AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 First we feel. Then we fall.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maël Newman

lost in the world
avatar
messages : 16
à liberty depuis : 27/08/2017
avatar + © : Kit Harington (dandelion)
pseudo : Solosand
dc : X
polaroïd :
guilty pleasures : les faux raccords, les chemises à carreaux, les carreaux brisés qui laissent passer l'air frais.



MessageSujet: First we feel. Then we fall.   Dim 27 Aoû - 17:34


(MAËL NEWMAN)
Kit Harington ☾ moi

☄️ My wish is that you may be loved to the point of madness. ☄️

âge Il a très exactement 34 ans. On lui donne facilement cinq, voir six ou sept ans de moins. Il n'aime pas ça, il préfère paraître clair au premier abord. Sans artifice, ce que vous voyez, c'est ce qu'il est. genre  origines Maël a des origines françaises du côté maternel comme en témoigne le tréma sur le E de son nom. C'est bien connu, c'est aux mères de décider des prénoms. Ce tréma justement en perturbe plus d'un, il a l'habitude des profs qui froncent les sourcils sur son nom au milieu de la liste d'appel. Il a l'habitude, pour autant ça le vexe.en ville Il est en ville depuis une petite semaine. Pourtant il la connait sur le bout des doigts. Il loue une maison un peu en bordure extérieure, loin du voisinage. statut il est célibataire. Il l'est depuis presque toujours (accorder sa confiance, très peu pour lui). orientation sexuelle Maël est homosexuel. Le fait que ça rime le perturbe pas mal.emploi Maël a un boulot assez atypique pour être cité. Il est un des derniers rares artisans du pays à fabriquer des armes en tapant avec ses marteaux sur des bouts en fer. Ces armes sont destinées à être des accessoirs pour des tournages de film d'époque. Il a l'habitude de faire l'aller retour de son petit patelin à L.A., dans sa camionnette bien remplie. Il aime bien la route. Il aime encore plus son métier. Il a installé son atelier dans le garage de la maison qu'il loue.situation financière Il n'est pas riche, les contrats ne pleuvent pas, et contrairement et ce que vous pensez sans doute, la concurrence pour vendre des armes sur des tournages est assez rude. Il a assez économisé pour s'acheter une camionnette, toute sa fortune y est passée. actuellement il est incapable d'acheter une maison.groupe blue moon
©️ LOST IN THE WORLD ©️ LOST IN THE WORLD ©️ LOST IN THE WORLD ©️ LOST IN THE

keywords: trahison, humiliation, sexualité, naïveté, amour, déménagement, développement, reconstruction, amitiés forcenées, violence, terreur, tapage nocturne, armé.

naïf souriant incapable de faire confiance coeur sur la main, toujours prêt à aider sur la réserve créatif

UNA Il a toujours aimé dessiné. D'aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours eu un carnet blanc dans son sac. Il dessinait tout, vraiment du n'importe quoi, des univers décalés, des mondes enchantés surtout, pas vraiment les gens. Puis il a arrêté. Maintenant il dessine plus que pour son boulot, des design d'épées, des designs d'haches, des concept arts pour des films de grands maîtres. Croyez-le ou non, mais il a bossé sur deux trois trucs de Game of Thrones. C'est confidentiel.DUAE  Il a 34 ans, pourtant ôtez lui ses lunettes et sa barbe et croyez moi, il parait dix ans de moins. Il déteste se raser de près, il déteste encore plus lorsqu'on lui donne un âge moins grand que ce qu'il a réellement. Il veut paraître exactement comme la personne qu'il est. Il ne veut pas d'artifice. D'ailleurs, il a les cheveux plus longs que la plupart. Pour cause ? Un pari perdu avec son père, à propos d'un match de baseball. Il est si nul en expertise sportive qu'il a lamentablement perdu. Depuis, il s'attache les cheveux. Des cheveux bouclés qu'il n'arrive pas vraiment à dominer, mais qu'il aime quand même. TRES Contrairement à ce qu'on pourrait croire, Maël n'est pas un ours. Il n'est pas du genre misanthrope ou cynique, le genre à passer des jours et des jours enfermer dans son garage à bosser. Il aime les gens, il a simplement du mal à donner sa confiance. De plus, il est assez timide, et aller vers les autres relève pour lui de de l'incapacité physique. Pourtant lorsqu'il est bien entouré de gens qu'il connait et qui le rassurent, il peut se montrer très expressif.QUATTUOR Avant d'habiter à liberty, Maël vivait à Los Angeles, là où il avait tous ses contrats et tout le boulot qu'il souhaitait. Il avait une grande bande d'amis, ils étaient une dizaine, tous issus des milieux du cinéma (deux accessoiristes, trois assistants costumiers, une maquilleuse, et quatre figurants, tous plus ou moins en couple les uns avec les autres). Ils se sont rencontrés sur le tournage de Robin des Bois (celui de Ridley Scott). Ils passaient leurs vendredi soir à sortir dans des bar, en boite, parfois à se faire des marathons Harry Potter ou le seigneur des anneaux, à pointer les faux raccords et les incohérences. Ils étaient la preuve que Maël pouvait être bien parmi un groupe d'individus. S'il est parti de Los Angeles, ce n'est pas parce qu'il ne s'y sentait plus bien, simplement qu'il avait des choses à régler ailleurs. A Liberty. Il a promis qu'il reviendrait.QUINQUE Sa chanson préférée est still not over you, de Klyne. Si vous cherchez un lien entre le titre de la chanson et la vie de Maël, alors vous avez raison. Les paroles collent parfaitement aux années sombres du jeune homme, mais ce qu'il préfère, c'est quand même le rythme et la mélodie. Sinon, il aime les musiques de films, évidemment, ainsi que le reggae et la house. SEX Maël a été en couple une fois, quand il avait dix-sept ans. Il était grand, et beau, et il a tenté d'oublier son nom (en vain). Depuis, il a décidé que l'amour ce n'était pas pour lui, il veut se convaincre qu'il est assexuel. Il n'en est rien. Il a désespérément besoin d'être aimé, mentalement et physiquement. Il est simplement incapable de se l'avouer, tout comme il serait incapable de se donner à quelqu'un.SEPTEM son film préféré est sans conteste, little miss sunshine. Déjà, sur l'affiche, y'a du jaune, donc c'est cool. Ensuite, c'est un film profondément positif, qui lui fait toujours relativiser sa vie lorsqu'il se sent déprimé. Enfin, tout simplement, il se sent toujours intégré dans la famille de l'histoire, et lorsqu'il se sent seul, regarder ce film lui fait donne l'impression d'être entouré. Il est comme ça Maël, il a besoin de repères, de marques, et il a besoin d'être aimé, mine de rien.OCTO Le matin, Maël se lève sans avoir besoin d'émerger. Il fonce sous la douche, il se réveille une fois debout, avec de l'eau sur le visage. Ensuite, il prend un petit déjeuner composé d'un immense bol de muesli, de fromage blanc, de café noir (parfois de thé quand il se dit qu'il devrait arrêter le café), et enfin d'une demi douzaine de toast. Sa mère dit tout le temps, mange le matin comme un roi, le midi comme un prince, et le soir comme un paysan. Donc le soir, il boit de la soupe. Puis, il travaille de 8 heures à 14 heures d'affilé dans son atelier. Enfin, il passe le restant de ses journées à se balader, à lire, ou à regarder des films. L'avantage d'être son propre patron, c'est qu'il fait bien ce qu'il veut. Le soir, il voit ses amis, et depuis qu'il est à Liberty, il essaie de se sociabiliser, autant dire qu'il a du mal. Aussi, Maël vit avec son chien, un beagle tacheté prénommé Roucky.NOVEM Il voue un amour sans bornes à ses parents. Sa mère, elle s'appelle Emmanuelle, elle est française, expatriée. Elle est belle, maintenant elle a des cheveux blancs éclatants, et avant elle était blonde. Elle a toujours un doux sourire sur le visage. Son père, il a des mains larges et tannées. Il lui a appris son métier. Il a un oeil dur et critique sur tout autour de lui, il sait tout sur tout, et surtout sur n'importe quoi. Ils ne l'ont jamais rejeté pour ce qu'il était. Et aussi, ils lui ont sauvé la vie. DECEM C'est une histoire toute conne, une histoire d'amour. Comme toutes les histoires d'amour, elle a mal fini. Mais celle-ci a plus mal fini que la plupart des histoires d'amours que vous connaissez, croyez-moi. Oh il était fou amoureux, c'était la première fois qu'on l'aimait la première fois qu'on lui faisait confiance, et la première fois qu'il faisait confiance. Tout bêtement, il a vraiment qu'on l'aimait, et quand on a dix-sept ans, l'amour réciproque c'est le truc le plus incroyable du monde. Il a tout pardonné, et il s'est pas pardonné d'avoir été assez con pour y croire, alors il a failli mourir. Mais tout était de sa faute. Il est du genre à se blâmer. A refaire encore et encore les mêmes erreurs, à pas apprendre, à tomber, se relever, et se reprendre les pieds dans le même tapis, jusqu'à tomber dans le fossé.
UNDECIM Lorsqu'il avait 17 ans, Maël a fait une tentative de suicide en avalant un litre d'antigel. Il porte encore aujourd'hui de lourdes conséquences de ce sombre épisode de son adolescence. Il a subi à l'époque une lourde dialyse ainsi qu'une opération du coeur et une greffe de rein. Il a aujourd'hui une insuffisance cardiaque qui ne fait que s'aggraver d'années en années. Il a plusieurs cicatrices sur la corps de la suite de ses opérations, une au niveau de la taille, deux dans le dos au niveau du coeur, et nue au niveau du pectoral gauche.
consciencieux et professionnel facilement confus objectif pessimiste polyvalent angoissé

[SOLOSAND/AUDE]
âge 20 ans (wowdéjà)
pays france
personnage scénario de nolan
mot de la fin ce forum est vraiment canon,
et les gens dedans aussi  :dva:






☆ ☆ ☆

☄️ y voir le corps. ☄️

Il lui arrivait de danser, très fort, très vite, de tourner sur lui-même dans sa chambre, et de chanter à tue-tête dans la voiture avec ses parents. Les génériques de série télé des années 90 (inspecteur gadget, ma sorcière bien aimée, chapeau melon et botte de cuir, Candy, Olive et Tom). Tout ça avec un sourire aux lèvres. Ça lui arrivait plus souvent que ce que vous pensez sans doute. Il est plus comme ça maintenant. Maintenant, c’est une suite de sourires un peu navrés, un peu navrant c’est certain. Et il danse plus beaucoup, comme tout homme qui se respecte. Il ne se trémousse que quand il va en boite. Il drague jamais la moindre fille.
Ni le moindre mec. Il évite consciencieusement les boites gays. Comme si ça rappelait de mauvais souvenirs.

Il parle jamais beaucoup de lui, c’est qu’il évite ça aussi. Le passé.

Il pourtant il en aurait tant à raconter.
Parfois il se réveille la nuit en sueur, et il a les phalanges coincées dans un élan de désespoir. Comme s’il avait voulu arracher ses draps accrochés aux murs. Dans ses cauchemars, il voit autre chose, des formes étranges qui lui ressemblent parfois, qui prennent des allures de bêtes de foire. Il se rêve dans un cirque, entouré de bêtes sauvages plus intelligentes que lui. Elles sont à même de reconnaître le danger, contrairement à lui. Elles n’offrent ni seconde, ni troisième, ni énième chance. Il se voit, approcher un lion, et toucher le bout de son nez. Ils ne se veulent aucun mal. Pourtant ils pourraient se dévorer l’un l’autre, de dépit et de rage.
Il pourrait raconter qu’il a cru à l’amour, comme un con, comme des dizaines d’autres cons avant lui, et que comme tous ces cons, ça s’est mal fini. A la différence que lui aurait dû le voir venir.  Il aurait du voir le traquenard, le fossé sous les branches. Ce gars était trop imposant, il cachait les pièges à loup avec ses baisers et ses bras comme des troncs d’arbre.

Au beau milieu de la nuit, il s’est levé, et s’est enfermé dans la salle de bain sans faire de bruit, il a pris le premier truc qui lui est passé sous la main, et il l’a enfilé d’une traite. C’était
dégueulasse, à en vomir, ça lui brûlait la langue et la gorge, ça lui a fait terriblement mal au ventre. Pourtant c’était sucré, étonnamment sucré. Comme un bonbon fondu et acide. Il a gémi, sa tête tournait, très très fort, il s’est accroché à la cuvette des toilettes, et il a commencé à vomir.
Il s’est pas dit qu’il allait mourir, pas vraiment. Il s’est dit qu’il avait envie d’avoir mal, pour que ça passe.
Si son père avait pas eu envie de pisser cette nuit là, il serait mort, et au matin, ses parents auraient trouvé un cadavre de fils unique dans la salle de bain.
C’est pas comme dans les films où les parents hurlent, où on voit des flash d’ambulance stylisé. Il est resté éveillé et étourdi, jusqu’à ce qu’il tombe dans un profond sommeil.

Il était amoureux à en crever.


« L'antigel est un composé chimique qui, mélangé à l'eau, abaisse la température de congélation de cette dernière. L'ingestion est suivie d’un état proche de l'ébriété, suivi de nausées et vomissements. Après environ quatre heures, l'intoxiqué tombe dans le coma avant de développer des troubles graves, cardiaques et rénaux en raison de sous-produits encore plus toxiques produits dans le foie. Il est extrêmement dangereux. À cause de son goût légèrement sucré, il attire facilement les enfants et les animaux qui s'ils en boivent peuvent en mourir. » Y’a un silence dans la chambre d’hôpital. Il savait pas vraiment tout ça, c'est pas comme s'il avait lu l'étiquette. « Ca vient de la page wikipédia de l’antigel. Comme quoi y’a pas b’soin d’aller très loin pour capter qu’c’est toxique. » Son père est allongé sur le lit d’à côté, avec un pc ouvert sur les genoux. Il devrait pas regarder d’écran avant l’opération. « Je sais que c’est toxique. » Sa voix est grave et neutre. « C’est marrant on dirait pas vu la situation. » Son père est aigri. Il se ronge les ongles. Maël ose pas croiser son regard. On lui a dit, c’est bête, à dix minutes près tes reins étaient encore en état de marche. Maintenant ils sont plus bons à rien. Il est passé en tête de liste de greffe, son père a le même groupe sanguin. Y’a même pas eu besoin de demander.
Quelque part, Maël s’en veut pas tant que ça. Il regrette pas. Même s’il va faire subir à son père une opération incroyablement lourde, même s’ils risquent gros, tous les deux sur la table d’opération, même s’ils vont déménager. Il s’en fout quelque part. Si c'était à refaire, il le referait. Sans se louper.
Là, il a juste incroyablement honte. Il est pas certain de vouloir voir la cicatrice à au niveau de sa taille à la sortie de la salle d’opération.
Son père dit pas tout ça pour le faire culpabiliser. Il dit tout ça pour qu’il ne recommence jamais. Si les dommages avaient été provoqués au foie, une greffe aurait été nettement plus difficile. Son cœur est également endommagé, courir un marathon ou monter huit étages relèveront désormais de l’impossible pour lui. Il devra subir des opérations au cours de sa vie. Les médecins ont du lui faire une lourde dialyse, il restera allongé encore plusieurs mois.
Son père veut pas le revoir dans cet état. Il l’a pas dit (il est trop fier, avec ses mains larges et son oeil critique).
Mais on peut deviner, si on imagine un instant ce qu’il se passe dans la tête de Sean Newman.

Il a vu son fils, penché sur la cuvette des toilettes, délirant, vomissant ses tripes, blanc comme un linge. Puis il a vu la bouteille d’antigel (un litre entier), vide, au sol. Pourquoi l’antigel était dans la salle de bain, c’est une excellente question à laquelle il ne trouvera jamais la réponse. Il a pris son fils dans ses bras. Il n’a pas paniqué, il a crié pour réveiller sa femme, il lui a hurlé d’appeler les secours. Lentement, il a vu Maël sombrer dans une inconscience presque douce. Il n’a pas paniqué, pas encore. Les secours sont arrivés, il est monté dans l’ambulance. Il a suivi le brancard jusqu’à la salle d’opération. Ce n’est que lorsque son fils s’est retrouvé hors de sa portée qu’il a paniqué. Il a foncé aux toilettes, à son tour, il a vomi en se demandant depuis combien de temps son fils agonisait dans la salle de bain de sa propre maison.
Il a été sur wikipédia regarder la toxicité de l’antigel. Il a vomi encore plus.
Tout ça à cause d’un type à la con. Tout ça à cause d’un amour de merde. Ce type qui plus tard reviendra toquer à la porte de la chambre d’hôpital de Maël. Ce type qui ne lâchera jamais l’affaire malgré tout le mal qu’il lui aura fait. Mais c’est une autre histoire.
Au matin, on leur a dit qu’il allait s’en sortir si on lui greffait un rein. Il n’y pas eu besoin de demander deux fois, son père serait mort de honte et de désespoir de n’avoir pas pu aider son fils.

Il est là maintenant, on va l’anesthésier. Le bloc est grand, un peu effrayant, sur la table d’à côté, il y a son fils. Il tend la main, avec un sourire, il atteint celle de Maël.
Puis, on l’endort.


Lorsque les deux Newman sont remis, ils quittent Liberty.

©️ LOST IN THE WORLD ©️ LOST IN THE WORLD ©️ LOST IN THE WORLD ©️ LOST IN THE


Dernière édition par Maël Newman le Lun 28 Aoû - 17:22, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolan Williams

tête de bœuf
avatar
messages : 133
à liberty depuis : 03/05/2017
avatar + © : charlie hunnam, morrigan.
pseudo : mandragon.
dc : tristan, bruce, felipe.
polaroïd :
guilty pleasures : ses vaches.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: olga, jude, em, ethel.

MessageSujet: Re: First we feel. Then we fall.   Dim 27 Aoû - 18:05

ohlala cette fiche vide qui me brise l'âme bigeyes
mets fin à mes souffrances :neuh:
bienvenue et encore merci d'être là pour Maël I love you

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cass Ackerman

cotton candy heart ✰
avatar
messages : 663
à liberty depuis : 19/05/2017
avatar + © : baekhyun + bramble heart. ♡
pseudo : kinjiki ☾ / laura
dc : non.
polaroïd :
guilty pleasures : chewing-gums, les vieux trucs - catégorie contenant absolument tout, l'excentricité, les couleurs vives, les bagues, la pluie.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp:

MessageSujet: Re: First we feel. Then we fall.   Dim 27 Aoû - 18:14

bonjour.

_________________

☆ ☆ ☆ from past
to present
☾ ☾ ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maël Newman

lost in the world
avatar
messages : 16
à liberty depuis : 27/08/2017
avatar + © : Kit Harington (dandelion)
pseudo : Solosand
dc : X
polaroïd :
guilty pleasures : les faux raccords, les chemises à carreaux, les carreaux brisés qui laissent passer l'air frais.



MessageSujet: Re: First we feel. Then we fall.   Lun 28 Aoû - 13:17

nolan : JE VAIS ETRE DIGNE DE TOI TU VAS VOIR red red red

cass : bonjour.

_________________

FIRST WE FEEL. THAN WE FALL.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cass Ackerman

cotton candy heart ✰
avatar
messages : 663
à liberty depuis : 19/05/2017
avatar + © : baekhyun + bramble heart. ♡
pseudo : kinjiki ☾ / laura
dc : non.
polaroïd :
guilty pleasures : chewing-gums, les vieux trucs - catégorie contenant absolument tout, l'excentricité, les couleurs vives, les bagues, la pluie.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp:

MessageSujet: Re: First we feel. Then we fall.   Lun 28 Aoû - 13:26

COMMENT
T
TROP
DARK
AVEC
KIT
PIS C QUOI CETTE SIGNATURE. EXCUSE-MOI MONSIEUR DU NORTH. :yello: allez courage, stay strong, pis je vais vous stalk avec nolan - ofc on déconne pas avec ça.

_________________

☆ ☆ ☆ from past
to present
☾ ☾ ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgie Bradford

lost in the world
avatar
messages : 237
à liberty depuis : 07/04/2017
avatar + © : gaga, paradis perdvs.
pseudo : serenade in blue (camélia)
dc : stella, blue, jasime, farrah.
polaroïd :



MessageSujet: Re: First we feel. Then we fall.   Lun 28 Aoû - 15:30

JE.
KIT.
L'AMOUR DE MA VIE.
JOLEM.
BIENVENUE SUR LE FORUM MA BEAUTÉ
(i know that you know that I know who you are héhé)

_________________
bitch, please.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maël Newman

lost in the world
avatar
messages : 16
à liberty depuis : 27/08/2017
avatar + © : Kit Harington (dandelion)
pseudo : Solosand
dc : X
polaroïd :
guilty pleasures : les faux raccords, les chemises à carreaux, les carreaux brisés qui laissent passer l'air frais.



MessageSujet: Re: First we feel. Then we fall.   Lun 28 Aoû - 17:37

laura : u can't handle my darkness
the north remember

blue : HEIN QUE KIT IL EST BO What a Face What a Face
(u know nothing jon snoo snoo )

j'ai fini ma fiche j'attends l'avis de ce cher nono maintenant red red

_________________

FIRST WE FEEL. THAN WE FALL.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolan Williams

tête de bœuf
avatar
messages : 133
à liberty depuis : 03/05/2017
avatar + © : charlie hunnam, morrigan.
pseudo : mandragon.
dc : tristan, bruce, felipe.
polaroïd :
guilty pleasures : ses vaches.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: olga, jude, em, ethel.

MessageSujet: Re: First we feel. Then we fall.   Lun 28 Aoû - 18:11

cette fiche parfaite, je suis en pls, mon pauvre maël :neuh:
c'est magnifique (même plus que ça) vous pouvez le valider I love you

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fen Ruan

cry baby ✰
avatar
messages : 217
à liberty depuis : 09/08/2017
avatar + © : jongsuk + laurenamour.
pseudo : kinjiki ☾ / laura
dc : cass, lyov. holy trinity.
polaroïd :



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp:

MessageSujet: Re: First we feel. Then we fall.   Lun 28 Aoû - 21:08

congrats congrats congrats congrats congrats congrats congrats congrats  

ce que j'ai pensé de ta fiche: c'est si cool de te relire. j'suis contente de t'avoir fait flancher tiens. pis on en parle de ce personnage ?? aah damn jpp, j'ai trop hâte de vous stalker. c'tout pour moi. :yello:

Ouais, nous on fout une nounou d'enfer, et plutôt deux fois qu'une  héhé Quoi qu'il en soit, on te souhaite officiellement bienvenue sur le forum bébé ! On espère que tu t'y plairas et que tu kifferas ton aventure avec nous     alors ouais, on sait que ça part dans des délires chelous de martiens et de secte et qu'en plus, on a des gifs smileys un peu étranges... mais t'inquiètes pas, on va te guider et après, tu n'auras plus qu'à t'amuser en notre compagnie  
étape numéro une: t'es validey bebeyyyy maintenant il faut recenser ton métier !
étape numéro deux: pour pas crever en solo, n'oublie pas de poster poster ta fiche de liens et de poster par ici si tu te cherches des gens avec qui rp !
étape numéro trois: si t'as des idées de liens, tu peux bien évidement créer un scénario ou des pré-liens !  leche
étape numéro quatre: va flooder !! c'est un ordre  héhé
étape numéro cinq: et puis, si tu as des questions, n'hésite surtout pas à poster ici ou à contacter le staff par mp  coeur  coeur

Et puis, s'il y a des tcs/events en cours, c'est l'occasion de t'intégrer en t'amusant ! Amusez-toi bien sur le forum    
le staff  coeur

congrats congrats congrats congrats congrats congrats congrats congrats

_________________

☆ ☆ ☆ ☆ pastel
pills
☾ ☾ ☾ ☾ ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1641-applause-fen http://noliberty.forumactif.org/t1631-le-coeur-qui-fait-boum-et- En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: First we feel. Then we fall.   

Revenir en haut Aller en bas
 

First we feel. Then we fall.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Free fall
» ~ i feel like my life is flashing by and all i can do is watch and cry
» Brad Pitt
» MAC Temperature Rising Collection - Mai 2013
» MAC & Carine Roitfeld Collection for Fall 2012

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: (interlude) :: into the wild :: a place like home-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet