AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 breaking the habits.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Altaïr Ibrahim

lost in the world
avatar
messages : 51
à liberty depuis : 05/08/2017
avatar + © : tahar rahim (PASTEL BREATHING).
pseudo : red/emeline.
dc : //
polaroïd :
guilty pleasures : rouler jusqu'au bout du monde, découvrir la carte du ciel, chercher des trésors, casser des gueules.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: (0/4) viens on est bien.

MessageSujet: breaking the habits.   Sam 5 Aoû - 0:52


(ALTAIR IBRAHIM)
tahar rahim ☾ tes crédits

☄ De la pluie dans tes yeux car dedans c'est l'orage  ☄

âge trente-six hématomesqui marquent le passage du temps à l'encre de sang, chaque bagarre fige sur son visage tuméfié les guerres en mensonges, chaque balle creuse un peu plus les cernes sous les yeux et la colère dans ses prunelles. à lui tout seul témoignage interactif de la gloire des red devils. genredes ces hommes forts et braves bercés aux contes de tarantino et aux sons des moteurs ronronnant avec pour code d’honneur la seule loi de la survie. quand il était petit déjà il jouait à être le plus fort et cogner les plus faibles, la moindre esquisse de paresse payée, sa vie se résume à trimer pour un idéal qu'il a oublié depuis longtemps. originesun matin il avait la terre battue sous les pieds et les grains de sable entre les orteils, la chaleur du soleil et le parfum de la fleur d'oranger et le lendemain le bitûme à laissé place à l'eden de sa jeunesse. l'algérie reste gravée dans son esprit comme le dernière endroit où il a fait montre de faiblesse. en ville depuis dix-huit ans, presque une légende locale, autant de temps passé dans les rues qu'à chevaucher une moto et emmerder ceux qui ne respectent pas les règles. il a attendu que chaque jour passe, barré chaque case dans le calendrier pour un jour avoir le respect dont il rêvait et l'allure du fauve. statut fiancé lui même il sait même pas comment c'est arrivé, il s'est vu glisser, tomber de toute sa hauteur quand il s'est rendu compte que l'autre pourrait lui filer entre les doigts, il s'est voulu mari, papa, il s'est voulu l'homme qu'il ne sera pas, un peu mieux. un peu plus bon. orientation sexuelleça lui a prit du temps à encaisser, depuis qu'il s'est fait jeter de chez lui, qu'il a erré dans les rues et essayé avec tout ce qu'il pouvait trouver jusqu'à tomber, altaïr il est homo, il sera jamais un grand parrain ni un père monstrueux, juste prêt à défendre corps et âme ce qu'il est et certainnement plus se laisser marcher dessus parce qu'il appartient pas à la majorité assomante. emploi il savait pas quoi foutre de sa vie altaïr, il voulait pas torcher le cul des vielles, il voulait être scientifique, faire un truc glorieux qui donne sens à une vie.  il a fini par faire la seule chose qu'il connaissait par coeur,  il a débarqué en ville avec un flingue et il a commencé à casser de la gueule. jusqu'à ce que les red devils lui tombent dessus, à forcer de provoquer le gang local, il était à peine majeur. recruteur et instructeur c'est l'exemplaire loyauté, le sphinx immortel qui veille sur sa seule vrai famille. situation financièredans la moyenne altaïr si il arrêtait pas de tout casser sur son putain de chemin il pourrait dormir dans un palace, il pourrait partir et s'offrir une vie plus raisonnable que jouer le gangster au crépuscule de ses quarante ans, mais ça a jamais été le sens de ses priorités et le luxe lui donne envie de gerber. de la poussière il redeviendra poussière. groupe black hole.
© LOST IN THE WORLD © LOST IN THE WORLD © LOST IN THE WORLD © LOST IN THE

keywords: good cop, gang, sempai, rouge et noir, soleil de plomb, vengeance, fatalité, humour noir, mauvais sang, noir désir, boite de nuit, pulp fiction, clyde.

impulsif observateur grossier loyal violent attentionné

UN amateur d'arts-martiaux, l'art du combat ça l'a toujours intrigué, des corps huilés de l'antiquité aux armes les plus sophistiquées, c'est la violence qu l'attire et le fait se sentir en vie, mieux que n'importe qu'elle drogue. il a développé au fil du temps son véritable style, mélangé à la danse, au judo et tous les genres qu'il a volé à ses ennemis, en constante évolution et imprévisible, il vampirise les types qu'il affronte par son agilité et son sens de l'improvisation, c'est à l'usure qu'il vient à bout depuis qu'il se tient debout et le poing qui achève et passe l'envie de jouer un second round. il se prétend lui même meilleur de sa catégorie, l’ego aussi grand que sa cruauté mais jamais au point de prendre une vie, seule frontière qu'il déteste dépasser. il hait creuser.
DEUX Il a jamais eu une alimentation très saine, même s'il s'est jamais inquiété étant donné qu'il se défoule souvent, constamment en mouvement, une pile électrique qui se décharge sans s'arrêter. son péché mignon c'est les hamburger et tout ce qui provient des fast-foods, il s'en enfile plus qu'un humain normalement constitué devrait en supporter, il a même déjà gagné le prix du meilleur mangeur de hot-dog, le seul trophée qu'il ait jamais récolté. il a jamais été scolaire pour prétendre à d'autres concours.
TROIS il aime le cinéma altaïr, de ton son coeur, c'est sa première source d'inspiration et la seule qui l'ait jamais transcendé. quand ça lui prend il peut en parler pendant des heures, balancer des références dans ses phrases comme-ci de rien n'était et si t'as pas vu le film il se fera un plaisir de t'en faire le résumé, il travaille la théâtralité, l'art du spectacle quand les comptes doivent être réglés. il fait autant chauffer le moteur de sa langue que celui de sa mécane. action. il oublie d'avoir peur quand il est acteur de sa propre vie, rien peut lui arriver.
QUATRE il a la phobie des histoires altaïr,
c'est à force de s'y retrouver, ça l'a marqué, il peut plus voir une seule aiguille, aucune blouse blanche, jusqu'à détester la couleur qui n'a plus rien à voir avec la pureté de l'avis de sa rétine.  ça le rend incontrôlable. ça lui revient comme ça, des moments où tout va bien et d'autres où tout disjoncte et il est plus vraiment maître de lui même, quand une ombre passe dans son regard et qu'il repense à toutes ses blessures. il peut faire le grand dur autant qu'il veut il arrive de moins en moins  cacher les séquelles de tous les coups qui ont mal tournés.
CINQau début il arrivait pas à se pardonner tout ce qu'il faisait. ça pataugeait dans sa conscience, ça barbotait dans la mélasse de ses pensées. il a eu besoin de se tourner vers quelqu'un qui raconterait jamais rien, quelqu'un de confiance et qui se possible, irait pas clamser du jour au lendemain, c'est comme ça qu'il s'est tourné vers dieu. un dieu en tout cas, parmi d'autres, une étoile qu'il a trouvé sympa un soir et qui est devenu son amie. il sait pas exactement qui il prie, il sait même pas s'il l'entend implorer pitié parfois, demander à se faire pardonner d'être un enculé,  mais quand ça devient trop dur de supporter ce qu'il ressent, les regrets. il se confesse à son saint patron des bouchers et il se purifie de tous les pensées de bonne femme qu'il éprouve.
SIX son rapport aux nanas est compliqué, un jour fasciné par certaines et affligés par d'autres, il a jamais sur leur parler, projetant en chacune la mère dont il aurait rêvé.  c'est pas une question de les comprendre, c'est comprendre quand il fait pour rentrer dans l'équation. pour lui ça s'est toujours résumé aux mecs, eux au moins il sait comment il fonctionnent. il a trop peur de retrouver une part de lui qu'il pensait avoir écrasé avec son premier mégot américain, trop peur de croire qu'elle pourrait recoudre ses bobos et le rassurer comme sa mama le faisait.
SEPT il abhorre la faiblesse altaïr, il préfère crever debout que mourir à debout. il s'engage, il lève le poing, il dit merde quand c'est le moment de crier, il casse dans les émeutes, il met le feux aux institutions dépassées. cache pas ses plaisirs pyromanes et sa passion pour le chaos. ça a toujours été un gars du genre à vivre dans l'extrême, qui crèvera surtout le jour où il s'arrêtera de vivre à travers ses idéaux. tous les mois il se trouve une nouvelle raison d'aller gueuler et taper du poing pour s'assurer qu'il mourra jamais d'ennui dans ce monde qui  lui donne pas envie.
HUIT y a que la musique pour le calmer, du classique au rock le plus puissant, tant que ses tympans reçoivent d'autres ondes que la voix des gens. pas qu'il soit solitaire au contraire avec sa grande gueule, mais parfois il aime rouler jusqu'à ce que l'urgence l'essence le pousse à renter, il fonce tout droit vers le soleil qui se couche dans la ligne de l'horizon avec sa playlist pour seul partenaire, le vent dans ses cheveux et les parfums différents des paysages, qu'il connaît presque par contre à force de s'évader. il dort dehors, pour regarder les étoiles, il ne rentre chez lui que quand il a le mal du voyage et que mozart joue sa dernière note. il rentre toujours altaïr.
NEUFse poser avec quelqu'un c'est l'occasion de se forcer à pas se tuer à la tâche, c'est sa motivation pour rester en un seul morceau quand la tentation de serrer la pince du diable crève dans son ventre. il pensait pas en avoir besoin, que le seul chemin de l'illégalité pouvait le guide, personne l'imagine marié, c'est un genre de secret, qu'il a du mal à garder. mais il se tait, il drague, il embrasse parfois même avec le goût amer, y a que son corps qui reste une barrière inviolable, le seul indice des suspicieux. c'est pour protéger, pour évider les vengeances sur ceux qui ont rien demandé. ceux là qui lui rappellent qu'il est humain, qui donnent un peu de légèreté à son coeur. sa vie véritable, derrière le soldat qu'il prétend encore honteusement incarner. et ça dure depuis quatre ans. le double jeu, le pied de nez à tout ces gens, quatre ans que quelque chose à changé. et c'est pire maintenant.
DIX il a presque rien altaïr, même rien du tout. il crèche dehors avec sa bécane, sous une grange, chez quelqu'un qu'il a rencontré pour la soirée, parfois il paye juste des putes pour qu'elle le laisse dormir chez elles, c'est devenu l'expert des fausses joies et le voir débarquer c'est jamais un si bon signe. c'est pas qu'il tient aux personnes, c'est qu'il aime les utiliser. son cercle d'ami trop restreint, ceux qu'il aime vraiment trop rare. sous prétexte qu'il veut se protéger de toute douleur, de toute perte humaine fâcheuse. mais depuis quelques temps il tient une collection de minéraux, des jolis petits cailloux qu'il a dérobé. il se balade avec ses pierres dans sa poche comme des portes bonheurs et se penche sur leurs effets bénéfiques. avec presque la volonté d'améliorer un peu son était, altaïr. avoir une autre propriété que ses papiers.

pédagogue bourrin menteur impatient optimiste troublemaker

[RED/EMELINE]
âgequinze ans.
pays la france.
personnage combo de pré-liens vip
mot de la fin pourquoi y a pas de smiley licorne ?




Dernière édition par Altaïr Ibrahim le Mer 9 Aoû - 20:48, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altaïr Ibrahim

lost in the world
avatar
messages : 51
à liberty depuis : 05/08/2017
avatar + © : tahar rahim (PASTEL BREATHING).
pseudo : red/emeline.
dc : //
polaroïd :
guilty pleasures : rouler jusqu'au bout du monde, découvrir la carte du ciel, chercher des trésors, casser des gueules.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: (0/4) viens on est bien.

MessageSujet: Re: breaking the habits.   Sam 5 Aoû - 0:52



☆ ☆ ☆

☄ mama we all go to hell  ☄

sa maman était sentait l'orange et la lessive, elle était belle comme le soleil et aussi chaude que lui et elle souriait comme le croissant de lune. de travers.
ça reste un sourire mon chéri.
elle avait toujours l'air de ne pas s'inquiéter des choses, de ne pas se soucier de la couleur de ses cheveux qui tournaient au gris, des rides creusées sur son visage. c'est la vie altaïr. jamais perdue dans ses pensées mais jamais accessible, entourée de cette aura qui empêche de l'aborder de peur de la déranger. c'est pour ça que son père l'a épousée, parce qu'elle était belle et qu'elle lui plaisait. il sait aussi que c'est parce que ça arrangeait tout le monde.
mais dans ses yeux ce jour là, y avait l'orage, sans qu'il y ait besoin de nuages, un simple orage de chaleur qui l'incendiait. il savait que dans son corps ça tonnait, que les petits battements de son coeur avaient le rythme trop fort, que son tango sonnait faux. alors comme ça tu te barres. elle se donnait l'air d'être surprise pendant qu'elle piquait son aiguille dans sa chemise déjà trop rapiécée, mais elle était un peu trop sure d'elle, dans ses gestes et dans le ton de sa voix. trop sec, trop plat. elle l'avait dit comme-ci elle avait constaté quelque chose de normal.
la terre est ronde.
tu t'en vas.
elle continuait son mouvement perpétuel, piquer, couper le fil. prendre une autre pièce de tissu, piquer. faire passer le fil. faire passer la pilule que son petit chéri allait partir. faire passer la douleur dans son coeur. faire passer la culpabilité d'être heureuse de voir le démon quitter leur maison. pour aller loin. pour aller où.
en amérique, vivre son rêve quelque chose comme ça. pour avoir un avenir plus glorieux, pour profiter du climat, attendre son métro dans la neige. attendre son taxi au bord d'une route en furie. qu'il allait rencontrer une fille - un fille sans sein ni vagin mais elle préfère se dire que ça reste une fille.
il ne reviendra pas. elle le sait. aux fringues balancés dans la valise, aux photos dans la poche arrière. à la colère de son père.
il est déjà parti depuis longtemps.
adieu.

pourquoi il est tout rouge ? mec, il a prit un sacré coup de soleil.
genre. un très gros coup de soleil. et il a peut être beaucoup bu.
duuuuude, tu peux pas faire ça.
l'autre gars avait l'air franchement.
emmerdé ? affligé c'est le mot. il hausse un sourcil altaïr, maintenant les gens vont lui reprocher de bosser. il va déjà perdre son poste. et ça fait même pas six mois qu'il est là. il voit pas ce qu'il a fait de mal pourtant. le mec a trahit c'est ce qu'il méritait on lui a dit explique lui les règles d'ici. juste une toute petite branlée, comme ça. il lui est tombé dessus, c'est comme ça.
le problème c'est qu'il arrive pas à se retenir.
c'est comme ça.
c'est tout son visage qu'est brûlé, saturé de rouge, cramé jusqu'au pourpre. la lèvre explosé il gardera un mauvais souvenir, il aura mal pendant encore quelques semaines, un petit bobo qui passe au mercurochrome d'un peu de compagnie. le nez cassé, mais il a essayé de pas trop abîmer son regard, c'st vrai, il fait des efforts. pas le visage qu'ils chialent tous. pas le visage, ce serait trop dommage qu'il puisse plus jamais baiser personne.
mec, j'espère que tu l'as pas tué.
il voit pas pourquoi les gens s’inquiètent pour lui.
évidemment qu'il l'a pas tué, c'est pas son genre. il se contente de frapper. fort. trop fort.
et encore plus fort.

minuit, une heure du matin.
il regarde sa montre. celle qui n'affiche plus l'heure depuis des années mais il la garde au poignet, ça lui permet de se rappeler quelque chose qu'il oublie trop souvent. c'est son petit trophée, qui le réconforte quand il doute. qu'il se demande. ce qu'il fous là. que le pays lui manque.
que sa mère lui manque.
que tout lui manque, même ce qu'il n'a pas encore rencontré.
alors il se noie dans les musiques, les pardons, laissez moi passer.
il pense : laissez moi respirer. il a juste besoin siroter quelque chose comme un jus de fruit et patienter jusqu'à la fin de la nuit, quand le soleil sera levée et que ses tympans commenceront à bourdonner. au plus près des enceintes, il cherche le son, le bruit, ses doigts tapent contre le verre au rythme du tempo quand il le voit pour la première fois adam. en face de lui.
qui l'attend.
ça se fait sans qu'il ne sache comment, dès le début il avait le don de lui faire perdre le sens de la réalité, de ce qui arrive vraiment et ce qu'il est en train d'imaginer. il parle. de choses et d'autres, de lui, de toi, du cinéma. d'insignifiance et de guerre dans la monde.
et il se dit altaïr qu'il a envie de le revoir. de continuer leur débat sur les dernières sorties, de s'enfermer dans une salle noire et arrêter de penser tant qu'il est pas tout seul avec lui même. on sait pas ce qui pourrait arriver.
s'il reste trop longtemps, à se regarder, de trop près.
alors c'est ce qu'il fait. il rappelle, il renvoie les messages.
il s'invente, soldat, il s'inventé une identité. une vraie.
moins red devils.
plus altaïr.

qui dure.
des mois plus tard.
des années.
jusqu'à la porte des noces.
© LOST IN THE WORLD © LOST IN THE WORLD © LOST IN THE WORLD © LOST IN THE


Dernière édition par Altaïr Ibrahim le Mer 9 Aoû - 20:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyov Zheidan

lion's roar ✰
avatar
messages : 195
à liberty depuis : 14/06/2017
avatar + © : pasqualino + eylikween. ♡
pseudo : kinjiki ☾
dc : cass.
polaroïd : -
guilty pleasures : la tabasse gratuite, les hivers compliqués, la façon qu'il a de sourire sans faire exprès, les ecchymoses violacées, les odeurs fadasses d'la rue abandonnée, l'eau d'javel.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: lyov

MessageSujet: Re: breaking the habits.   Sam 5 Aoû - 7:35

ah bah super mon modèle de vie.
SU-PER.
:yello:
j'vais plus m'assoir sur tes genoux daddy, on est d'accord.

_________________

☆ ☆ ☆ cigarettes
after sex
☾ ☾ ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChinHo Yoon

허리케인
avatar
messages : 436
à liberty depuis : 13/05/2017
avatar + © : bang tae eun © kawaiinekoj, tumblr & beerus.
pseudo : anathema, océane.
dc : n.v.d.b



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: eren, lyov, toi ?

MessageSujet: Re: breaking the habits.   Sam 5 Aoû - 12:59

altaïr = a Man
le pseudo, l'avatar pis le début de fiche, je suis fan dead
bienvenue par ici coeur
je te réserve tahar pour trois jours !

_________________

my computer thinks i'm gay. i threw that piece of junk away on the Champs-Elysées as I was walking home. this is my last communique, down the superhighway, all that I have left to say in a single tome. (@PLACEBO, BEERUS)
L O N E L Y


#chooseyourside:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1063-poison-paradise#23733 http://noliberty.forumactif.org/t1062-rois-demain
Blue Ocean

lost in the world
avatar
messages : 1580
à liberty depuis : 21/12/2015
avatar + © : (avatar) paupau d'am, (signature) beerus.
pseudo : serenade in blue. (camélia)
dc : stella and miles.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: josephine, lazare, abbes, naevia. FULL.

MessageSujet: Re: breaking the habits.   Sam 5 Aoû - 14:27

MAIS CET AVATAR JE MEURS
bienvenue sur le forum bb, hâte d'en lire plus

_________________

☆☆☆ mon corps a besoin de toi, souvent tu m’as presque guérie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliott Burrows

lost in the world
avatar
messages : 271
à liberty depuis : 31/03/2017
avatar + © : Theo James. (yourdesigndiary & bat'phanie)
pseudo : Bangkok. (Laura)
dc : Jade.
polaroïd :
guilty pleasures : His cigarettes. Gambling.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: Disponible.

MessageSujet: Re: breaking the habits.   Sam 5 Aoû - 22:44

Bienvenue par ici et bon courage pour le reste de ta fiche I love you

_________________
shooting stars
I'll throw my voice into the stars and maybe the echo of my words will be written for you by sunrise. ▬ We're all broken that's how the light gets in. (Hemingway)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eren Ackerman

aussi rose que peach
avatar
messages : 228
à liberty depuis : 24/07/2017
avatar + © : park jimin, eriam
pseudo : noctis caelum.
dc : ginji amano (im changkyun)
polaroïd :
guilty pleasures : sucreries, étoiles, cass, lune, nuages, pluie, rose, hachi, free run, poésie, roman, littérature française, livre, librairie, vent, lac, bibliothèque.



MessageSujet: Re: breaking the habits.   Dim 6 Aoû - 1:47

le debut de ta fiche
jpp jsuis out
:thnx:
bienvenue parmi noooous en tout cas
t'es bien sexy
courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1519-eren-ackerman http://noliberty.forumactif.org/t1514-eren-ackerman-i-believe-wh
Jude Williams

comme des enfants
avatar
messages : 102
à liberty depuis : 01/05/2017
avatar + © : Charlie Hunnam (ironshy)
pseudo : wiise
dc : Everett & Ethel
polaroïd :
guilty pleasures : L'alcool, la clope, vagabonder, faire des conneries, sortir avec les potes, passer du temps avec Blanche, mater Emerson.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: Nolan, Em, Bruce, Olga, Blanche

MessageSujet: Re: breaking the habits.   Dim 6 Aoû - 11:14

Le plus beaaaauuu ! Le fiancé de notre Adam national ! amour Je valide tellement tous tes choix ! Hâte de vous voir en action en tout cas, ça promet ! red

Bienvenue officiellement du coup et ce début de fiche déchire, j'adore ! coeur

Hâte de jouer avec toi !

_________________
Comme des enfants
« T’es cap toi de faire pleurer une fille le jour de son mariage, de rire quand t’es malheureux, de te taire pendant dix ans ? Dis moi, t’es cap’ ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1001-dans-les-fleurs-que-j-te-l http://noliberty.forumactif.org/t960-poser-mon-coeur-bancal-dans
Altaïr Ibrahim

lost in the world
avatar
messages : 51
à liberty depuis : 05/08/2017
avatar + © : tahar rahim (PASTEL BREATHING).
pseudo : red/emeline.
dc : //
polaroïd :
guilty pleasures : rouler jusqu'au bout du monde, découvrir la carte du ciel, chercher des trésors, casser des gueules.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: (0/4) viens on est bien.

MessageSujet: Re: breaking the habits.   Mer 9 Aoû - 0:51

merci beaucoup. vous êtes chous. grosyeux

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fen Ruan

cry baby ✰
avatar
messages : 230
à liberty depuis : 09/08/2017
avatar + © : jongsuk + laurenamour.
pseudo : kinjiki ☾ / laura
dc : cass, lyov. holy trinity.
polaroïd :



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp:

MessageSujet: Re: breaking the habits.   Mer 9 Aoû - 21:30

congrats congrats congrats congrats congrats congrats congrats congrats

ce que j'ai pensé de ta fiche: le début sur la maman, c'est vraiment
trop
trop
trop
joli.
NOTICE ME SENPAI. :siren: ok je suis pas sous le bon compte. mais le lyov en moi hurle comme une petite pucelle devant un mec bien foutu torse oilpé.

Ouais, nous on fout une nounou d'enfer, et plutôt deux fois qu'une héhé Quoi qu'il en soit, on te souhaite officiellement bienvenue sur le forum bébé ! On espère que tu t'y plairas et que tu kifferas ton aventure avec nous alors ouais, on sait que ça part dans des délires chelous de martiens et de secte et qu'en plus, on a des gifs smileys un peu étranges... mais t'inquiètes pas, on va te guider et après, tu n'auras plus qu'à t'amuser en notre compagnie
étape numéro une: t'es validey bebeyyyy maintenant il faut recenser ton métier !
étape numéro deux: pour pas crever en solo, n'oublie pas de poster poster ta fiche de liens et de poster par ici si tu te cherches des gens avec qui rp !
étape numéro trois: si t'as des idées de liens, tu peux bien évidement créer un scénario ou des pré-liens ! leche
étape numéro quatre: va flooder !! c'est un ordre héhé
étape numéro cinq: et puis, si tu as des questions, n'hésite surtout pas à poster ici ou à contacter le staff par mp coeur coeur

Et puis, s'il y a des tcs/events en cours, c'est l'occasion de t'intégrer en t'amusant ! Amusez-toi bien sur le forum
le staff coeur

congrats congrats congrats congrats congrats congrats congrats congrats

_________________

☆ ☆ ☆ ☆ pastel
pills
☾ ☾ ☾ ☾ ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1641-applause-fen http://noliberty.forumactif.org/t1631-le-coeur-qui-fait-boum-et-
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: breaking the habits.   

Revenir en haut Aller en bas
 

breaking the habits.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Breaking Bad
» Breaking Bad
» Habits Ratatouille
» Défroisser ses habits sans fer à repasser !
» Les costumes Normands à Vire

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: (interlude) :: into the wild :: a place like home-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet