AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 i am the one thing in life i can control. (alba)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alba Schuyler

lost in the world
avatar
messages : 15
à liberty depuis : 19/07/2017
avatar + © : zendaya coleman ©faust
pseudo : magnus effect. ( kim )
dc : nope.



MessageSujet: i am the one thing in life i can control. (alba)   Mer 19 Juil - 22:17


(ALBA CHRISTIE SCHUYLER)
zendaya coleman ☾ hermiunes

☄️ these wounds which have sullied my body: one day, they shall blossom. ☄️

âge elle est tout juste légale, alba. officiellement, ça veut dire qu'elle peut descendre un shot de vodka en public, même si apparemment, on n'a plus toujours le droit. la vérité, c'est qu'elle ne voit pas trop la différence entre vingt et vingt-et-un, ayant franchi le cap il y a seulement quelques semaines. la vie continue. genre femme, parce qu'elle ne s'est jamais vraiment posé la question. origines pour alba, pas d'histoire de famille écrite noir et blanc. tout ce qu'elle sait, c'est que sa mère vivait à new york avant de rencontrer son père et de déménager avec lui au canada. sa vraie mère, pas la pâle contrefaçon qui voulait qu'on l'appelle maman.  c'est peut-être pour ça qu'elle est revenue ici, celle qui se croit sans racines. peut-être qu'elle est en quête d'origines banales, de quelque chose de vrai. en ville elle est arrivée ici à l'âge de seize ans, gamine perdue dans des vêtements trop grands, par le plus grand des hasards. c'était un jour d'automne il y a cinq ans de cela, plus ou moins. alba a débarqué en ville avec les premières feuilles mortes, comme un oiseau de malheur. statut elle est mariée, alba. ça ne manque jamais de surprendre les gens, lorsqu'elle agite devant eux la bague qu'elle porte au doigt. elle a épousé wolfgang quelques jours après le dix-huitième anniversaire de ce dernier, alors qu'elle était à peine plus âgée que lui. elle a pris son nom, au passage, a officiellement emménagé avec lui, et alba christie est devenue alba schuyler en un battement de cil. rares sont ceux à détenir le secret de leur mariage-éclair. orientation sexuelle elle ne tombe pas très facilement amoureuse. chaque potentielle relation, avant wolfgang, a toujours été soigneusement mesurée, la jeune femme distribuant les pièces de son coeur au compte-goutte, toujours prête à les récupérer et à disparaître au premier signe de rejet, à la première marque de mésentente. elle se considère pansexuelle, et ses baisers sont à tous et personne à la fois. emploi grâce à l'argent de la famille schuyler, alba a ouvert une boulangerie-pâtisserie, snow white's apple pies, qui sent toujours les pommes et le caramel. c'est souvent là qu'on la trouve, derrière le comptoir, avec des mains parfois couvertes de farine. c'est l'endroit où elle sourit le plus, dit-on, et pourtant— alba est heureuse avec son métier, là n'est pas la question. mais l'illégal rapporte tout autant, et à l'arrière de la boutique, là où seuls wolfie et elle ont la clé, se prépare une partie de la drogue qui se retrouvera ensuite dans le trafic de liberty. wolfie fabrique, et elle vend à ceux qui redistribuent. mais elle a des principes, alba, et ne laisse jamais la devanture et l'arrière-boutique se toucher. ( enfin, sauf lorsqu'on le lui demande. ) situation financière elle ne se souvient que trop bien de ce que ça fait, de vivre dans un appartement minable et de voir l'eau courante et l'électricité coupés parce que quelqu'un a oublié de payer les factures. de frissonner en hiver parce que le chauffage a toujours été minable et a craqué au milieu de la nuit, de se coucher le ventre vide. son mariage a rendu sa vie aisée, mais alba n'oublie pas. groupe shining star.
©️ LOST IN THE WORLD ©️ LOST IN THE WORLD ©️ LOST IN THE WORLD ©️ LOST IN THE

keywords: fuite. route. abandonnée. espoirs. renouveau. verre. courage. pommes. secrets. soleil. parfum. satin. façade. crépuscule. silence. survivante. souvenirs. avenir.

jalouse affectueuse têtue enjouée méfiante travailleuse

number one. alba est muette de naissance. cependant, elle n'a normalement pas beaucoup de difficultés à communiquer avec son entourage. si elle privilégie l'asl, elle transporte à tous moments un carnet et un stylo pour être sûre de se faire comprendre, et a appris à écrire le plus vite et le plus nettement possible pour se rapprocher d'une conversation verbale. elle déteste qu'on la traite comme si elle ne pouvait pas se débrouiller seule, ou pire, comme si elle était sourde. number two. avant liberty et wolfie, elle n'a jamais vécu dans le luxe. son père était de situation modeste, classe moyenne, mais sa belle-mère a dilapidé ce qui restait de son argent après la mort de celui-ci. de ce fait, alba est scrupuleuse, méticuleuse dans sa gestion de l'argent, et garde toujours un œil sur ses finances même si sa nouvelle situation garantit qu'elle ne se retrouvera pas de nouveau dans le besoin du jour au lendemain. number three. alba, elle sait cuisiner depuis qu'elle est toute petite, l'une de ses premières passions inculquées par sa mère, elle-même une pâtissière. c'est de là que vient l'expérience qui lui a permis d'ouvrir sa boulangerie à liberty, un rêve d'enfance qu'elle a vu devenir réalité. elle n'est jamais aussi heureuse que derrière le comptoir, ajoute régulièrement de nouvelles recettes à sa vitrine, et ce depuis l'ouverture de la boutique. récemment, elle a commencé à expérimenter avec les pièces montées, et aime à dire que cela vient de son dépit de ne pas avoir pu en déguster une à son propre mariage. number four. alba rit, alba sourit, mais son traitement par sa belle-mère a laissé des cicatrices invisibles. ça se remarque quand on lève la voix, quand on bouge un peu trop brusquement en sa direction. elle tressaille, se tend, recule même parfois tel une biche effarouchée. elle n'aime pas qu'on le voie, mais la faiblesse est là qu'elle le veuille ou non, et elle apprend tout doucement à s'y adapter, en espérant qu'un jour les séquelles disparaîtront. number five. alba danse. danse un peu tout le temps, qu'elle s'en aperçoive ou non. dans le balancement de ses hanches quand elle marche, une certaine grâce présente dans chacun de ses mouvements. même si elle ne peut pas fredonner les airs, ses lèvres forment souvent les paroles des chansons en silence, et il n'est pas rare de la voir vous dépasser dans la rue en sautillant, chaque pas en rythme pour une musique qu'elle seule entend. elle n'a pas à trop y réfléchir, à s'inquiéter ou à se poser des questions, et pour les quelques minutes dans lesquelles elle se perd dans l'enchaînement régulier, cela lui suffit. number six. elle a un peu de mal à vraiment s'attacher, alba. cela vient probablement de la méfiance gravée dans ses os, de la supposition qui la protégeait avant qu'elle ne parte: tout le monde peut éventuellement te faire du mal. alors elle se tient sur ses gardes, met les gens à l'épreuve avant de les considérer dignes de confiance. mais alba s'amollit, alba réapprend petit à petit à ne pas se tenir le cou rentré dans les épaules et le regard baissé, alba se réinvente du mieux qu'elle peut. number seven. son livre préféré est the night circus, d'erin morgenstern. elle change d'explication quant à ses raisons à chaque fois. que l'ouvrage, avec sa couverture noire et blanche et ses pages rouges, est l'un des plus beaux qu'elle possède. parce que la narration la captive. parce qu'elle vendrait au moins un rein pour un second tome. parce qu'elle a besoin d'imaginer, aussi, ce monde merveilleux où la réalité n'est pas ce qu'elle semble être. dans la même catégorie, elle écoute avec assiduité welcome to night vale, et clame qu'elle trouve la voix du narrateur apaisante. number eight. oui, peut-être bien qu'elle vend de la drogue, pour ceux qui savent la contacter. oui, il existe un code spécial pour qu'elle vous passe un sac de papier rempli de brownies, disons...renforcés. mais elle n'en a jamais touché de sa vie, alba. elle ne se drogue pas, ne fume pas, évite l'alcool le plus possible. c'est qu'elle se souvient d'alice après la gorgée de trop, l'odeur de fumée qui a fini par lui coller à la peau. alba, c'est loin d'être une sainte, mais du moins de ce côré-là, elle s'abstient. number nine. elle n'a pas très envie d'être mère, alba. en fait, les enfants la rendent mal à l'aise. elle se dit que c'est probablement parce qu'elle a peur, parce qu'elle-même a eu un très bon et un très mauvais exemple de mère. parce que sa vie n'est pas encore tout à fait idéale, parce qu'elle n'est pas citoyenne, parce qu'elle n'a pas l'intention de rester impliquée dans le trafic toute sa vie. le futur est plus flou qu'elle n'ose l'admettre, mais alba se cramponne à sa conviction qu'elle a un rêve, et qu'elle l'obtiendra. number ten. c'est une fille et un paradoxe, alba. la condenser en dix points, c'est choisir le chemin le plus facile, et par moments elle se cherche encore. alors elle change, teste et bidouille jusqu'à ce que tout semble bon, marche à l'aveuglette.
pragmatique malhonnête créative hypocrite modeste avare

[MAGNUS EFFECT./KIM]
âge seize ans. rose
pays france.  MG  
personnage inventé.
mot de la fin vous êtes beaux, j'ai hâte de finir. love




Dernière édition par Alba Schuyler le Mer 26 Juil - 2:09, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alba Schuyler

lost in the world
avatar
messages : 15
à liberty depuis : 19/07/2017
avatar + © : zendaya coleman ©faust
pseudo : magnus effect. ( kim )
dc : nope.



MessageSujet: Re: i am the one thing in life i can control. (alba)   Mer 19 Juil - 22:18



☆ ☆ ☆

☄ i am inimitable, i am an original ☄

BE BRAVE. alba a sept ans et elle ne comprend pas. ou plutôt, elle ne veut pas comprendre.
le monde ne manque pas de le lui rappeler. be brave, be brave. les mains sur ses épaules, qui ébouriffent ses cheveux, et les gens qui ne peuvent pas s'empêcher de regarder. pauvre gamine. si jeune... alba, elle ne leur a rien demandé. elle veut juste que maman revienne, parce que maman ne l'a jamais prise en pitié. même papa, malgré tous ses efforts, pétri de bonnes intentions qu'il est, dérape. maman, elle ne lui parle jamais comme si elle était idiote: elle est aussi savante qu'un livre d'histoire et c'est à elle que petite alba dédie tous ses sourires.
même sur le lit blanc dans la chambre blanche, elle souriait. elle a donné à alba sa broche décorée de myosotis de verre et lui a tout expliqué, ses mains entourant les siennes comme un berceau entoure un bébé. forget me not.
elle est restée figée, alba, quand le moniteur a commencé à dessiner une ligne et a émis un son strident, un cri de banshee un matin d'enterrement. quand une infirmière s'est précipitée dans la chambre et a écarté la gamine sans ménagement, avant de lui jeter un de ses regards apitoyés que maman haïssait tellement. papa est venu la chercher une heure plus tard, ou peut-être deux, l'a posée sur une des chaises de plastique du couloir et lui a expliqué, en sanglotant, que maman ne reviendrait pas.
comme si elle n'avait pas compris. comme si l'immobilité impliquait l'incompréhension.
maman, dans ces derniers mots, a dit qu'elle voulait qu'alba sourie, pour le reste de sa vie. alors elle obéit, et elle sourit. elle porte la broche de myosotis à l'enterrement et sourit au cercueil, en espérant que maman soit un ange là-haut et la regarde. elle s'attire des regards perplexes, presque hostiles. papa s'excuse, la prend par les épaules et la sort de la réception. elle entend ce qu'ils disent derrière leurs mains et leurs flûtes de champagne, derrière les voiles noirs. elle est pas normale, cette petite.
alba referme les doigts autour de la broche et se laisse guider, avec dans le coeur un de ces deuils qui ne guérit pas.

SLEEP WITH YOUR FISTS CLOSED. « c'qu'elle est conne, ta mioche! » elle encaisse, alba ; ça fait un moment que ses yeux ne se remplissent plus de larmes, qu'elle se tient très droite, menton levé vers le ciel. si elle reste assez immobile, alice l'oubliera.
alba a neuf ans, et est assez vieille pour dire avec conviction qu'elle déteste alice. qu'elle la hait, même, avec son parfum qui empeste dans la maison, le désordre qu'elle laisse dans ses pas et sa tendance à lever la voix au moindre problème. pour l'art qu'elle a de minauder devant papa et de se retourner contre alba dès que ce dernier a le dos tourné, avec un rictus digne d'une marâtre de contes de fées.
qu'est-ce que ça fait d'alba? blanche-neige, sûrement, une fille qui commence tout juste à être jolie et qui regarde sa belle-mère subjuguer son père, une magicienne de mots doux, d'eau de cologne soigneusement choisie et de marque de rouge à lèvres carmin sur le col de sa chemise blanche. alba sait qu'alice, elle n'est pas riche non plus. qu'elle s'habille de bric et de broc et se débrouille du mieux qu'elle peut. que le père d'alba, même s'il n'est pas non plus l'homme qui peut lui offrir la meilleure vie du monde, fait partie des bons plans. elle est assez grande pour s'en rendre compte.
cela n'excuse pas alice.
« c'est qu'tu peux même pas me répondre, en plus, » marmonne la marâtre, d'une voix rendue pâteuse par l'alcool. c'est à ça qu'alba lève la tête, que son front se creuse d'un froncement de sourcils. elle lève les mains, signe. c'est pas vrai.
« arrête ton charabia, morveuse. j'y comprends rien. » c'est pas ma faute, qu'alba réplique. c'est alice qui ne veut pas apprendre, alice qui refuse de parler la même langue qu'elle. du haut de ses neuf ans, elle sait être furieuse, mais elle ne peut rien contre la claque qui la cueille en plein visage et la jette à terre.
sa joue brûle, sa tête résonne, et elle a soudain drôlement envie de pleurer. « hors de ma vue, » alice renâcle, et lui montre la porte comme si elle était sourde. t'oserais pas si papa était là, alba signe, et le joli visage de sa belle-mère est rendu affreux par sa grimace de colère. « hors de ma vue! »
alba déguerpit, avec les premières traces de larmes amères au creux de ses yeux. elle ne songe pas un moment que c'est injuste, qu'on ne devrait pas avoir peur et courber la tête dans sa propre maison, mais peut-être que c'est normal. maman est partie, emmenant avec elle ses pancakes en forme de sourires, son odeur de vanille et ses jeans déchirés, et quelque part alba sait que sa mère était la bonne fée de l'histoire et que sans elle, le conte ne vaut plus grand-chose.
quelles que soient les bonnes intentions de la princesse, elle file, file dans l'intrigue, sans jamais pouvoir se retourner. le fil de l'histoire emmène alba, et sans bonne fée, elle ne peut que redouter le prochain chapitre.     

RUN, YOU CLEVER GIRL! une chose que les princesses perdues apprennent sur le tas: lorsqu'aucun prince charmant ne vient se dévouer pour les sauver de leurs tours, leurs chaumières, leurs cachots, il ne leur reste plus qu'à se sauver elles-mêmes.
il est quatre heures du matin, et l'anniversaire de mort de papa commence dans six heures. alba fouille le sac à main d'alice, puis chaque tiroir qu'elle peut trouver en faisant le moins de bruit possible, jusqu'à ce qu'elle ait une liasse de billets en main. elle fourre le tout dans son sac à dos, là où elle a déjà accumulé autant de nourriture et de biens qu'elle peut, et enfile plusieurs épaisseurs de vêtements pour éviter de les transporter.
elle se mordille la lèvre par mégarde, et sent sur sa langue un goût de sang. le coup a divisé sa lèvre en deux, presque au milieu, et il semblerait que la blessure n'a pas encore totalement guéri.
elle ne sait pas exactement où elle va, alba. peu importe, en vérité, tant que c'est le plus loin possible. parce que maintenant que papa est mort, lui aussi, alice ne se retient plus, et elle ne supporte pas de vivre sous le même toit qu'elle, de devoir s'occuper des factures parce que sa belle-mère est évanouie dans la baignoire avec une bouteille de vodka à moitié vide dans la main, d'avoir froid et d'avoir faim en sachant qu'à seize ans, elle n'est pas censée s'occuper de tout.
sur le pas de la porte, elle se décide. elle ira aux états-unis, là d'où venait maman, parce qu'elle en parlait toujours avec des étoiles dans les yeux quand alba était enfant. où exactement? elle verra en chemin.
à l'aéroport, elle écrit toutes ses instructions pour le guichet. elle a l'habitude, maintenant, et ses lettres sont à la fois rapides et bien formées. lorsque que la belle dame lui demande exactement où elle veut aller, alba hausse les épaules, écrit encore. n'importe où. pas trop cher, et qui part le plus vite possible. l'autre lève les sourcils, mais alba a ses papiers et l'argent pour payer, et peut-être que quelque chose dans son attitude incite à ne pas poser trop de questions.
l'avion la dépose en oregon, avec pas mal de billets en moins dan sa liasse. elle ne se donne pas le temps d'avoir peur, alba, mais à l'appréhension se mêle une pointe de curiosité, une touche d'excitation. elle se dit qu'elle trouvera du boulot quelque part, que c'est pas si grave si elle ne retourne jamais à l'école, qu'elle peut s'apprendre toute seule si elle veut. tant qu'elle est loin d'alice et retourne sur les traces de sa mère, quelque chose la protègera.
elle prend un car au hasard, et descend à un arrêt qui lui parle. lorsqu'alba christie descend du véhicule dans les brumes du petit matin, elle s'arrête un moment pour regarder la petite ville qui s'étale devant elle, le panneau qui proclame bienvenue à liberty! en grandes lettres qui se veulent joviales, et éprouve ce qui ressemblerait presque à de l'espoir.

TO YOUR UNION! ( TO THE REVOLUTION! ) « on devrait se marier. » alba relève la tête, un geste sec et soudain. le visage de wolfie est baigné dans la lumière blafarde de l'écran de son ordinateur, mais il a l'air totalement sérieux. elle n'a pas toujours besoin de papier ou de ses mains pour communiquer: là, tout de suite, il lui suffit d'écarquiller les yeux et de hausser les sourcils pour qu'il comprenne ce qu'elle veut dire. quoi?
« attends, je m'explique. » il abandonne l'écran, bouge pour la rejoindre là où elle s'est assis en tailleur sur son lit. elle a dix-huit ans, lui-même frôle cette ligne du bout du doigt, et ils sont encore au lycée. alors, parler de mariage— « faut que tu résides aux états-unis cinq ans avant de pouvoir faire une demande, » continue wolfie. alba hoche la tête. ça, elle le sait. ils ont lu les conditions ensemble, il y a de ça deux ans. ça paraît longtemps, mais ça ne fait que deux ans que wolfie l'a trouvée dans la rue et l'a ramenée chez lui, lui a offert un toit, un repas chaud et quelque part où revenir à la fin de la journée sans rien demander en retour.
plus que cela, il lui a offert un ami, quelqu'un qui - malgré toutes ses plaintes - a appris la langue des signes pour elle, a fait plus pour l'aider que la plupart des personnes dans sa vie. certainement plus que sa propre famille.
« si on a la flemme d'attendre cinq ans, on peut juste se marier. légalement, je suis un citoyen américain, donc t'obtiendras ta nationalité nettement plus vite si t'es ma femme sur le papier. » alba fronce les sourcils, lève les mains. on a le droit? l'espace d'un instant, wolfie paraît presque gêné. « techniquement, non. ils te font passer des interviews pour vérifier que c'est une vraie union et dissuader les fraudeurs. mais vu que c'est pas si compliqué de faire croire aux gens que t'es vraiment en couple...on se connaît assez, non? » leurs yeux se croisent à nouveau. elle y lit beaucoup, mais ne fait aucune remarque. il n'aime pas beaucoup ça, wolfie, le regard d'alba qui le met à nu, les quatre vérités face auxquelles elle l'amène sans pitié. mais il lui rend service, et elle l'aime, au final. donc elle se tait, se contente de prendre sa main, d'acquiescer de nouveau. elle penche la tête, et ses boucles se répandent sur l'épaule de wolfie. et juste comme ça, la décision est prise.
son cœur fait de drôles de bonds au creux de sa poitrine.
c'est une petite cérémonie, avec seulement leurs amis les plus proches dans l'audience. ils n'ont pas de vêtements particulièrement sophistiqués, non plus, mais alba a mis sa jolie robe, celle qui a la couleur rose-beige d'une pêche, qui tourne autour de ses jambes à chaque pas. tout est incroyablement simple. ils se retrouvent à la mairie quelques jours après le dix-huitième anniversaire de wolfie, échangent leurs i do sans fioritures.
ils s'embrassent pour la comédie, mais même après qu'ils se soient détachés l'un de l'autre, la main d'alba reste sur la joue de wolfie, la main de wolfie au creux du dos d'alba. il y a un moment de silence avant que les quelques spectateurs n'aplaudissent, et alba lève sa main libre au soleil pour admirer l'éclat de sa nouvelle bague. nouvelle vie, nouvelle chance. lorsqu'ils sortent, leurs mains toujours entrelacées, elle trace des lettres une à une au creux de sa paume.
T-H-A-N-K-Y-O-U.

THE GIRL WHO SWALLOWED SUMMERTIME. « tu peux ouvrir. » alba ouvre les yeux presque timidement, soulevant le bandeau un côté après l'autre. et lorsque sa vue s'éclaircit, elle reste ébahie, avec des étoiles dans les yeux.
la boutique est adorable, impossible de le dire autrement. lumineuse, aussi, avec de grandes vitrines qui laissent entrer la lumière à flots. elle est déjà sommairement meublée, avec de grands présentoirs de verre et un mobilier basique, mais aux yeux d'alba, l'endroit a des allures de château. elle court presque pour faire le tour du comptoir, passe la tête entre les portes battantes pour inspecter la cuisine, fait le tour de tout en passant les mains sur les plans de travail, retournant les ustensiles, touchant à tout. essaye de se rendre compte que tout ceci est réel sous ses doigts, que son rêve vient de prendre vie et de se déplier sous ses yeux.
dehors, il y a une jolie pancarte de bois peint et verni. snow white's apple pies. c'est qu'elle lui a parlé de son rêve un soir à la lumière de sa lampe de chevet, mais elle ne pensait pas vraiment qu'il s'en souviendrait, encore moins qu'il y mettrait l'effort. il a déjà tant fait pour elle, wolfie, et elle n'ose plus vraiment demander de nouvelles faveurs. il lui a donné une place sous son toit, une bague à son doigt, même son propre nom. elle pensait ne rien quémander d'autre, et pourtant la voilà.
il la regarde faire, avec un air peut-être un peu attendri. alba se retourne vers lui, doit délibérément ralentir la vitesse de ses signes pour s'assurer qu'il comprenne bien. c'est qu'il s'habitue, mais lorsqu'elle veut vraiment être certaine qu'il sait ce qu'elle dit, vaut mieux se retenir. c'est merveilleux, wolfie! le signe pour wolfie est le même que celui du loup, un geste familier qui forme un museau devant son visage.
« considère ça comme un cadeau de mariage, » qu'il répond, et quelque chose dans son air nonchalant lui dit qu'il n'est pas aussi indifférent que la façade qu'il a érigé contre le monde. alba est presque tentée de faire la moue, mais son sourire lui mange le visage.
elle n'a pas les mots, alors elle s'avance vers lui, passe les bras autour de son cou et l'embrasse.
elle sent les muscles de wolfie se tendre sous sa peau, comme s'il ne s'y attendait pas. après tout, pourquoi serait-ce le cas? ils sont un couple pour de faux, une mascarade à laquelle tout le monde croit. il n'y a pas de raison, sauf le soleil dans son souffle et les cheveux de wolfie, sa chance de vraie vie qui se trouve juste ici, autour d'eux. qu'il ne la traitera jamais comme papa qui oublie, comme alice qui gueule et qui frappe. il la traite comme wolfie, qui tient à elle malgré toutes les piques, qui lui a sauvé la vie. qui ment pour elle, encore et encore.
oublie ça. juste pour ce moment, juste pour aujourd'hui, oublie ça.
lorsqu'alba s'écarte, elle a des larmes aux coins des yeux.

© LOST IN THE WORLD © LOST IN THE WORLD © LOST IN THE WORLD © LOST IN THE


Dernière édition par Alba Schuyler le Mer 26 Juil - 1:34, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella Burrows

lost in the world
avatar
messages : 1574
à liberty depuis : 22/01/2015
avatar + © : heard, lolitaes.
pseudo : serenade in blue. (camélia)
dc : blue, miles, jasim et farrah.
polaroïd :



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: eliott (1/3) libre.

MessageSujet: Re: i am the one thing in life i can control. (alba)   Mer 19 Juil - 22:19

ZENDAYA C'EST MA QUEEN PTN
t'es magnifique ! I love you bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche

_________________

memories hurt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChinHo Yoon

허리케인
avatar
messages : 436
à liberty depuis : 13/05/2017
avatar + © : bang tae eun © kawaiinekoj, tumblr & beerus.
pseudo : anathema, océane.
dc : n.v.d.b



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: eren, lyov, toi ?

MessageSujet: Re: i am the one thing in life i can control. (alba)   Mer 19 Juil - 22:23

zendaya, bon dieu
bienvenue parmi nous. j'ai hâte d'en savoir plus sur ta demoiselle coeur
(je te réserve la beauté pour trois jours)

_________________

my computer thinks i'm gay. i threw that piece of junk away on the Champs-Elysées as I was walking home. this is my last communique, down the superhighway, all that I have left to say in a single tome. (@PLACEBO, BEERUS)
L O N E L Y


#chooseyourside:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1063-poison-paradise#23733 http://noliberty.forumactif.org/t1062-rois-demain
Cass Ackerman

cotton candy heart ✰
avatar
messages : 663
à liberty depuis : 19/05/2017
avatar + © : baekhyun + bramble heart. ♡
pseudo : kinjiki ☾ / laura
dc : non.
polaroïd :
guilty pleasures : chewing-gums, les vieux trucs - catégorie contenant absolument tout, l'excentricité, les couleurs vives, les bagues, la pluie.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp:

MessageSujet: Re: i am the one thing in life i can control. (alba)   Mer 19 Juil - 22:24

cette nana est sublime. pis ce que t'as déjà mis ?? j'ai trop hâte d'en savoir plus. héhé bienvenue et bonne chance pour ta fiche honey ! :yello:

_________________

☆ ☆ ☆ from past
to present
☾ ☾ ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alba Schuyler

lost in the world
avatar
messages : 15
à liberty depuis : 19/07/2017
avatar + © : zendaya coleman ©faust
pseudo : magnus effect. ( kim )
dc : nope.



MessageSujet: Re: i am the one thing in life i can control. (alba)   Mer 19 Juil - 22:33

stella, ON M'EN PARLE AVEC AMBER. love love dead dead merci à toi. grosyeux
yoon, j'adore ton choix d'ava, damn. ( double merci cara )
cass, pression, j'suis pas trop sûre de ce que j'écris là. mdr merci merci bigeyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfgang Schuyler

lost in the world
avatar
messages : 128
à liberty depuis : 19/07/2017
avatar + © : tarjei sandvik moe (luaneshë).
pseudo : industrial disease./ludi
dc : aucun.
polaroïd :



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp:

MessageSujet: Re: i am the one thing in life i can control. (alba)   Mer 19 Juil - 22:57

:woot: :dva:  :yello:
t'es belle, j'embrasse tes fesses, voilà.
héhé héhé héhé
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Oaken

lost in the world
avatar
messages : 271
à liberty depuis : 15/05/2017
avatar + © : Imogen Poots ~ tearsflight, kloonney
pseudo : Zab
dc : //
polaroïd : acmanthera
guilty pleasures : Thé, ne pas porter de sous-vêtements, croire au surnaturel (E. T., licornes, sirènes...)



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: Libre

MessageSujet: Re: i am the one thing in life i can control. (alba)   Jeu 20 Juil - 2:26

Si vous avez besoin d'une photographe pour un anniversaire de mariage, je suis là (a)

Bienvenue sur le forum et bonne continuation pour ta fiche petey

_________________
    « Il y a un dieu pour les fous et les ivrognes »
    [Stephen King]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1092-fleur-anglaise-liens-d-elizabeth#24294 http://noliberty.forumactif.org/t1072-n-aime-pas-les-egoportrait
Alba Schuyler

lost in the world
avatar
messages : 15
à liberty depuis : 19/07/2017
avatar + © : zendaya coleman ©faust
pseudo : magnus effect. ( kim )
dc : nope.



MessageSujet: Re: i am the one thing in life i can control. (alba)   Jeu 20 Juil - 15:35

ludi, merci, l'mari.
elizabeth, c'est du gros pipeau, leur mariage, mais en vrai on dit jamais non aux photos. What a Face merci à toi rose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inaya Amaan

lost in the world
avatar
messages : 270
à liberty depuis : 30/04/2017
avatar + © : teresa seco, ©morrigan.
pseudo : ingame (anaïs).
dc : l'hasard, la meuf de simba et zizi.
polaroïd :



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp:

MessageSujet: Re: i am the one thing in life i can control. (alba)   Jeu 20 Juil - 19:00

zendaya, oh mon dieu, ça m'fait genre trop trop plaiz de la voir sur un forum soumis
bienvenue dans l'coin du coup et bon courage pour ta fiche coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djibril Khedim

a(b)ime-moi
avatar
messages : 237
à liberty depuis : 18/06/2017
avatar + © : younes kahlaoui © kawaiinekoj, perséphone, tumblr & astra.
pseudo : anathema, océane.
dc : n.v.c.b
polaroïd :



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: cass, mahala, arifa.

MessageSujet: Re: i am the one thing in life i can control. (alba)   Mer 26 Juil - 10:49

congrats congrats congrats congrats congrats congrats congrats congrats  

ce que j'ai pensé de ta fiche: si je n'étais sur portable, j'aurais cité plein de passages de ta fiche dead t'écris super bien. c'est fluide et beau à lire. puis faut dire qu'alba est merveilleuse. j'ai hâte de te voir à l'œuvre en rp enfin bref, je te valide avec plaisir coeur


Ouais, nous on fout une nounou d'enfer, et plutôt deux fois qu'une  héhé Quoi qu'il en soit, on te souhaite officiellement bienvenue sur le forum bébé ! On espère que tu t'y plairas et que tu kifferas ton aventure avec nous     alors ouais, on sait que ça part dans des délires chelous de martiens et de secte et qu'en plus, on a des gifs smileys un peu étranges... mais t'inquiètes pas, on va te guider et après, tu n'auras plus qu'à t'amuser en notre compagnie  
étape numéro une: t'es validey bebeyyyy maintenant il faut recenser ton métier !
étape numéro deux: pour pas crever en solo, n'oublie pas de poster poster ta fiche de liens et de poster par ici si tu te cherches des gens avec qui rp !
étape numéro trois: si t'as des idées de liens, tu peux bien évidement créer un scénario ou des pré-liens !  leche
étape numéro quatre: va flooder !! c'est un ordre  héhé
étape numéro cinq: et puis, si tu as des questions, n'hésite surtout pas à poster ici ou à contacter le staff par mp  coeur  coeur

Et puis, s'il y a des tcs/events en cours, c'est l'occasion de t'intégrer en t'amusant ! Amusez-toi bien sur le forum    
le staff  coeur

congrats congrats congrats congrats congrats congrats congrats congrats

_________________

THE WORLD WAS GONE
you wade through the water, slowly your hands grow numb. i wish you felt me falling, i wish you'd watched over me. you said you'd wait forever but i blinked
and the world was gone.

#chooseyourside:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: i am the one thing in life i can control. (alba)   

Revenir en haut Aller en bas
 

i am the one thing in life i can control. (alba)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» adaptateurs quinny vers bb confort / gamme life vers avenue
» what would you pair with london life
» ÉCLOSION DE FLEURS..LIFE OF FLOWERS SUBLÎME
» Plus Belle la Life
» Problème aux roues Activ Life Bébé Confort

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: (interlude) :: into the wild :: a place like home-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet