n'hésitez pas à privilégier les personnages plus vieux, les pré-définis et à participer au topic en commun I love you

Les rayons de tes bras entrouvraient le brouillard - miraj  :: (générique de fin) :: dead end :: présentations
Invité
Invité
avatar
should i stay or should i go ?

Dim 21 Jan - 15:48
Invité
miraj el masry
On se croirait parfois, regagner la berge à la nage, reconstituer le passé.
âge Il a 50 ans, ne lui parlez pas de la crise de la cinquantaine ou il se braque beaucoup, vraiment. C'est un peu tabou, même si en soit il aime toujours sa tête, il est toujours capable de faire des roulades stylées dans le sable, mais en réalité, les choses ont changé. Et Miraj aime l'immuable. genre Il n'y a jamais eu de questions à se poser à ce sujet, il est (thank god) hétéro cisgenre. origines il n'a que des origines arabes à porter fièrement. nationalité Il ne possède que la nationalité qatarienne.en ville depuis littéralement moins de 24h. Il vient d'être expatrié du Qatar après une immunité politique et judiciaire accordée en raison de son témoignage à un procès incriminant un de ses anciens associés. statut Il est célibataire et prêt à reprendre du service auprès de la gente féminine. orientation sexuelle il est hétérosexuel. emploi fut un temps, il était un des grands trafiquant d'armes du Qatar, son affaire fructuait, et puis la loi a été renforcée et il a été emprisonné. Il compte bien reprendre du service aux Etats-Unis, en attendant officiellement, il est au chômage. situation financière Toute sa fortune a été saisie en même temps que son empire. Il est sans aucun doute sans le sous. quel clan ? Ami de longue date avec Adonis, il est rattaché au clan des Ells, qu'il compte bien rejoindre. groupe dark thunder.

feat Alexander Siddig.

caractère— Miraj est quelqu'un de profondément intègre. Une contradiction, me direz vous, avec son ancien emploi, qui consistait à vendre des armes pour alimenter le conflit armé au Maghreb mais surtout entre l'Israël et Pakistan. Oui, c'est pas totalement faux, mais il a toujours mis de la distance entre ses actions et les conséquences de celles ci. Pour lui, le travail est fini lorsqu'il a vendu des armes, ensuite ce qu'il se passe avec celles ci n'est plus de son ressort. א Nous disions donc, intègre. Il aime la loi, même s'il ne la respecte pas, il aime son pays et sa région, même s'il contribue à la détruire, et il aime sa famille, sans concession. Il a plus de mal à s'aimer lui en revanche. Ce doit être le fruit de toutes ces contradictions, de tous ces remords accumulés, et de tout ce passé qui se fait comme un boulet. C'est un homme de valeur que les valeurs fuient. א Sa famille est  ce qu'il a de plus cher. On l'a toujours élevé dans cette idée là, fonde une famille, aime la de tout ton coeur, aime ta femme, aime tes enfants, vis d'un rude labeur honnête (pour l'honnêteté on repassera). C'est l'idée du mange, prie, aime (il ne prie plus). א Miraj aime les femmes, et les femmes le lui rendent bien. Il a commencé à s'envoyer en l'air à quatorze ans, depuis il n'a jamais vraiment arrêté. La prison et cet ascétisme forcé en matière de sexe, c'est sans doute le plus dur qu'il a du vivre ces derniers temps. Il aimerait être fidèle, vraiment, mais ça n'est tout simplement pas fait pour lui. De ses errances, il a eu deux enfants. א Il n'est sans doute pas fait pour être père. א Il aime les plaisirs de la vie en général, il aime prendre le temps de faire les choses, il aime regarder le ciel la nuit, et il aime voir le monde rester tel qu'il est autour de lui. Il aime aussi la musique, beaucoup, en prison il a réussi à avoir un vieux MP3 détraqué après deux ans de pris. Il n'y avait que six chansons dessus. Outro, de M83, Relax, de Frankie goes to Hollywood,, Everybody wants to rule the world, de tears for fear, Sirius, de The Alan Parsons project, Palabra mi Amor, de Shaka Ponk et enfin, Sexual Healing, de Marvin Gaye. C'est pas lui qui a composé cette playlist, il a passé  sept ans à chercher le lien entre les chansons. Il n'y en a sans doute aucun. La première est jouissive, la seconde incite pas du tout à se relaxer, la troisième veut tout dire dans le titre, la quatrième est mystérieuse, la cinquième est libératrice, et la dernière rappelle vaguement ce que c'est que de s'envoyer en l'air. Vaguement.  א uc
pseudo/prénom solosands sur les internet, mais dans la vraie vie, on m'appelle aude, ou audor si vous êtes un bon copain  Cool  âge j'ai 20 ans (et j'aime comme je n'ai jamais aimé, quiconque a la référence est béni par les dieux ) genre yé suis une fille pays france mamène (on est là pour pervertir la jeunesse) connexion everyday im shuffling (nan en vrai j'essaye une fois par jour mais ça dépend) tu vas bien ? bah écoutez PAS MAL What a Face crédits ? ça viendra

Code:
<nb2>alexander siddig </nb2>— miraj el masry (00/00)


Dernière édition par Miraj El Masry le Mar 23 Jan - 20:01, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
should i stay or should i go ?

Dim 21 Jan - 15:48
Invité

La vie sur cette plage nous est comptée
lost in the world
"Je n'ai pas confiance en votre dossier." Déclare lentement l'avocat. Il n'est pas arabe, il lui parle en anglais, d'un bel accent américain. Miraj ne le regarde pas, il n'a conscience que de ses mains, posées à plat sur la table. "Si vous me dites tout ce que vous savez, j'ai bon espoir d'obtenir une réduction de peine, voire une immunité politique." C'est plus intéressant tout de suite. Miraj le regarde. Il a un vague sourire satisfait et il glisse : " Mais ça a un prix."  Evidemment que ça a un prix, il devine lequel. Les nouvelles circulent vite en prison (du moins celles ci), Bilal s'est fait choper il y a un mois, il va passer en procès rapidement, c'est l'état contre lui, ils ne veulent pas faire traîner le procès. Et bien évidemment, ils vont avoir besoin de témoins. L'avocat va parler, mais Miraj l'interrompt : " Vous voulez que je témoigne contre Bilal." Il garde la mâchoire ouverte, puis fronce les sourcils. Il a l'intelligence de ne pas demander comme Miraj peut être au courant de ce genre d'informations. Il devine certainement que son client n'a pas perdu ses alliés à l'extérieur, qu'en revanche bientôt il n'en aura plus.  "Oui." Il marque un temps d'arrêt. Ils pensent tous deux à la même chose. " Vous en avez encore pour neuf ans. A ce rythme, Vous ne reverrez plus jamais vos enfants, ni vos petits enfants si vous en avez. Il faut que vous sortiez d'ici. " Technique classique, mais somme toute efficace, y'a pas à dire, surtout pour un gars comme Miraj.
Il dit :
" Miraj, vous savez ce que ça veut dire ?" Il secoue la tête. Il n'est pas arabe, bien sûr qu'il ne comprend pas. " A place of ascent, un endroit de paix et d'harmonie."Il n'y a ni paix ni harmonie là où il demeure, et dans son coeur ou son esprit. Il la cherche, il ne la trouvera jamais, pas avec le chemin qu'il a emprunté. " Racontez moi tout depuis le début. On va trouver des solutions. " Il a raison. Alors, Miraj se lance :

Je suis né à  Doha en 1967. Il n'y a pas grand chose à dire de mon enfance, j'étais heureux, les fins de mois étaient difficiles, mais j'avais de quoi manger chaque jour. On était une famille normale, mon père était professeur d'histoire et d'anglais, son père était un ressortissant britannique qui s'était pris d'affection pour le pays. Ma mère était femme de ménage. Mon enfance a été modeste, il n'y a pas grand chose à en dire.
J'ai connu mes premiers émois amoureux à quatorze ans, à seize ans j'ai failli devenir père, et puis elle a décidé d'avorter, elle m'avait demandé d'être là, j'ai pris mes couilles en main et je l'ai accompagnée chez une femme qui faisait ça pour beaucoup d'argent. C'était terrible, c'est une des choses les plus sanglantes et les plus violentes que j'ai vues de ma vie. Pourtant j'en ai vu des choses sordides. Elle a tellement souffert. A partir de ce moment là, j'ai respecté chaque femme que j'ai croisé dans ma vie. Tous les mecs sont des bébés comparés aux femmes. Ce n'est pas très logique que les hommes soient à la tête du monde si vous voulez mon avis. Mais bon, on ne va pas se plaindre.
A vingt ans, j'ai rejoint une bande de mec qui vendaient des armes aux ressortissants britanniques et aux turcs, ainsi qu'aux tribus locales qui se faisaient encore et toujours la guerre pour le contrôle d'un territoire qui à l'évidence ne voulait pas d'eux. Mais ça faisait de l'argent de poche. J'ai commencé en faisant simplement du tri d'armes, puis j'ai eu la charge de déterminer précisément à l'avance quelle commande allait pour qui, de préparer les stocks, je me suis rapidement retrouvé à gérer la plupart des livraisons. J'étais efficace, je connaissais les clients, j'étais une tête familière, et j'étais doué en relations humaines. Je n'avais aucun problème à leur vendre précisément ce qu'ils voulaient, à un prix qui leur semblait être d'or, toujours avec le sourire, des mots justes, clairs et doux. A 25 ans, en 1989, alors que le monde tremblait sur le communisme qui s'effondrait définitivement, notre business fructifiait et j'étais la vitrine de ce petit commerce qui flamboyant. A trente ans, en 1994, j'avais fait mes preuves, j'étais loyal, serviable, ferme, avec autant de valeurs qu'il en faut, et j'étais devenu le bras droit de Zaïd (je ne vous apprends rien si je vous dis qu'il est à la tête de ce business). Il me faisait confiance et c'était bien réciproque.
C'est aussi à cette période que j'ai eu deux enfants. Je me suis marié en 1990, elle s'appelle Loubna. Elle n'était pas vraiment belle à mon avis, mais elle avait un caractère incroyable, elle me tenait tête, et j'adorais ça. Ca la rendait désirable. Mais passons les détails. On s'est mariés parce qu'on commençait à vieillir, et que nos parents attendaient des garantis. Les miens n'étaient déjà pas ravis de mes activités borderline, il fallait que je revienne dans leurs bonnes grâces, et ils adoraient Loubna.
Pendant un temps je lui suis resté fidèle, et j'ai eu un fils avec elle. Il s'appelle Bayek. Puis je l'ai trompée, parce que je suis un pauvre type qui au fond ne respecte pas tant les femmes, et j'ai eu une fille avec une indienne qui passait au Qatar. Elle est restée un an dans les parages, elle m'a confiée notre fille, et elle est partie. Elle s'appelle Khat.

Il marque un temps, et s'arrête de parler comme on se réveille d'un rêve. Il n'a pas prononcé ces noms depuis sept ans. Il les garde pour lui, comme un jardin secret. Comme une force surnaturelle, qui pourrait le faire tenir. Il baisse les yeux, et voit leur visages, dans l'adolescence, et ils sont déjà merveilleusement beaux. Et maintenant...
Il ne les a pas vus depuis si longtemps. Il ne les a pas vus depuis ...
Depuis si longtemps. Et ils lui manquent tant.
Il voudrait tant les revoir, il voudrait tant les prendre dans ses bras, et imaginer une vie où il pourrait les côtoyer, où il pourrait leur exprimer sa fierté chaque jour qui passe. Ca, c'est du domaine de la fiction, il s'est habitué à ne faire qu'imaginer ...
Ne faire qu'imaginer, c'est triste, il voudrait vivre la vie qu'il voit en rêve.
" Où sont-ils maintenant, vos enfants ?"  Miraj passe une main sur son crâne, comme si cette information était trop lointaine pour être évidente. " Je n'ai plus de nouvelles depuis plusieurs années, ils étaient aux USA la dernière fois que je leur ai parlé." Il l'a voulu, ça n'empêche pas d'avoir mal au cœur.
Et puis il sourit, et il continue. Sans se laisser démonter.


Puis ils ont grandi, ces deux gosses sont devenus des ados, et moi j'ai continué à rapporter de l'argent à la maison. Dans les années 2000, j'ai commencé mes affaires aux USA, on a commencé d'abord par quelques grosses villes, New-York, On a été un peu à Los Angeles, on s'est calés à Portland et Salem. On louait des jet privé et des pilotes à prix d'or, on se faisait passer pour des magnats du pétrole (c'était pas difficile), et ensuite on allait là où le conflit faisait rage. On a gagné des fortunes à Détroit aussi. On avait une base à Liberty, des alliés aussi. Vous connaissez Liberty ? Non ? C'est une petite ville, vraiment pas grande, avec quoi dix mille personnes ? Les gens y sont pas très accueillants, des vrais américains, mais il y fait bon vivre, et je me suis fait des amis là-bas.
Bayek m'a souvent aidé pour les affaires, et très jeune. Je ne voulais pas, et puis je voulais aussi. Je ne voulais pas l'entraîner dans un engrenage pareil, dans l'illégalité, je voulais pas qu'il ait d'ennuis avec la justice, qu'il ait une vie décente. Et je voulais aussi, parce que malgré tous mes efforts, je savais qu'il serait toujours attiré par la criminalité.
Les fils reproduisent les actions de leurs pères il me semble. Il me voyait vendre des armes, vivre une vie riche, avoir une immense maison et payer tout ce dont ma famille et mes amis avaient besoin. Il me voyait et m'idéalisait je crois, ce qui est normal. J'étais le père idéal, le père de rêve, qui ne rentrait pas à la maison pour l'engueuler, qui l'emmenait le Dimanche au cinéma, et puis au terrain de foot, et puis il trainait tout le temps dans mes pattes. Alors oui, évidemment, il a voulu se sentir intégré dans ma vie, il a voulu comprendre, et il a voulu participer. Je lui ai fait faire des choses bénignes, et à mesure qu'il grandissait, c'était toujours plus, toujours plus de responsabilités, toujours plus d'envie. Toujours plus, il s'arrêtait jamais. A 17 ans, c'était un membre malheureusement essentiel de tout le business auquel je participais.
Et puis Loubna est partie aussi. En 2003, j'étais en voyage d'affaire à Liberty, avec elle, et puis je l'ai trompée, et elle a décidé de me quitter comme ça. Elle a dit qu'elle reviendrait jamais, elle m'a pas laissé d'adresse, elle s'est évanouie dans la nature, dans les alentours de Liberty. Aujourd'hui je crois qu'elle est à la Nouvelle-Orléans, c'est là-bas que j'ai envoyé les gosses que j'ai été attrapé.
Et on y vient, l'arrestation. Ca va vous suivez toujours ?

" Oui." L'avocat semble passionné. C'est toute une tranche de vie qui se déroule sous ses yeux, et aux creux de ceux-ci, Miraj est certain de voir se déplier des images, comme les pages d'un livre. L'avocat imagine tout. Il imagine l'avortement, il imagine les premiers boulots, Loubna, l'amour, la haine, les armes, il imagine Bayek, Liberty, et Khat. Il sort de son rôle, un court instant il dévient un enfant-adulte à qui on raconte une histoire parmi tant d'autre. Miraj a eu une vie passionnante, il ne le nie pas. Il n'en a pas parlé une fois en neuf années de prison.
Imaginer Liberty, ça c'est difficile. Il a sans doute des clichés en tête. Ils sont partiellement vrai, c'est le pire. Et puis il reprend.


En 2009, je rentrais de Liberty avec Bayek. On avait écoulé tout un stock, c'était un très bon moment vraiment. J'avais 42 ans, je commençais tout doucement à penser à la retraite. Je n'ai jamais eu le crime dans le sang, je voulais juste de l'argent pour mettre ma famille et moi même à l'abri. J'en avais assez, sur tous les plans. Je me souviens très bien en avoir parlé avec Bayek dans l'avion.
En atterrissant, il y avait des hommes armés sur le tarmac avec des chiens, des menottes.
Il n'y pas fallu très longtemps avant de comprendre. La décision a été vite vue, je devais tout encaisser pour qu'il s'en sorte. J'ai pris Bayek à parti, je lui ai donné des règles simples à suivre, nier tout en bloc, dire qu'il ne savait rien de mes agissements, on s'est mis d'accord sur des alibis pour lui sur les trois dernières semaines. Il n'a pas bronché, je crois qu'il ne comprenait pas bien. Il avait dix-sept ans, quels sont les enjeux dans la vie à dix-sept ans ?
On est descendu de l'avion, les mains en l'air, on était en état d'arrestation.
Je pense que la suite, vous connaissez.

Dans le dossier, il est noté que le 14 Avril 2009, Miraj El Masry a été mis en état d'arrestation, pour cause de recel et vente d'arme. Il est jugé le 23 Novembre, Miraj contre l'état Qatari. Une affaire dont parle la presse, lui et trois autres collaborateurs d'un réseau de vente d'arme sont arrêtés et condamnés à 20 années de prison et 4 millions de riyal d'amende (ce qui équivaut à 1 millions 200 000 dollars US). Ce qui est énorme. Outre cette amende, la majorité du patrimoine de la famille El Masry a été saisi par l'état.
Dans le dossier, il est bien fait mention de Bayek El Masry, à quelques reprises, mais jamais en l'incriminant. Il semble que son âge et sa culpabilité dans le réseau ait été impossible à prouver. L'avocat pense à juste titre que tous les alliés de la famille El Masry ont bien voulu couvrir le gosse. Bien évidemment, il a disparu avec Khat dans la nuit du 14 au 15 Avril. Le temps de répondre à quelques questions de la police, et la quasi totalité de la famille El Masry avait émigré très loin. A LIberty, évidemment.
Il y a une faille dans le dossier.
" Et Khat dans tout ça ?"
Il prononce mal, à l'américaine quoi. Il prononce Khat comme kit kat, non, c'est khat avec un "k" qui se prononce "r", qui vient du fond de la gorge, gutural, violent, mais aussi terriblement beau. Il adore ce prénom. Miraj sourit et glisse :
" On dit Rrat." L'avocat s'excuse poliment. " L'ironie veut que je n'ai choisi les prénom d'aucun de mes enfants." Ca ne répond pas à sa question, mais il aime se dire ça. Qu'il n'a pas choisi et qu'il aime quand même.
Il pense à Khat. Il pense à sa belle chevelure noire, et longue, qu'elle ne voulait pas vraiment couper. Mais au fond elle faisait ce qu'elle voulait. C'était sa princesse, il l'aimait d'un amour profond. Plus pur que celui qu'il a porté à Loubna, ou à sa mère, ou à ses parents, ou même à Bayek. L'amour d'un père pour sa fille, c'est un concept étrange, que lui même n'assimile que peu. C'est un amour destructeur un peu, protecteur beaucoup, et au delà de tout, très franc, sans artifices ou faux-semblants. Pas besoin de prétendre. Il s'en veut de l'avoir abandonnée, il aurait du s'y attendre. Il souffle :

Je n'aurais jamais laissé à Khat la possibilité de faire ne serait-ce que la moindre petite tâche dans l'entreprise que j'avais. Les femmes n'avaient pas leur place là-bas, pour plusieurs raisons. C'était un monde d'homme, un monde de violence, un monde de brutes. Elle aurait été malheureuse, elle aurait tenté de se battre à armes égales avec des hommes qui ne l'auraient pas considéré, elle n'aurait pas eu droit aux même chances que moi, ou que Bayek. Elle avait du caractère, évidemment qu'elle n'aurait pas aimé cela, elle aurait détesté que des hommes lui tiennent tête.
Donc Khat n'est rien dans cette affaire, elle n'a jamais touché à une arme. De toute manière, elle avait treize ans, la question ne se posait pas.

Il sait qu'elle lui manque. Il a du mal à imaginer son visage plus mûr...
Lentement, l'avocat referme le dossier. Il réfléchit quelques instants. Puis il dit :
" Vous êtes prêt à témoigner ?"
Il suffit d'imaginer... Leurs visages plus vieux.
Il suffit d'imaginer... Leurs rires, et une étreinte, et un dîner avec eux.
Il imagine, juste en fait la voix de Bayek, et le sourire de Khat.
Alors il répond :
" Oui."


L'immunité doit s'appliquer dès la fin du procès. Il doit être sorti de la prison directement, ne pas repasser par chez lui, aller directement à l'aéroport, et atterrir à l'aéroport de Portland.
Dès lors, toute la mafia quatari veut sa mort.






Dernière édition par Miraj El Masry le Mer 24 Jan - 0:01, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bayek El Masry
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Dim 21 Jan - 15:49
MDRRR
MDRRRR
OSKOUR
J'ASSUME PLUS RIEN.
EST-CE QUE C'EST UNE BONNE OU UNE MAUVAISE SITUATION SCRIBE ?



visage de feu et dès le premier jour je te mentirai et je t'utiliserai et je te baiserai et je te briserai le cœur puisque tu as brisé le mien, et tu m'aimeras chaque jour davantage et un jour ce sera trop lourd et alors ta vie sera mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1866-dead-kings-and-living-gods-bayek http://noliberty.forumactif.org/t1852-pokerface-duet-bayek
Invité
Invité
avatar
should i stay or should i go ?

Dim 21 Jan - 15:53
Invité
enfin quelqu'un qui va te mater, ça va pas du tout t'es en roue libre là

écoute je ne pense pas qu'il y ait de bonnes ou de mauvaises situations
Revenir en haut Aller en bas
Adonis Ells
choir of furies
avatar
should i stay or should i go ?

Dim 21 Jan - 15:59

damn, je suis pas dans la merde mtn  

bienvenue par ici, je te réserve l'homme divin qu'est siddig pour trois jours I love you


❝ the storms will pass ❞
Take my hand. You know I'll be there if you can. I'll cross the sky for your love, for I have promised, oh, to be with you tonight and for the time that will come. I'll cross the sky for your love and I understand these winds and tides. This change of times won't drag you away. Hold on, and hold on tightly. Hold on, and don't let go of my love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolan Hodges
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Dim 21 Jan - 16:11
la plus belle personne
super contente de te retrouver, hâte de voir ce que tu nous prépares I love you


je ne veux voir aucune larme
glisser sur cette gueule héroïque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
should i stay or should i go ?

Dim 21 Jan - 16:15
Invité
daddy :neuh:
Revenir en haut Aller en bas
Bayek El Masry
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Dim 21 Jan - 16:16
occupe-toi d'ta fille first elle montre son cul à tout l'monde.



visage de feu et dès le premier jour je te mentirai et je t'utiliserai et je te baiserai et je te briserai le cœur puisque tu as brisé le mien, et tu m'aimeras chaque jour davantage et un jour ce sera trop lourd et alors ta vie sera mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1866-dead-kings-and-living-gods-bayek http://noliberty.forumactif.org/t1852-pokerface-duet-bayek
Stella Burrows
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Dim 21 Jan - 16:24
je.
l'administration est palpable
bienvenue sur le forum, j'ai trop trop hâte de lire ta fiche



memories hurt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Jaeger
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Dim 21 Jan - 16:36
bonjour monsieur

tu peux m'appeler beau-fils je suis pas difficile,
merci,
bisous

( et bienvenue coeur coeur )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1900-v-i-e-s-imaginaires-nathanael http://noliberty.forumactif.org/t1854-ocean-d-indifference-natha
Invité
Invité
avatar
should i stay or should i go ?

Dim 21 Jan - 16:38
Invité
waw vous êtes en FIRE What a Face

adonis : oui on peut dire ça, t'as niqué les affaire (merci coeur coeur coeur )

nolan: je pense pouvoir dire sans me tromper que c'est toi la belle personne coeur love

khat : ma chère fille, les choses sérieuses vont commencer What a Face

stella : t'as vu j'ai respecté les consignes et tout g pris un vieux :face love

nathanaël : NAN MAIS Y A UN MOMENT STOP j'suis sûre entre khat et l'autre là j'ai la ville entière en belle famille ........... (merci love )
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Jaeger
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Dim 21 Jan - 16:40
je réponds juste aux diffamations ok,
cmoi qui vais lui mettre la bague au doigt,
faut s'y faire

slt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1900-v-i-e-s-imaginaires-nathanael http://noliberty.forumactif.org/t1854-ocean-d-indifference-natha
Invité
Invité
avatar
should i stay or should i go ?

Dim 21 Jan - 16:40
Invité
LOL JCROIS PAS, aux dernières nouvelles Miraj est pas au courant que le mariage gay est autorisé now

#pèredansledéni.com
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Jaeger
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Dim 21 Jan - 16:42
si papa savait
       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1900-v-i-e-s-imaginaires-nathanael http://noliberty.forumactif.org/t1854-ocean-d-indifference-natha
Invité
Invité
avatar
should i stay or should i go ?

Dim 21 Jan - 18:23
Invité
Bienvenue, bon courage pour ta fiche. coeur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
should i stay or should i go ?

Dim 21 Jan - 18:34
Invité
LE PAPA EL MASRY :choc:
hâte d'en savoir plus
(puis c'te choix de personnalité )
bienvenue sur litw I love you
Revenir en haut Aller en bas
Bayek El Masry
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Mar 23 Jan - 20:06
teaRS ARE REAL.
je dis oui mais oui mais c'est bien sûr. grosyeux



visage de feu et dès le premier jour je te mentirai et je t'utiliserai et je te baiserai et je te briserai le cœur puisque tu as brisé le mien, et tu m'aimeras chaque jour davantage et un jour ce sera trop lourd et alors ta vie sera mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1866-dead-kings-and-living-gods-bayek http://noliberty.forumactif.org/t1852-pokerface-duet-bayek
Stella Burrows
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Mar 23 Jan - 21:09
ce que j'ai pensé de ta fiche: putain. j'ai pris une claque. ta fiche est MERVEILLEUSE. j'ai ri, j'ai eu des feels, j'ai été subjuguée... Miraj est un personnage que j'ai hâte de voir en rp !!! de tout mon coeur, (re)bienvenue sur le forum

Ouais, nous on fout une nounou d'enfer, et plutôt deux fois qu'une héhé Quoi qu'il en soit, on te souhaite officiellement bienvenue sur le forum bébé ! On espère que tu t'y plairas et que tu kifferas ton aventure avec nous

Maintenant que tu fais partie de la bande, tu peux recenser ton métier, poster un scénario ou des pré-liens et bien entendu, te chercher des liens en postant ta fiche

Pour finir, n'oublie pas de faire un tour dans le flood et dans les jeux I love you

Amuse-toi bien sur litw



memories hurt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
should i stay or should i go ?

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Les rayons de tes bras entrouvraient le brouillard - miraj
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [EXERCICES] Muscler et raffermir la Poitrine et les Bras
» qd bébé sort les bras du double croisé dans le dos ....
» conduire par temps de brouillard
» Photos des rayons Barbie de vos magasins
» Bras défiguré, comment le cacher ??? Urgent ...

+

Sauter vers: