n'hésitez pas à privilégier les personnages plus vieux, les pré-définis et à participer au topic en commun I love you

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
vanishing grace ; bayek  :: (liberty, oregon) :: old town liberty :: home
Sage Ells
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Jeu 18 Jan - 2:11
vanishing grace


enième cauchemar. réveil en sursaut, mains crispées et coeur affolé. sage ne compte plus les heures passées à essayer de s'endormir et celles à se calmer quand elle rouvre les yeux. voilà des mois qu'elle n'a pas passée une nuit paisible. des mois que tout son corps tremble, assise dans son lit, le regard encore vague. elle refuse catégoriquement les cachets, répugnée à l'idée même d'en avoir besoin pour dormir -et s'endormir- correctement. t'as pas besoin de ça, sage. et pourtant si, elle en aurait bien besoin. recroquevillée sur elle-même, elle inspire pour tenter de se calmer. c'est fini. mais elle sait qu'à la seconde où elle refermera les yeux, elle revivrait toute la scène.
huit heures douze. elle pourrait essayer de se rendormir, mais ça ne servirait à rien.
les yeux bouffis, la tignasse folle, elle se lève du lit, les draps dégueulant sur son sol froid.
merde sage, c'est plus une vie. c'est son quotidien, elle fait avec. elle fait toujours avec et sera bien obligée de continuer comme ça. parce qu'elle pourra jamais faire autrement, ça impliquerait beaucoup trop de choses, beaucoup trop de personnes. alors elle fait avec, oui. bravo sage, apprends de tes conneries.
midi, elle a juste bougé du canapé pour se faire cuire des pâtes.
pas de cours aujourd'hui, pas de taf à la mairie non plus. elle appréciait ces journées là avant, avoir un peu de temps pour elle. plus maintenant. maintenant elle pense pendant ces journées là, et c'est jamais très bon. alors elle attrape son portable, parce qu'elle veut pas passer une autre de ces journées. elle n'en peut plus, de ces journées. appeler vik serait peut-être pas la meilleure des idées.
lâche un peu vik sage. ça suffit de le foutre dans tes emmerdes. elle envoie un message à bayek, reflexe plus qu'autre chose. une impression de ne pas l'avoir vu depuis une éternité, et ça lui manque de bavasser sur tout et rien. ça lui occupera l'esprit, puis ça lui fera plaisir aussi. elle peut le dire.





casse-moi ou casse-toi
j'attends sous les néons le néant ou l'étincelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bayek El Masry
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Jeu 18 Jan - 10:47



vanishing grace sifflement - et l'animal tend l'oreille, l'animal plisse à peine des yeux, l'animal se rue, se met à courir et part dans un élan naturel, sans savoir la réelle cause de la demande. l'inspiration profonde, la tête enfouie dans une écharpe en ultime protection contre le froid - les pas mènent toujours à ce même lieu, même endroit, autel de malédictions aux rites anciens qu'il jauge toujours avec un certain dédain. sage au bout de la demande - la sylphe au rire de cristal, qui de ses doigts filiformes, a toujours pointé les arts en sauveur de l'humanité aliénée. regard rapide sur le portable sortie quelques minutes plus tôt - une plus ou moins longue marche suffit à retrouver les lignes déconstruites de la bâtisse. véritable dédale dont il saurait reconnaître cependant chaque recoin, y compris à l'arrière des portes fermées, l'annonce seule de sa venue suffit à faire ouvrir celle dont il attend impunément l'ouverture - et le sourire ainsi se dessine doucement sur ses traits souillés par la grisaille constante. état rapide en détaillant le moindre recoin de sa mine - déconfite, manque de sommeil, cernes marquées au point de se demander si elles n'ont pas été maquillées, les joues à peine creusées, auréolées de quelques rayons lunaires qui s'incrustent dedans. la main se redresse, glisse sous la mâchoire, frôle, touche un peu - faire présence, faire chair, faire carnation.
- t'as une sale gueule, sage. tu m'excuseras mais... phrase qu'il ne termine pas, les épaules qu'il hausse avec une nonchalance certaine et toute la curiosité du monde qui s'épanche sur le reste de sa carcasse - les raisons deviennent alors diverses. tellement diverses qu'elles sont banales. insomnie, chagrin d'amour, dispute passagère incluant une haine éphémère, mais si dévorante qu'elle empêche tout calme au fond de l'être. c'est quoi l'problème ? et l'épaule qu'il pourrait presque arracher de son cocon pour lui offrir - une preuve de la bonne volonté qui habite, de vouloir faire bien, de désirer faire bien, de ne pas toujours arriver à faire bien, mais d'au moins être littéralement cette épaule sur laquelle échouer quelques larmes salées. debout, il reste debout, bayek - soldat en service pour une patrie microcosmique aux reflets noircis par l'infamie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1866-dead-kings-and-living-gods-bayek http://noliberty.forumactif.org/t1852-pokerface-duet-bayek
Sage Ells
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Ven 26 Jan - 3:02
vanishing grace



brève inspection de son état devant le miroir de sa salle de bain avant l'arrivée de bayek. la conclusion arrive vite, sage est dans un sale état. sage fait peur à voir. sage a l'air faible et c'est bien la dernière chose qu'elle souhaite. s'il y a bien une chose qu'elle a appris de sa mère, mise à part le fait qu'il est toujours mieux de penser à sa gueule avant celle des autres pour s'en sortir, c'est de toujours bien présenter. ne rien montrer sage, aucun signe de faiblesse.

là, sage, t'es la faiblesse à l'état pure.
tu fais pitié.
tu veux pas de pitié.
pas le temps de s'arranger, bayek arrive. un instant, elle regrette. elle n'aurait pas dû le contacter. idiote. sa sonnette retentit, écho dans l'épais silence dans son appartement trop vide à son goût. elle se fige une seconde, frissonne. trop tard.
il est là, devant sa porte et dès l'instant où elle le voit, elle sait. elle sait qu'il sait. que quelque chose ne va pas, qu'elle n'a pas une sale gueule pour rien.

- t'as une sale gueule, sage. tu m'excuseras mais...
je sais.
je sais.
merde.
c'est quoi l'problème ?
elle aimerait trouver la meilleure excuse possible, quelque chose qu'il avalera facilement sans qu'elle n'ait à batailler pendant des heures. elle aimerait lui dire la vérité, enfin avouer à quelqu'un, elle sait qu'elle peut lui faire confiance.
elle hésite, encore.
elle ne peut pas. vik. elle doit penser à vik avant tout. avouer reviendrait à le trahir et il a déjà tellement fait pour elle. il a tout fait pour elle. et sage, qu'est-ce qu'elle a fait pour lui, à part l'emporter dans ses histoires, dans ses problèmes, dans sa foutue vie, encore et toujours ?
elle hoche la tête, "rien bayek, tout va bien" "t'en fais pas bayek, c'est pas grand chose" "je sais pas bayek, aide-moi." aucun mot ne traverse ses lèvres. perdue, toujours. elle lui fait signe de s'assoir, se pose doucement sur le rebord de son canapé flambant neuf. le paraitre encore une fois. tout est beau, tout va bien.

-tu veux un café ? un thé ? il doit me rester du whisky sinon.
ses mains tremblent lorsqu'elle change le filtre de sa cafetière, son chignon lui tombe à moitié dans la nuque et elle sait que ses cernes sont bien trop visibles.
souris, sage.
-c'est pas grand chose bayek, ne t'en fais pas. ça fait juste un moment qu'on ne s'était pas vus.  
elle se tourne vers lui, le regard aussi doux que le sourire qu'elle tente de tenir. bonne actrice sage, mais c'est de bayek qu'on parle. elle n'y croit pas elle-même, comment pourrait-il être convaincu de son manège ?



casse-moi ou casse-toi
j'attends sous les néons le néant ou l'étincelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bayek El Masry
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Ven 9 Fév - 21:45



vanishing grace et tisse, tisse l'araignée d'un mensonge qu'elle produit à mesure, à force de basculer de centimètres en centimètres, de créer plusieurs chemins pour brouiller les pistes vers une vérité - non pas universelle, juste la sienne. les sourcils se froncent, le coeur vient à se faire malaxer par des doigts invisibles - par pure contrariété. l'attente, l'attente qui finalement se solde par une incapacité à la confession - bayek qui n'a jamais rien eu d'un enfant de choeur ou d'un quelconque prêtre derrière son linge transparent, attendant de prononcer les belles phrases pour un pardon. soupir qui se fait à peine entendre, et lui à suivre sans broncher la môme qui parlait de peintures décolorées, de palettes explosées contre les plafonds et les sols aseptisés. la langue se fait mordre du bout des dents, et le sourire cependant revient s'immiscer, presque délicat tant il ne veut pas forcer - ne pas braquer sage qui pourrait s'effondrer à chaque seconde, se faire aspirer ses os, n'être qu'un tas de chair grouillant de culpabilité, d'une noirceur toxique et incontrôlée. il s'assoit, il cogite - il peine à trouver une raison à son sommeil bafoué.
- arrête, va pas m'faire croire que j't'empêche de dormir. tu m'feras pas avaler ça. un moment. moment. moment qui s'est étalé sur plusieurs jours, semaines, seulement à se croiser - ne plus réellement parler mais toujours offrir de cette tendresse propre à leur relation sans bavures. le dos épouse la forme du canapé, les bras se croisent sur le torse et les yeux, eux, continuent d'emprisonner la victime ells. thé j'veux bien.
elle sourit sage.
elle sourit malgré tout sage.
ça a le don d'être douloureux - étrangement. parce qu'il le sent qu'il n'est qu'à moitié teinté de réalisme - du reste il n'est le résultat que d'un excellent jeu d'actrice.
- j'peux t'filer des remèdes de grand-mère pour mieux dormir ou... bah ma foi t'chanter une berceuse. taquinerie qui vient alimenter son gloussement - cachant cependant une inquiétude mordante, qui vient raviver ses nerfs.

- j'préfère quand tu souris, étrangement. j'peux faire quoi pour que ça revienne ?
pour de vrai.



visage de feu et dès le premier jour je te mentirai et je t'utiliserai et je te baiserai et je te briserai le cœur puisque tu as brisé le mien, et tu m'aimeras chaque jour davantage et un jour ce sera trop lourd et alors ta vie sera mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1866-dead-kings-and-living-gods-bayek http://noliberty.forumactif.org/t1852-pokerface-duet-bayek
Sage Ells
lost in the world
avatar
should i stay or should i go ?

Lun 12 Fév - 19:21
vanishing grace



elle fouille promptement son placard à la recherche de ses derniers sachets de thé. bientôt deux semaines qu'elle n'est pas sortie faire les courses, son frigo fait autant de peine à voir que ses placards. autant de peine à voir qu'elle. mais elle n'a plus faim sage. faim de rien, pour remplir son ventre ou son esprit. elle veut juste se plonger dans le noir et oublier.
tout oublier.
petite fille perdue dans un désert de souvenirs sanglants et malsains, qui tournent dans son esprit encore et encore.
toutes ses nuits. toutes ses journées.

-j'peux t'filer des remèdes de grand-mère pour mieux dormir ou... bah ma foi t'chanter une berceuse.
elle est prête à tout pour un peu de tranquillité maintenant. un sommeil sans rêve, un après-midi calme. rester enfermée chez elle n'est certainement pas la meilleure des solutions mais c'est la seule qu'elle a pour le moment. elle n'ose plus sortir n'ose plus se montrer. elle a honte d'être dans un si piteux état et refuse qu'on la prenne en pitié. elle ne montre pas ses faiblesses sage. elle ne montre pas ce qu'elle a tout au fond de son petit coeur de gamine. pour pas qu'on lui fasse de mal.
mais bayek, elle le sait, ne lui fera jamais de mal.

-me tente pas comme ça bayek, je donnerai n'importe quoi pour t'entendre chanter une berceuse. 
son sourire, certes toujours un peu tordu, se fait plus sincère. pour lui, pour elle aussi. ça lui fait du bien de sourire, un peu mais vraiment. pas pour de faux. pas pour qu'on l'oublie, qu'on la laisse se briser la tête toute seule.
- j'préfère quand tu souris, étrangement. j'peux faire quoi pour que ça revienne ?
elle pose sa tasse de thé devant lui, sur sa table couverte de trop de choses, le sucre à côté.
elle préfère aussi quand elle sourit. quand il sourit. elle ne veut pas le rendre triste sage, pour rien au monde. elle ne veut pas qu'il parte, lassé de sa mauvaise humeur et ses yeux tristes.

-reste, un peu ? je ferai à manger si tu veux, si t'as pas peur que je t'empoisonne.
pars pas.
me laisse pas ici toute seule avec ma tête et ces images.





casse-moi ou casse-toi
j'attends sous les néons le néant ou l'étincelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
should i stay or should i go ?

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
vanishing grace ; bayek
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L' Oracle (Vanishing cream )
» Il Divo : la musique est éblouissante ``Amazing Grace``
» Sérum État de grâce (Full of Grace)
» "Le livre des ombres" de C.L. Grace
» GRACE KELLY

+

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Sauter vers: