses minutes. Déambulant dans le hangar abandonné pour ne pas geler sur place, il s'impatiente. 10 minutes et deux mégots suffisent à le mettre en colère. Son visage se tourne. Une silhouette se détache progressivement de l'ombre. Une silhouette connue, trop bien connue. Rafael soupire à nouveau, mais cette fois-ci, pas de lassitude. Il n'est juste pas surprit de voir que l'auteur de cette lettre secrète, c'est lui. Nathanaël. Son Nathanaël. - Tu me surprendras toujours, gamin. Et pas que en bien. Il sort cette phrase avec un rire presque nerveux. Il ne se l'avoue pas, mais Rafael a bien failli sortir de ses gonds. Son impatiente se transforme en un sourire sincère, grandissant. Il n'a pas vu le gamin depuis des semaines. Alors peu importe le froid, le retard ou l'inquiétude. Le jeune renard est devant lui.



the sky's a neighbourhood - thoughts like a minefield, i'm a ticking bomb. maybe you should watch your step, don't get lost.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Jaeger
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Sam 10 Fév - 21:30
~~ lights out. provoquer la foudre du paternel. titiller un peu ses nerfs, jouer un peu avec sa fierté. s'amuser oui, à faire de son parent sa proie. un sourire déjà né, rien qu'en imaginant -en substituant à l'intérieur l'intérêt inexistant quant à cette invitation bidon à demi, qui pourtant révèle un travail acharné.
le faire en s'amusant,
en riant. voilà bien des choses qui te dépasses : l'absurdité adulte à s'inquiéter du temps. à s'inquiéter de la fin qui s'étend, un peu plus chaque jours, chaque années. liberté que tu prétends détenir ; plus forte que les autres. à se dire qu'un animal ne craint pas le trépas : il est bien plus heureux que les Hommes, cela depuis le départ. réfléchir sur les sens, les mouvements, te voilà accablé par l'attente de le revoir (enfin).
avoir donné une heure. un lieu. un vide. juste pour remplir, pour faire comme si, comme tout le monde. pour faire sens, pour qu'il comprenne que le choix ne lui ai pas accordé (ou peut-être un peu trop, au contraire). oui, tu te demandes en plus de la vivacité du vécu, si ton cher et tendre finira par pointer le bout de son nez.
à ne pas te poser un lapin,
connard muni de sa montre. -une envie de lui tirer une balle s'il existait réellement. le faire aveugle, le bouffer.nuit grandissante, un léger froid s’immisce entre ton sourire et t'es rêves. une silhouette platée là (à l'heure). une envie soudaine de déborder de joie, de bonheur. de déborder de tout ce qui t'encombre. mais rien n'en sortira, si ce n'est qu'un léger rire à sa remarque. quoi ? qu'ai-je fais de mal encore ? un peu moqueur, un peu rieur (pour ne pas changer). te rapprocher tu oses, semblant plus doux, plus rassuré, sans aucune raison. bonsoir papa. -désolé, c'est tard. et puis l'ironie revient aussi vite qu'elle s'était calmée, force dérangée. tu devrais être au lit déjà, à ton âge. -il faut ménager t'es articulations. taquinerie qui s'envole, sans mal. le rictus qui s'agrandit, avant de lui tendre finalement le dossier tenu entre t'es doigts. ce que tu m'as demandé. renard qui n'en vente pas le cœur, juste serviteur de la grandeur face à lui. mains qui se plongent dans t'es poches, enfant vissé face à son parent parfois dit préféré -son modèle. autrement, comme tu vas ? préférer s'en assurer plutôt que d'avoir ça en vague informative. attention qui lui ai réservé, à lui. et. c'est qui dis-moi... cette, stella ? plus sournois, plus taquin encore. à toujours vouloir l'emmerder comme le ferait ce putain d'adolescent, perché au bras du plus grand. mais l'habit ne fait pas le moine, dit-on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1900-v-i-e-s-imaginaires-nathanael http://noliberty.forumactif.org/t1854-ocean-d-indifference-natha
Rafael Rivera
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Sam 24 Fév - 22:50
Ses poings rejoignent ses poches, et le froid le fait rehausser ses épaules, maladroitement. Le temps et l'endroit ne sont clairement pas propices aux retrouvailles. Mais Nathanaël n'a jamais été du genre classique. Sa personnalité est un mélange de fantaisies et de paradoxes en tout genre. Il aurait été improbable qu'il veuille retrouver Rafael dans un café, chez lui, ou encore à l'entrepôt. Surtout pas après toutes ces semaines. Et surtout pas avec l'esprit tordu qu'il a. Et, comme à chaque fois, c'est de Rafael qu'il se joue. Et il ne le voit jamais venir. Il ne sait pas si c'est les affaires ou la lointaine jeunesse qui lui file encore entre les doigts, mais la furtivité - autant d'esprit que physiquement - du gamin l'impressionne. Il ne peut même pas lui en vouloir de l'avoir fait attendre, de lui avoir fait perdre patience. Tant d'efforts de la part du morveux pour pouvoir apprécier quelques secondes le visage totalement incompris et paniqué de celui qu'il considère encore à l'heure d'aujourd'hui comme son paternel. Maintenant, ce n'est plus un rendez-vous étrange et malhonnête, mais une nouvelle rencontre entre deux êtres que personne n'oserait penser proches. Et pourtant. Nathanaël est bien l'une des seules personnes au monde que Rafael aime profondément. Envers lui, son affection est éternelle. Ces quelques années passées à exercer le rôle d'un père aimant, bienveillant et totalement dévoué ont bouleversé la philosophie de vie de Rafael. Nathanaël est son fils, non biologique, mais les liens sont plus intenses encore que s'il était de sa chair. L'amour paternel au-delà des frontières.
Les deux ont ce même sourire à la fois con et sincère affiché sur leur visage. - Parle mieux à tes aînés. Il sort cette phrase en lui faisant une accolade assez brusque, pour lui montrer que ses articulations ne sont pas en si mauvais état qu'il peut le penser. Rafael a toujours eu un ton très familier avec le petit, ce qui le surprend à chaque fois qu'il lui adresse la parole. Mais en même temps, il s'en amuse. Il se voit plus détendu, presque relaxé. Il sait pertinemment que rien ne peut lui arriver. Nathanaël, même s'il est imprévisible, cache un côté extrêmement apaisant. Il est léger, enfant volatile, insouciant. Un signe de tête remercie Nathanaël de lui avoir rendu le dossier. Quand il le regarde, il le revoit tout jeune, quand il ne lui arrivait pas même à la taille. La main de Rafael passait à travers les trois cheveux sur le crâne du gosse, alors que celui-ci esquissait un sourire à son père, la tête penchée en arrière. Il revoit cette scène, Rafael, à chaque fois qu'il voit Nathanaël avec cet air attisé. - Ça va toujours. Tant qu'on équilibre la balance, tu sais. Il fait allusion aux affaires. Ou à la vie. Puis l'enfant prononce le prénom interdit, le prénom attendu, aussi. Le prénom qui hante les nuits de l'adulte et qui trouble tout ce qui l'entoure. - T'es bien curieux, dis. Et bien au courant. Rafael s'allume une cigarette. - Si on parlait un peu de toi, là. J'me sentirais presque oppressé. Qu'est-ce qu'un petit con comme toi peut bien faire de ses journées, ces temps-ci ? Il esquive. Clairement. Et ça se voit à des kilomètres. C'est pas qu'il ne veut pas. C'est qu'il ne saurait pas quoi dire, tellement il y a de choses, et à la fois pas de choses du tout. Entre les faits, les pensées, la réalité et les fantasmes, Rafael ne sait tout simplement pas quoi dire. Lui qui, d'habitude, est si sûr de lui, si assuré. Il a réponse à tout. Pas cette fois.



the sky's a neighbourhood - thoughts like a minefield, i'm a ticking bomb. maybe you should watch your step, don't get lost.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
should i stay or should i go ?

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
lights out (nathanafael)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ASSOCIATION AMBER LIGHTS ?
» Cine-Matics & Mac me over
» Immeuble Citylights (tours)
» Lueurs Polaires (Northern Lights) Noël 2011
» turn the lights off (mordred)

+

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Sauter vers: