n'hésitez pas à privilégier les personnages plus vieux, les pré-définis et à participer au topic en commun I love you

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
[m] against all odds  :: (interlude) :: defying gravity
Alma Milton
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Mer 24 Jan - 16:59

andrew (au choix, commençant par a-) milton
i'll stand by you
âge entre 27 et 30, au choix sachant qu'alma a 25 et que l'aînée (abigail) aurait 32 aujourd'hui. genre homme. origines vaguement allemandes, mais tout le monde s'en fiche et lui le premier. nationalité anglo-américaines. parents britanniques aux racines dorées et au sang bleu qui ont inculqué à leurs enfants l'accent harmonieux de la vieille europe, la grâce qui les sépare des roturiers et cette réserve polie somme toute britannique. mais andrew, il est un pur produit américain et fier de l'être, qui n'use de son accent british que pour séduire les filles. il n'aime rien de l'angleterre rêvée de ses parents, encore moins ce titre de noblesse, ce "sir" acculé à un père qu'il méprise et qui les pousse sans cesse à essayer de regagner une fortune perdue, envolée. en ville originaire de portland, andrew a quitté la ville pour liberty il y a près de dix ans, à la mort d'ophelia. tant pour faire table rase d'un passé douloureux que fuir les premières rumeurs sur leur infortune. les milton ont suivi les de clerq au sein de leur nouveau terrain de jeu et ont précipité leur chute. statut célibataire, attiré par l'ennemie (clara de clerq) et par tout ce qui fait mal. andrew, c'est l'homme bien qui tombe à genoux devant la beauté brisée, abîmée, celui qui berce les putes qu'il doit intimider ou délivrer aux plus offrants et les aime pour quelques heures, au rythme des battements de son myocarde artichaut. orientation sexuelle hétéro ou bi à votre convenance. emploi homme à tout faire des de clerq sous couvert de chantage. il est la chair à canon en première ligne, celui qui baigne dans la crasse des bas-quartiers et voit ses phalanges se teinter du pourpre de l'argent sale pendant que les salauds règnent en maîtres sur leur fortune. lien docile entre les de clerq et les ells, andrew au palpitant bien accroché compose avec les bonezzi et la prostitution. tout ce qu'il déteste. pantin entre les familles aisées, il ploie sous le poids du chantage sans jamais perdre de vue son objectif : tous les faire chuter et tant pis s'il doit sombrer, lui aussi. situation financière dans la merde. pourtant, il a essayé andrew. a brillamment réussi des études prestigieuses dans la finance, taisant ses aspirations profondes derrière la sauvegarde de sa famille. il a cherché à redorer le blason des milton ruinés, à offrir à sa cadette une vie meilleure que celle qui l'attendait, épouse forcée d'un homme qu'elle n'aimera jamais. poussé par son père, il a accumulé les détournements de fonds, les délits d'initié jusqu'à se faire griller. andrew, il a du débourser une somme colossale pour se faire oublier, avec la promesse qu'il ne reviendrait jamais dans la finance et l'influence dorée des de clerq pour s'éviter une lourde peine de prison. depuis, il n'a plus d'argent et voit sa liberté amoindrie : à la solde des de clerq qui lui font payer lourdement leur aide. quel clan ? aucun, il les hait tous autant qu'ils sont et n'est fidèle qu'à elle, sa soeur. alma. groupe au choix.
caractère— si alma est la glace, polie, distante, gelée, andrew est le feu. non pas celui qui brûle, mais celui qui réchauffe, la chaleur bienfaisante prête à se consumer pour mieux protéger les siens. loyal, fidèle, il a sacrifié son existence à essayer de sauvegarder celles de ses soeurs et encore aujourd'hui, chacun de ses choix n'est pris que pour adoucir le quotidien d'alma. homme attentif et peu loquace, il est l'oreille attentive à laquelle on se confie et celui dont on ne mesure jamais pleinement toute la complexité. car andrew est un torturé, aux zones d'ombres infinies. il porte sur ses épaules le poids immense qu'il s'inflige lui-même, soutenant à bout de bras une montagne au lieu de la gravir. la haine la plus farouche et une violence mal contenue s'infiltrent toujours plus ardemment en lui, poison offert par les de clerq. alors parfois, sans le vouloir, il brûle, il enflamme et se noie ensuite sous les remords. sa rancune devient colère, sa volonté de défaire les liens qui l'entravent l'emprisonne plus fermement encore dans l'illégalité, le sale et le sombre. mâchoires contractées et traits tirés, andrew est un homme bien, un homme bon, convaincu de ses valeurs et de sa détermination à tout arranger. mais il est de ces hommes conflictuels, dont la conscience se laisse grignoter chaque jour davantage par ses mauvaises actions. il sent souvent ses poings se serrer, ses muscles noueux se contracter et doit user de toute sa maîtrise de lui-même pour ne pas laisser l'animal en lui s'emparer tout à fait de lui, de tout ce qu'il reste de bon à l'intérieur. et il en reste. son amour indéfectible pour alma, la tristesse infinie d'avoir perdu abigail, sa passion pour les jolis clichés et sa sensibilité à fleur de peau ... celle qui lui permet de s'émouvoir devant la beauté des fragilités, des brisés, de tout ce qu'il aimerait guérir et repriser alors qu'il est incapable de s'aider lui-même.

feat alors là, c'est le grand flou dans ma tête alors tant que l'avatar colle avec l'âge du personnage et qu'il te plaît, moi ça me va.

attentes— alors clairement, le maître mot c'est viens comme tu es  coeur tu peux écrire en je, tu, il, long comme court, poster une fois par jour ou tous les dix jours, si tu aimes mon bb milton et que tu es prêt-e à t'engager sur du long terme, moi ça me va. comme tout le monde, j'aime les plumes qui font feelser et sont attentives à l'orthographe (on fait tous des fautes, moi la première, mais j'avoue qu'une accumulation d'erreurs un peu grossières me coupe toute envie Arrow) et je n'ai, je crois, jamais été déçue par les plumes, seulement par les fantômes. alors viens, ici on est bien, et en plus tu auras déjà de nombreux liens d'emblée, notamment avec les de clerq  bril  soumis  

histoire— en dehors de tout ce que j'ai détaillé dans la première partie ou dans ma fiche, son histoire est libre tant qu'elle reste en adéquation avec le contexte familial et le caractère.
→ cadet d'une famille britannique noble (avec un titre et les privilèges que cela induit) mais ruinée, garçon responsable et très mature, il s'est des l'enfance convaincu que c'était son rôle d'aider sa famille et a toujours suivi farouchement cette route, d'autant plus lorsque les de clerq sont entrés dans la danse.
→ il a une passion pour la photographie argentique depuis sa prime jeunesse et une nette préférence pour les portraits. andrew a cette faculté de discerner le beau, partout, et de le sublimer avec une sensibilité artistique louée par ses soeurs mais raillée par son père.
→ il aime les femmes, andrew, et érige ses soeurs au rang de divinités sans autel, à louer au quotidien. la leucémie d'abigail et son décès dans la fleur de l'âge l'ont ébranlé plus que de raison. c'est ce drame qui l'a rendu aussi protecteur avec alma, effrayé à l'idée de la perdre elle aussi.
→ charismatique et stable, andrew est de ces hommes qui inspirent facilement confiance. c'est la raison pour laquelle sa carrière dans la finance a été aussi brève que fulgurante : s'il n'a pas l'arnaque dans le sang, ses manières affables ont toujours trahi sa nature profonde, bienveillante, et endormi ses richissimes clients.
→ comme alma, andrew s'estompe d'année en année sous les coups durs et sa condition de laquais. son obéissance est chaque jour moins acquise mais il n'osera jamais franchir la ligne rouge, par crainte de faire souffrir sa soeur, coincée entre les griffes de charles de clerq. en revanche, c'est sa personnalité toute entière qui s'altère dans l'illégalité et la violence la plus crue.

[alma milton]
love you to the moon and back.— sa soeur, sa responsabilité. c'est son motto depuis toujours, à andrew, qui l'aime jusqu'à la dévotion. d'un amour sincère, pur, seulement fraternel mais compliqué à appréhender pour qui ne les connaît pas. victimes collatérales des envies de grandeur familiales, ils se raccrochent l'un à l'autre sans réaliser que c'est ensemble, qu'ils sombrent. car si alma est sa faiblesse, il est également la sienne et tous deux s'empêchent de rompre les cordes qui leur mordent la peau par crainte de voir les liens se resserrer autour de l'autre. dans l'amour comme dans la haine, leur loyauté est absolue et ils se protègent jusqu'à l'âme. aucun secret ne survit à une relation aussi fusionnelle : andrew connaît tout d'alma, de ses doutes à ses peurs et elle-même saurait redessiner les détails de son palpitant les yeux fermés. ils se bercent de douceur pour oublier les rancoeurs et malgré les éraflures et les cicatrices à jamais béantes, ils avancent ensemble. main dans la main dans l'adversité.



❝ on the verge of tears, she smiled. that's the strongest thing i've ever witnessed. ❞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Milton
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Mar 6 Fév - 23:35
bonsoir, bonsoir  héhé
bon aller, ça fait une semaine que je suis en amour devant ton scénario, et même si je ne devais pas céder à la base, et bien me voilà  siffle si tu veux bien de moi   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma Milton
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Mer 7 Fév - 23:03
@andrea milton bon sang, j'avais tellement perdu espoir
(et j'étais aussi en absence officieuse mais chut)
t'es si beau I love you
bien sûr que je te veux plus que tout

         
dans mes bras
       



❝ on the verge of tears, she smiled. that's the strongest thing i've ever witnessed. ❞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
should i stay or should i go ?

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[m] against all odds
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

+

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Sauter vers: