AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Dante hante Dali. - Lyov.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maël Newman

lost in the world
avatar
messages : 18
à liberty depuis : 27/08/2017
avatar + © : Kit Harington (dandelion)
pseudo : Solosand
dc : X
polaroïd :
guilty pleasures : les faux raccords, les chemises à carreaux, les carreaux brisés qui laissent passer l'air frais.



MessageSujet: Dante hante Dali. - Lyov.   Mer 30 Aoû - 12:01




“Tu ne veux pas survivre en apné ?” & Il stresse Maël.
Il stresse même beaucoup. Ca lui ressemble, c'est pas si étrange, faut voir où il s'est aventuré aussi. En territoire inconnu, il a l'impression d'être sur une autre planète alors qu'il n'est qu'à quelques centaines de kilomètres de Los Angeles. Cette ville lui manque soudainement beaucoup, alors qu'elle l'étouffait auparavant. Il tape nerveusement sur l'arme qu'il est en train de fabriquer. C'est un flingue qui ne tirera que des balles à blanc. Il pourrait se faire une fortune dans le trafic d'armes. C'est loin d'être son genre. Il veut simplement vivre sa vie, sans qu'on lui pose vraiment de questions.
Il a peur de ce que dira Lyov quand il arrivera. Il a peur d'une réaction dans ses yeux. Il a peur de pas comprendre, d'être à la ramasse, qu'il lui pose des questions et qu'il soit incapable de répondre, ou qu'il en ait simplement pas envie. Il a peur d'un discours à sens unique.
Il est revenu en ville pour retrouver quelque chose de perdu. Il a peur de perdre encore plus. Alors il se concentre sur son boulot, finir d'assembler les derniers éléments, de creuser les trous du barillets avec attention. Dans le salon, une musique douce se diffuse, pour l'aider à se concentrer. Il a transformé sa pièce de vie en atelier, il n'est installé que depuis peu, pourtant il a déjà pris ses marques. Aux murs, il y a toutes sortes d'outils, des maquettes, des plans, des marteaux, des scies, des gants... L'air est encombré de poussière de métal, et les fenêtres ouvertes n'aèrent plus. Délicatement, il assemble les pièces, reste concentré, et réfléchit peu. Ses mains fonctionnent par automatisme.
Lorsqu'on sonne à la porte, il est si concentré qu'il marmonne un
"C'est ouvert." A la volée.

_________________

FIRST WE FEEL. THAN WE FALL.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyov Zheidan

lion's roar ✰
avatar
messages : 195
à liberty depuis : 14/06/2017
avatar + © : pasqualino + eylikween. ♡
pseudo : kinjiki ☾
dc : cass.
polaroïd : -
guilty pleasures : la tabasse gratuite, les hivers compliqués, la façon qu'il a de sourire sans faire exprès, les ecchymoses violacées, les odeurs fadasses d'la rue abandonnée, l'eau d'javel.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: lyov

MessageSujet: Re: Dante hante Dali. - Lyov.   Jeu 31 Aoû - 11:49



☆ ☆ ☆

le moteur s'arrête de crier, les roues s'arrêtent de bouger. et lui sans doute qu'il a oublié de respirer une seconde ou deux. il sait pas trop sur quel pied danser lyov, entre l'anxiété et l'excitation, entre la curiosité et la peur - ça lui plaît pas. ça lui plaît pas parce qu'il sait plus trop se gérer, ni comment penser, c'est une force obscure qui s'en occupe à lui monter les esprits sur des grands chevaux qui se tirent vers l'horizon. inspiration profonde, il se pose dans un coin, redoutant un éventuel vol du seigneur - même si le coin est perdu. lèvre inférieure pincée, il dévisage la bicoque sans trop de gêne, essayant de piger ce qui a bien pu changer d'avant à maintenant - et le constat vient assez rapidement : tout a changé. l'ambiance est plus lourde, plus pesante sur ses épaules là où elle flottait, quasi-aérienne lorsqu'il était qu'un môme et que maël, en adolescent chevronné, voulait se faire quelques billets en gardant l'enfant. puis ça va faire quoi de retrouver, deux
hommes
(inconnus)
deux êtres
(fantômes)
des connaissances à en devenir. puis la porte qu'il ouvre, le souvenir d'un maël lui demandant de venir chez lui, de renouer, la bonne idée pour casser un miroir déjà bien brisé. il est que de dos l'animal, mais il est grand, plus sombre, dégage de cette aura typique des ermites - ça le ferait presque rire, lyov, il ose pas, alors il sourit juste en s'avançant, refermant tout derrière lui.
- salut nounours. une manière de refaire ce qui a été défait - maël et son départ soudain, maël dans l'ambulance, maël disparu. puis la douleur qui fait surface, le petit pincement au niveau du coeur - le ridicule qui fait tout prendre avec amertume. il se rapproche, fait quelques pas sans trop oser aller trop loin - de peur de faire fuir la bête. alors ouais, posons les cartes sur la table tout d'suite ; t'as vieilli mais d'une force.
faire comme si
(c'est bien aussi)

_________________

☆ ☆ ☆ cigarettes
after sex
☾ ☾ ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maël Newman

lost in the world
avatar
messages : 18
à liberty depuis : 27/08/2017
avatar + © : Kit Harington (dandelion)
pseudo : Solosand
dc : X
polaroïd :
guilty pleasures : les faux raccords, les chemises à carreaux, les carreaux brisés qui laissent passer l'air frais.



MessageSujet: Re: Dante hante Dali. - Lyov.   Jeu 31 Aoû - 20:23




“Tu ne veux pas survivre en apné ?” & Lorsqu'il se concentre, plus rien ne peut le faire sortir de sa transe créative. Une fois le pistolet fini, il faut le ciseler. Il prend une pointe qu'il chaude un long moment, puis il suit un design préparer au préalable. Il s'agit de vagues et d'ornements, rien de plus compliqué. Après, il les fera ressortir en les niellant. Il préparera un mélange de poudre de sulfate et d'argent, puis il fera chauffer le pistolet à une température douce, et la poudre deviendra noire.
Mais pas tout de suite. Là, maintenant, il se tourne vers Lyov et se permet un sourire rayonnant. Nounours. Ca fait remonter quantité de souvenirs tous plus anciens les uns que les autres. Il se revoit mater des films avec lui, puis le regarder s'endormir et le prendre dans ses bras pour le border dans un lit douillet. Il le revoit aussi piquer des colères, mais la plupart du temps être un môme adorable, et surtout incroyablement vif. Toujours à comprendre avec un temps d'avance, et puis surtout voir ce dont les adultes ont besoin d'entendre. Il est fort à ce petit jeu, contrairement à Maël qui n'excelle pas dans les relations humaines. Il lui sourit lorsqu'il balance qu'il a vieilli. C'est sûr et certain, il a quelques pattes d'oie aux coins des yeux, ce regard plus mûr aussi, plus serein aussi sans doute. Il pose le pistolet, puis lance, sourire aux lèvres :
" Moi aussi ça m'fait plaisir de t'voir." Il retire ses gants lentement, puis il se redresse, et sans trop réfléchir, il vient le prendre dans ses bras.
Et il ferme les yeux.
Parce que soudainement Liberty n'est plus aussi froid qu'avant.


_________________

FIRST WE FEEL. THAN WE FALL.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyov Zheidan

lion's roar ✰
avatar
messages : 195
à liberty depuis : 14/06/2017
avatar + © : pasqualino + eylikween. ♡
pseudo : kinjiki ☾
dc : cass.
polaroïd : -
guilty pleasures : la tabasse gratuite, les hivers compliqués, la façon qu'il a de sourire sans faire exprès, les ecchymoses violacées, les odeurs fadasses d'la rue abandonnée, l'eau d'javel.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: lyov

MessageSujet: Re: Dante hante Dali. - Lyov.   Ven 1 Sep - 18:45



☆ ☆ ☆

y'a pas de salut ça va, y'a pas de salut qu'est-ce que tu deviens. y'a comme une appréhension de comment faire, de comment ça marche en dedans et en dehors pour réapprendre à se parler, à s'analyser, à se comprendre. maël l'inconnu, maël l'étranger qui pourtant vient se lever, pas causant pour deux sous qui vient quand même le serrer subitement, si bien que lyov il en sent son souffle se couper une ou deux secondes. il reprend le sens de la réalité, entoure ses bras autour de l'amas de muscles qui jadis était pas plus gros qu'une brindille - la violence ça change, la violence ça démange. il se tait, serre, serre beaucoup à son tour. regrette un instant de plus être plus petit, de plus pouvoir tirer une tête déconfite dès lors qu'il lui disait d'aller se pieuter, ou qu'il gueulait quand il témoignait ne serait-ce que l'idée de faire une connerie. un rire, anodin, un rire pas bien malin, un rire qui veut rien dire - ou si, la nervosité qui se tire. il pensait pas non plus s'en prendre une lyov, juste que ce serait assez malaisant pour qu'au bout de dix minutes il prétexte la mort soudaine de son chat, de son poisson rouge ou chinchilla - un départ précipité, malhabile.
- arrête tu vas m'faire chialer. ricanement à nouveau qui vient percer la coquille, il tapote sur son dos avant de se reculer, préférant zieuter tout autour de lui pour comprendre ce nouvel habitat - celui du reclus. un bordel organisé qui lui plaît, qui lui fait hausser des sourcils. bah mon vieux, j'ai dû rater des tas d'épisodes, c'est quoi c'foutoir. petit coup de coude pour pousser son propos, en plein dans le bras - pas très fort, et quand bien même il y mettrait tout son coeur, il lui ferait sans doute ressentir qu'un vague picotement. t'as bonne mine, enfin j'crois ? il récupérera pas le coche lyov, il aura pas forcément de quoi refaçonner ce qui a été fait - le passé aux poubelles, aux déchets déjà explosés. même si y'a une part qui voudrait savoir, qui voudrait piger - mais sans doute que maël, il est pas là pour se faire torturer. alors il se tait, se la joue gosse admiratif dans un magasin de bonbons, sans feindre la chaleur qui déguerpit de son large sourire.

_________________

☆ ☆ ☆ cigarettes
after sex
☾ ☾ ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maël Newman

lost in the world
avatar
messages : 18
à liberty depuis : 27/08/2017
avatar + © : Kit Harington (dandelion)
pseudo : Solosand
dc : X
polaroïd :
guilty pleasures : les faux raccords, les chemises à carreaux, les carreaux brisés qui laissent passer l'air frais.



MessageSujet: Re: Dante hante Dali. - Lyov.   Sam 16 Sep - 12:25




“Tu ne veux pas survivre en apné ?” & Liberty n'est plus aussi froide qu'avant.
C'est vrai qu'avant, il en gardait un souvenir glacial, ponctué par des touches de chaleur procurées par cet ours qui lui servait d'échappatoire, par sa famille, par ses quelques amis (il en a eu des meilleurs amis, mais ils ont disparu). Il n'a plus l'habitude d'être heureux à Liberty, ça prendra du temps avant de revenir. Et alors qu'il regarde Lyov, il reconnait à peine ce gosse qu'il avait l'habitude de baby-sitter. Il ne se souvient plus de son visage enfantin, il sait qu'il n'est pas face à un inconnu, mais quelque part, y'a quelque chose qui imprime pas dans sa tête.
Il ricanne Lyov, il a un sens de l'humour mordant, comme avant. Non ils ne pleureront pas, c'est des grands bestiaux robustes tous les deux maintenant. Ils sont au delà de tout ça, bien au delà des émotions. Il se rassoit à son atelier, et réalise soudain que c'est clairement pas le meilleur endroit pour recevoir quelqu'un. Il sourit, puis il lui désigne la cuisine.
"On va parler dans la cuisine." Il l'entraine derrière lui, lui fait enjamber deux trois gros projets, puis le fait entrer dans la cuisine. A cette heure, elle est sombre, la vaisselle aurait grand besoin d'être faite, mais il s'en fiche, il sourit vaguement en le regardant s'installer. Effectivement il a raté des épisodes. " Ce foutoir comme tu dis, c'est mon job. Je fabrique des armes pour des films. Je fais les allers retour à Los Angeles deux trois fois par mois, mai c'est cool." Il lui désigne la cafetière. " Thé ? Café ? Whiskey ? Je dois en avoir quelque part dans les cartons." Il sourit un peu.Il s'est toujours senti à l'aise avec lui. " Et toi alors, qu'est-ce que tu deviens ?"

_________________

FIRST WE FEEL. THAN WE FALL.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dante hante Dali. - Lyov.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dante hante Dali. - Lyov.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bibliante parle de DALI
» L'idée d'avoir un amant me travaille de plus en plus ....
» Miette ^^
» Les miens
» 28 ans après, le mystère de l'esprit frappeur de La Machine demeure entier !

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: (liberty, oregon) :: mother nature-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet