AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 j'rentre pas chez moi, c'est plus grand dehors. (gaby)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Inaya Amaan

lost in the world
avatar
messages : 270
à liberty depuis : 30/04/2017
avatar + © : teresa seco, ©morrigan.
pseudo : ingame (anaïs).
dc : l'hasard, la meuf de simba et zizi.
polaroïd :



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp:

MessageSujet: j'rentre pas chez moi, c'est plus grand dehors. (gaby)   Dim 23 Juil - 16:30

y'a le soleil qui se couche. les rues qui se vident. le couvre feu qui vient ruiner toute l'ambiance nocturne de la ville. y'a plus un chat dehors. personne ne veut prendre l'risque de s'attirer des ennuis aussi bêtement. et nahel, c'est pas l'exception. il s'fond dans la masse pour l'coup. rentre sagement chez lui. le gamin, il n'est pas réellement chez lui au final. non. il est chez sa petite amie. la première. il avait promis de passer ce soir, alors il tient parole. parce qu'il en entendrait parler pendant des mois sinon. y'a ses phalanges qui viennent heurter le bois de la porte d'entrée. un bordel monstre qui se fait entendre de l'autre côté et hop. la porte s'ouvre sur la gamine. nahel, il sourit donc. parce qu'on dirait qu'elle vient de se réveiller. les cheveux emmêlés. les yeux à peine ouverts. les vêtements froissés. t'as oublié que j'devais passer ? la gamine, elle hoche la tête avec un sourire au bord des lèvres. comme pour s'excuser. et nahel, il s'décide enfin à entrer. il dépose un bref baiser sur les lèvres de sa petite amie avant d'avancer dans l'appartement. se débarrassant de sa veste et de ses chaussures au passage. autant se mettre à l'aise. surtout qu'il ne compte pas partir de si tôt. quelques heures passent. les rires qui résonnent dans l'appartement. la gamine qui se retrouve rapidement entre les bras de nahel. sans que rien d'autre ne se passe. un simple échange de caresses. d'attention. mais on vient troubler ce calme. le téléphone de nahel qui sonne. numéro qu'il ne connait pas. mais il décroche nahel. bonsoir. monsieur naili ? nahel, il fronce les sourcils et s'écarte de sa petite amie. oui, c'est moi. police nationale. nous avons au sein de nos locaux une jeune femme qui a enfreint le couvre feu. une certaine gaby sinclair. il faudrait venir la chercher au plus vite. un soupire quitte les lèvres du gamin. manquait plus que ça. j'arrive. nahel il se lève d'un coup. d'un bond même. parce qu'il peut pas laisser gaby là-bas. il laisse alors ses yeux se poser sur la demoiselle à ses côtés. j'suis désolé mais j'vais devoir y aller. je dois aller chercher un ami au commissariat. il ment pas. enfin pas totalement. et ça lui suffit à nahel de se dire qu'il ne ment pas sur toute la ligne. il enfile ses chaussures, sa veste et se dirige vers la porte. tu m'appelles en rentrant ? il se contente de hocher la tête, plantant un baiser au sommet de son crâne avant de filer. et y'a qu'une pensée qui traverse son esprit. tu fais chier gaby. et c'est le murmure qui franchit la barrière de ses lèvres alors qu'il sort de l'immeuble pour sauter dans sa voiture direction le commissariat. en quelques minutes, il s'retrouve dans le bâtiment dans lequel il n'aime pas réellement se retrouver. c'est rarement d'bonne augure si tu t'retrouve ici. le gamin, il s'plante au niveau de l'accueil. bonsoir. je viens chercher gaby sinclair. simple. efficace. l'ton neutre. presque las. et il attend l'gamin. il regarde l'officier s'éloigner vers le fond du bâtiment. sûrement aller chercher la gamine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: j'rentre pas chez moi, c'est plus grand dehors. (gaby)   Dim 23 Juil - 17:16

gaby, elle passe la soirée chez une copine parce que maintenant on a plus le droit de traîner dehors. elles sont cinq et elles ont commandé à manger pour se raconter leur vie. c'est cool d'avoir des copines, elle se dit gaby. y'a nana qui est là, sa coloc, parce que depuis qu'elles habitent ensemble, gaby elle la traîne partout, elle lui présente tout le monde pour qu'elle se sente intégrée. je lève mon verre.. aux copines. c'est nana, elle est debout sur la table et elle remue comme si y'avait des vers dans son pantalon. parce que les copines c'cool. c'est pas bien clair ce qu'elle raconte, mais les quatre autres, gaby incluse, lèvent leur verre avant de se mettre à parler toute en même temps. une soirée filles quoi. c'est au tour de laury de se lever, elle a les larmes au coin des yeux et ça sent pas bon pour la suite. moi je lève pas mon verre pour les mecs. parce qu'ils sont cons les mecs. elle s'écrase sur le sol, littéralement, comme une crèpe et se met à geindre comme si elle allait mourir. te prends pas la tête pour ça lau, on est là nous. gaby elle essaie de faire celle qui est pas bourrée, celle qui gère mais c'pas vraiment le cas. elle titube en allant s'allonger sur le sol à côté de sa copine. ça te va bien de dire ça à toi. elle est piquante laury, sous-entendu plutôt clair qui vise sa relation avec nahel et gaby, ça la vexe. quoi ? sous prétexte que je suis heureuse avec mon mec j'ai pas le droit de donner des conseils à mes copines quand elles se font larguer ? l'ton est sec, presque méchant, elle s'emballe gaby, elle va trop loin. comme d'habitude. elle se relève, n'entend même pas les autres qui la supplient de rester et elle claque la porte, son sac entre les doigts. peut-être que demain elle se rendra compte qu'elle a prit la mouche pour rien, mais là, elle est vexée. alors elle marche, elle slalome plutôt, au milieu de la route sans vraiment se soucier du couvre feu ou des voitures qui pourraient l'écraser. elle marmonne, elle râle, elle crie, comme elle sait si bien le faire, gaby. "ça te va bien de dire ça" gna gna gna ! elle secoue la tête, remue les bras, on le voit à des kilomètres qu'elle est bourrée. c'pour ça qu'elle voit pas l'poteau au coin de la rue, elle s'retrouve assise par terre, le monde qui tourne autour d'elle. elle attrape son sac et elle fouille, elle va appeler nahel. ou ash. y'en a bien un qui viendra la chercher. et y'a la lumière qui l'éblouit, une lumière blanche. hey je veux pas mourir. elle souffle, boudeuse. j'suis trop jeune. elle continue de fixer la lumière, les yeux à demi-clos parce que c'est insupportable en vrai. tout va bien mademoiselle ? vous savez que vous n'avez pas le droit d'être dehors à cette heure-ci ? elle comprend vite qu'elle est pas morte, mais il aurait peut-être mieux valu finalement. oups. elle porte sa main à sa bouche. je vais tr tr très très bien.. elle avale la moitié des lettres quand elle parle, et quand elle essaie de se relever, elle titube clairement. je vais rentrer chez moi, par-là. elle se tourne vers la gauche et se rend finalement compte qu'elle se trompe de chemin. plutôt par-là en fait. à droite. elle commence à partir, mais l'flic, il a pas l'air du même avis. il la rattrape par le bras et l'entraîne vers la voiture. je crois que vous allez plutôt venir au poste avec moi. elle acquiesce, elle a pas vraiment la force d'insister en fait. une fois là-bas, il se passe au moins une heure avant qu'ils lui demandent le nom de la personne à contacter.
nahel naili. elle lève la tête vers l'type, sourire aux lèvres, narquoise. il repart et quand il r'vient enfin, une demi-heure après, il ouvre la grille de sa prison pas dorée du tout. vous pouvez y aller, votre ami est là. elle se lève, plus stable que tout à l'heure mais pas sobre pour autant. elle dit rien et elle marche jusqu'à l'entrée du commissariat, jusqu'à ce qu'elle voit nahel. il se tient là, debout, et il a pas l'air content mais gaby elle s'en fout qu'il soit content ou pas. elle arrive devant lui et lui laisse pas le temps de parler. elle écrase ses lèvres sur les siennes, passe une main sur sa nuque. et elle se détache aussi rapidement. c'pas ma faute j'te jure. bien sur que c'est sa faute, mais elle essaie de se dédouaner on sait jamais ça peut marcher. une femme lui ramène ses effets personnels et elle pousse nahel vers la sortie. ces nouvelles lois c'est n'importe quoi. elle sourit, elle veut éviter le sermon, elle veut pas qu'il lui dise ce qu'elle doit faire, sinon elle aurait appelé ses frères. je t'ai pas dérangé j'espère ?
elle s'en fout, il le sait.
Revenir en haut Aller en bas
Inaya Amaan

lost in the world
avatar
messages : 270
à liberty depuis : 30/04/2017
avatar + © : teresa seco, ©morrigan.
pseudo : ingame (anaïs).
dc : l'hasard, la meuf de simba et zizi.
polaroïd :



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp:

MessageSujet: Re: j'rentre pas chez moi, c'est plus grand dehors. (gaby)   Lun 24 Juil - 0:55

la gamine et nahel. soirée qui s'annonçait calme. sûrement un brin platonique. mais ça aurait été cool. ça devait l'être. posés tout les deux dans le canapé, programme débile à la télé. l'un contre l'autre. quelques conneries de balancées pour faire marrer. rien de plus. sauf que leur soirée est écourtée. quelques heures qu'ils ont réussis à accorder à l'autre. avant que la seconde fille. la seconde vie de nahel ne refasse surface. la gendarmerie. gaby. la jeune femme qu n'a rien trouvé de mieux à faire que violer l'couvre feu. nahel, ça l'fait râler. un temps. parce qu'elle gâche ses plans. les plans qu'il n'était pas censé avoir. alors il ment nahel. à la première fille. à celle qui lui fait promettre de l'appeler ce soir. après avoir ramené son ami chez lui. après avoir ramené gaby chez elle. ou chez lui. sauf que nahel, il sait qu'il ne l'appellera pas. pas le temps. trop d'risque de s'faire prendre avec gaby qui rode. il peut pas s'faire prendre aussi bêtement. quand il est avec l'une, aucun contact avec l'autre. ça va d'sois. l'reste du temps, c'est les deux. chacune dans un coin d'sa tête. chacune dans un coin d'son téléphone. nahel, il s'rend au commissariat. parce qu'il va pas laisser gaby là-bas. croupir dans une cellule. pour la nuit. parce qu'elle râlera. pendant des heures et des heures. il en entendrait parler pendant des semaines.
il s'pointe là-bas. les mains dans les poches. apparence détendu. sauf qu'au ton d'sa voix, on sait qu'ça lui plait pas d'être là. qu'ça l'fait chier de devoir venir chercher gaby ici. l'officier disparait. et revient dans son champ d'vision avec la jeune femme dans les pattes. une gaby encore à moitié bourrée. il l'voit nahel. il la connait trop bien. il a rien l'temps de dire qu'elle s'appoche et l'embrasse. directement. il la laisse faire. mais il répond pas. ni au baiser. ni à ses paroles. il attend. attend qu'ils soient dehors. et ça ne tarde pas. elle le pousse dehors. pressée d'se tirer d'ici. elle râle après les lois. c'toi qui fais du n'importe quoi gaby. mais il développe pas plus. pas pour l'instant. parce quand quand ses yeux s'pose réellement sur elle, il peut pas lui en vouloir. pas vraiment. il en oublie presque ce qu'il faisait avant. sauf qu'elle pose la question. elle s'en fout gaby de sa réponse. du fait qu'elle l'ai, ou non, dérangé. bien sur qu'si. mais tu t'en tape. il roule des yeux et marche vers sa voiture. la gamine derrière lui. qu'est-ce que tu fous dehors ? t'as bu quoi pour être complètement défoncée à cette heure-là ? parce qu'au final, c'est ça l'vrai problème. qu'est-ce qu'elle fout dehors. avec qui elle était. l'gamin, il arrive à hauteur d'sa voiture et s'contente d'ouvrir la porte passager avant pour lui faire comprendre d'monter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: j'rentre pas chez moi, c'est plus grand dehors. (gaby)   Lun 24 Juil - 1:28

gaby, elle est pas vraiment du genre à suivre les règles, alors c'est vrai que toute cette histoire de couvre-feu et d'interdiction, ça la rend folle. ça existe pas ce genre de truc normalement, on se fait pas arrêter en rentrant chez soi c'est n'importe quoi. elle soupire, les mains dans les poches de son short en jean, elle a l'air d'une folle avec son noir sous les yeux et ses cheveux en bataille. nahel, il parle pas, il dit rien, il réagit pas. pas tant qu'ils sont pas arrivés dehors et gaby, ça la dérange. ça la dérange qu'il réponde pas à son baiser, elle a envie de bouder, mais elle sait que c'est pas l'moment. pourtant elle y pense. vraiment. c'toi qui fais du n'importe quoi gaby. elle hausse les épaules, la gamine. après tout elle a rien de fait mal, elle profite c'est tout. alors c'est son tour de pas répondre. si elle lui demande si elle l'a pas dérangé, c'pour le piquer. elle est chiante gaby, elle l'sait et elle aime ça. bien sur qu'si. mais tu t'en tape. y'a un sourire qui étire ses lèvres. parce qu'il a raison, parce qu'il la connait et ça lui fait plaisir. étrange, certainement. elle devrait pas être contente pourtant elle l'est, contente qu'il fasse assez attention à elle pour lire entre les lignes. nahel, c'est l'premier avec qui elle est aussi bien. avant lui, c'vrai qu'il y'en a eu plein d'autres, mais y'en a jamais un qui a su s'y prendre avec elle. pas comme nahel. quand il commence à marcher vers la voiture, elle l'suit, sans rien dire. c'est rare pour gaby de rien dire. qu'est-ce que tu fous dehors ? t'as bu quoi pour être complètement défoncée à cette heure-là ? il se tient droit, nahel. la main posé sur la portière, il voudrait qu'elle monte dans la voiture. mais gaby, elle a pas envie. gaby, elle a envie de jouer. elle a presque envie de rire. elle arrive à sa hauteur, assez proche pour sentir son souffle s'écraser sur ses cheveux. elle lève les yeux vers lui. qu'est-ce t'as, t'es jaloux ? elle sourit, la garce. j'me souviens plus trop, disons que j'ai bu assez pour me faire passer les menottes. elle en joue, elle veut qu'il craque, qu'il s'énerve. c'était une soirée mouvementée. elle minaude, elle aime faire ça gaby, les rendre fous. pourtant, y'a une petite voix qui lui souffle d'arrêter. d'arrêter d'être une gamine mais elle veut pas gaby, parce que s'en est une, de gamine. puis elle se dit qu'si il résiste, si il tient le choc avec ses enfantillages, alors il partira jamais. il la laissera jamais, c'est ça qu'elle veut.
Revenir en haut Aller en bas
Inaya Amaan

lost in the world
avatar
messages : 270
à liberty depuis : 30/04/2017
avatar + © : teresa seco, ©morrigan.
pseudo : ingame (anaïs).
dc : l'hasard, la meuf de simba et zizi.
polaroïd :



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp:

MessageSujet: Re: j'rentre pas chez moi, c'est plus grand dehors. (gaby)   Lun 24 Juil - 1:45

nahel, c'pas l'gars qui a vraiment l'droit d'donner des leçons. surtout pas à gaby pour une connerie du genre. elle a rien fais au final. elle est juste sortit dans les rues d'la ville alors qu'y'a c'putain de couvre feu. et intérieurement, il s'dit que c'est une bonne idée c'truc. parce que comme ça, y'a aucun risque d'croiser l'une des filles alors qu'il est avec l'autre. la journée, il bosse. il est avec ses potes. pas l'temps pour elle à c'moment là. y'a qu'la soirée et la nuit pour elles. pour elles deux. et pour l'moment, il s'démerde plutôt bien l'gamin. il arrive à jongler entre les deux sans trop d'problème. on dirait presque qu'il a toujours fais ça. il s'débrouille un peu trop bien. tout l'monde le voyait s'faire choper après quelques jours. quelques semaines au mieux. mais a fait déjà un bon moment quand même. y'a presque une sorte d'fierté qui nait. sous les remords. la culpabilité d'jouer, en partie, avec elles. mais il peut pas choisir au final. pas maintenant. il faut qu'il réfléchisse. encore un temps. quelques semaines. quelques mois. il sait pas.
il quitte l'une pour retrouver l'autre. pour sortir l'autre d'cellule. il s'fait ange gardien ce soir. prend son rôle d'petit ami. un peu trop au sérieux puisqu'on pourrait croire qu'il est jaloux nahel quand il balance ces quelques questions une fois arrivé à côté d'sa voiture. et gaby, elle manque pas l'occasion d'lui faire la remarque. trop tentant sûrement. elle est plantée juste devant lui. proche. très proche. mais pas encore trop. elle peut jamais être trop proche gaby. même collée à lui, ça l'dérangerait pas nahel. elle joue gaby. avec ses nerfs. ça l'amuse. il l'sait. parce qu'elle adore faire ça. jaloux d'qui ? d'quoi ? d'la bouteille que t'as du siffler ? y'a un sourire en coin qui apparait sur ses lèvres. les yeux dans les yeux. il va pas avouer nahel. pas là. pas aussi facilement. alors autant jouer au con. ça il sait faire. la prochaine fois, bois encore un peu plus. comme ça t'oubliera peut-être d'balancer mon prénom pour venir t'chercher. y'a sa main qui se glisse contre sa hanche. il pourrait l'attirer contre lui. mais non. l'gamin, il s'sert juste de cette prise pour la pousser dans la voiture. grimpe. simple mot lâché comme ça. l'ton neutre. rien d'plus. il parle pas sèchement. mais s'fait pas doux non plus. il veut juste qu'elle monte. pour qu'ils s'tirent d'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: j'rentre pas chez moi, c'est plus grand dehors. (gaby)   Lun 24 Juil - 21:54

gaby, c'est une emmerdeuse de première. elle fonce dans le tas, elle réfléchit pas. c'la faute de ses frères, c'est eux qui lui ont appris à jamais se retourner. alors gaby, elle vit la vie à cent à l'heure, elle s'pose jamais vraiment. ash une fois, il lui a dit qu'il fallait qu'elle arrête de tenir les gens éloignés, qu'elle souffrirait pas moins quand ils partiraient. il avait raison ash, elle a peur gaby, tout le temps peur. peur qu'les gens la jugent, peur qu'ils la laissent tomber, peur de s'retrouver seule, comme son père. quand elle regarde nahel, les yeux dans les yeux, elle s'dit qu'elle a d'la chance qu'il soit là finalement. qu'si il est venu la chercher, c'est qu'il tient un peu à elle. pourtant, elle peut pas s'empêcher de l'faire tourner en bourrique de l'rendre fou. l'espace d'un instant, elle voudrait s'excuser, l'embrasser, s'glisser entre ses bras. mais y'a quelque chose qui l'en empêche, la fierté sûrement. jaloux d'qui ? d'quoi ? d'la bouteille que t'as du siffler ? elle le r’garde, pas convaincue. parce qu’au fond d’elle elle sait, ou plutôt elle veut, qu’il soit jaloux. t’es jaloux c’est tout. elle en rajoute pas plus, gaby, elle a pas besoin la prochaine fois, bois encore un peu plus. comme ça t'oubliera peut-être d'balancer mon prénom pour venir t'chercher. gaby, elle le toise, y’a plus de sourire, plus d’amour l’espace d’un instant. ça la percute, elle a envie de lui hurler dessus, mais elle le fait pas. t’inquiètes pas pour moi, j’suis sûre qu’y’a plein d’autres gars qui viendraient me chercher. qu'elle siffle entre ses lèvres. elle est énervée gaby, mais elle l’a bien cherché faut dire, c’est elle qui l’a poussé à bout, c’est elle qui a commencé. pendant un quart de seconde, quand il pose sa main sur sa hanche, elle oublie tout, tout ce qu’elle sent c’est c’frisson qui lui parcourt l’échine, comme à chaque fois qu’il pose ses mains sur elle. grimpe. elle s’retrouve bien malgré elle dans la voiture, parce qu’elle fait pas le poids contre nahel, gaby. elle fait le poids contre personne, la gamine. gaby, elle le r’garde faire le tour pour venir s’installer derrière le volant. et même s’il l’énerve, nahel, elle le regarde toujours avec les étoiles dans les yeux. va t’faire foutre. elle attend qu’il ouvre la portière, pour être sûre qu’il l’entende, pour pas que nahel il oublie qu’elle est énervée, gaby. elle croise les bras, l'regard qui s'perd sur le paysage. elle veut pas le regarder à nahel, parce qu'il suffirait d'un regard pour qu'elle s'jette dans ses bras. mais elle veut qu'ça soit lui qui r'vienne. un sourire, un baiser, n'importe quoi. elle veut juste s'sentir aimée en fait. elle fait glisser ses doigts sur l'avant bras de nahel, c'plus fort qu'elle, elle en a besoin. mais elle le r'garde toujours pas. elle dit rien. elle attend.
Revenir en haut Aller en bas
Inaya Amaan

lost in the world
avatar
messages : 270
à liberty depuis : 30/04/2017
avatar + © : teresa seco, ©morrigan.
pseudo : ingame (anaïs).
dc : l'hasard, la meuf de simba et zizi.
polaroïd :



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp:

MessageSujet: Re: j'rentre pas chez moi, c'est plus grand dehors. (gaby)   Mer 26 Juil - 16:45

y'a gaby. gaby qui fait chier. gaby qui gâche les plans de nahel. qui s'faufile dans les pensées du gamin alors qu'enne n'en avait pas l'droit. pas ce soir en tout cas. pas alors qu'il était avec mabel. c'pas juste. mais il n'a pas d'autres choix. il peut pas la laisser là-bas. ignorer simplement son appel à l'aide. alors il s'y précipite. bêtement. simplement. gaby qui l'traîne hors du commissariat. et qui clame haut et fort qu'il est jaloux nahel. jaloux. ça l'fait marrer. alors il balance qu'il ne peut pas être jaloux. parce qu'il voit même pas d'qui ou de quoi il devrait l'être. et c'pas faux. parce que gaby, elle essaie juste d'le pousser à bout là. de jouer encore un peu plus avec ses nerfs. sauf qu'là, ça marche pas. nahel, il sait que gaby, elle n'ira pas voir ailleurs. qu'elle ne passerait pas la soirée avec un autre type si y'a une quelconque ambiguïté. mais elle persiste la gamine. elle persiste à dire qu'il est jaloux. sans argumenter encore un peu plus. elle s'contente de balancer tout ça. s'tu l'dis. il cherche même pas à la contredire. il la laisse penser ce que bon lui semble. en s'arrangeant simplement pour avoir le dernier mot. et au final, y'a les nerfs de nahel qui parlent. les mots qui piquent. envoyés à la gueule de gaby sans aucun tact. ça plaît pas à la gamine. vraiment pas. elle en perd son sourire. réellement. les yeux qui balancent des éclairs. contrariée. il a tout gagné l'gamin. ça l'fait sourire de la voir énervée. aussi facilement surtout. mais la réponse de gaby, elle lui plaît pas. alors y'a ses sourcils qui s'froncent. la mâchoire qui s'contracte. t'aurais peut-être du les appeler alors. eux s'raient venus avec le sourire. ils ne t'engueuleraient pas pour ça. et te ramènerais chez toi avec plaisir tiens. il rajoute rien. l'ton sec. quasi froid. parce qu'il a pas envie d'paraître agréable alors qu'elle parle d'autres gars. d'potentiels prétendants. parce que gaby, elle est belle. gaby, elle a du caractère. nahel, il veut pas rester là. il veut en terminer avec cette stupide histoire. alors il laisse sa main sur sa hanche. sans aucune pression dans un premier temps avant de la faire grimper de force dans la voiture. la pousser quasiment à l'intérieur. et elle peste la gamine. quand il grimpe à son tour dans la voiture. restes polie quand même. il met l'contact et en un rien de temps, la voiture s'engage sur la route. aucun bruit hormis l'moteur. la radio coupée. comme souvent. gaby qui parle pas. gaby qui boude. mais la main de gaby qui vient trouver l'avant bras de nahel. douces caresses. alors il sourit l'gamin. tournant les yeux un bref instant vers la jeune femme. et sa main quitte le volant pour venir se poser sur la cuisse de sa petite amie. l'une de ses petites amies. ses doigts qui caressent doucement sa peau. tu comptes parler ou tirer la gueule tout du long ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: j'rentre pas chez moi, c'est plus grand dehors. (gaby)   Jeu 27 Juil - 1:29

ils s'engueulent un peu d'vant le commissariat, gaby et nahel. c'toujours la même rengaine. gaby, elle fait toujours tout pour le pousser à bout. c'parce qu'en vrai, ça lui arracherait la langue d'lui dire des mots doux. elle lui crache au visage, c'est sa manière de lui dire qu'elle tient à lui. elle parle d'autres mecs, de jalousie, c'pour repousser les limites, c'qu'un jeu. t'aurais peut-être du les appeler alors. eux s'raient venus avec le sourire. ils ne t'engueuleraient pas pour ça. et te ramènerais chez toi avec plaisir tiens. elle a envie d'en rajouter une couche, gaby. de monter dans les tours, de hurler, de taper des pieds. mais c'est ça qui lui plait chez nahel, c'est l'fait qui s'laisse pas faire. qu'il la laisse jamais avoir l'dernier mot. elle a b'soin d'ça gaby. elle a b'soin de lui. j'y penserai la prochaine fois. c'tout c'qu'elle ajoute. l'ton presque las. elle est lunatique gaby, elle peut passer du tout au rien. et du rien, au tout. nahel il a l'habitude,
il la supporte. et elle s'demande pourquoi des fois. elle passe son temps à bouder, à râler et à mal parler. comme là, quand elle lui dit d'aller s'faire foutre. il perd pas son sang froid, nahel. elle l'entend juste lui dire d'rester polie, alors elle répond pas. parce qu'il a raison. mais ça, elle lui dira pas. alors en guise de drapeau blanc, une fois qu'il a démarré, elle glisse ses doigts sur son bras. et il sourit, nahel. gaby, ça lui met du baume au cœur, ça lui donne envie de sourire à elle aussi. elle avait pas besoin de plus, la gamine. juste ça, et la main qu'il vient poser sur sa cuisse. l'sourire qui étire ses lèvres. envolée, la colère. tu comptes parler ou tirer la gueule tout du long ? elle s'tourne vers lui et r'monte sa main sur sa nuque. merci d'pas m'avoir laissée dormir là-bas. dans sa tête, ça sonne presque comme des excuses. parce qu'elle est trop fière pour vraiment s'excuser. l'exemple parfait d'la gamine lunatique. en moins d'deux minutes, elle passe d'la haine à l'amour. comme ça. son regard s'perd sur nahel pendant qu'il conduit. elle détaille chacun d'ses mouvements. d'ses expressions. et là, elle s'demande c'qu'il fait avec elle. c'qu'il lui trouve. parce qu'elle est chiante gaby, elle le sait. pourquoi t'es avec moi ? les mots dépassent ses lèvres sans qu'elle ne s'en rende compte et la minute d'après, elle regrette presque d'avoir posé la question. pourtant, elle la veut, la réponse. 'fin j'veux dire.. tu pourrais t'trouver une meuf qui te fait pas chier, y'en a sûrement des mieux que moi. elle le lâche pas du regard, ses doigts qui jouent toujours dans sa nuque tandis que sa deuxième main vient s'poser sur celle qu'il a mit sur sa cuisse. elle appréhende gaby. de savoir. d'savoir vraiment c'qu'il lui trouve. 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: j'rentre pas chez moi, c'est plus grand dehors. (gaby)   

Revenir en haut Aller en bas
 

j'rentre pas chez moi, c'est plus grand dehors. (gaby)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rdv chez le doc pour mon grand ,
» Petit souci chez nounou...
» Au secours ! Y a des rats chez moi ! (enfin, je suppose)
» Un homme surpris quand il rentre chez lui !
» Un marin rentre chez lui après 78 jours en mer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: (générique de fin) :: dead end :: archives rp :: rps abandonnés-