AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 with a friend like you, i don't need an enemy // toni.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: with a friend like you, i don't need an enemy // toni.   Dim 18 Juin - 22:45



with a friend like you, i don't need an enemy
How many time are you gonna try to shut me out? I told you once, told you twice, I ain't turning back around. You can say whatever, try to mess with me, I don't care, I'm not scared.
Ça recommence.
Il sait pas trop pourquoi Toni lui a demandé de venir, en fait. Il sait juste que c'est pour discuter. C'est vingt heures, qu'il a dit, elle lui rappelle la voix dans sa tête. Mais ta gueule, la voix, on s'en fou d'à quelle heure Toni a décidé de ramener son cul pour se bourrer la gueule. Ouais, il s'en fou. Il est venu plus tôt, beaucoup plus tôt. Il a un verre dans la main et il observe autour de lui les gens construire et détruire leurs relations. Il regarde la jeune femme à quelques mètres de lui, boire, puis discuter avec un type qui semble un peu trop lourd et lui balancer sa vodka en pleine tronche. Ça le fait sourire, Ash. Parce qu'au fond, il se dit que lui il se le serait pas prit dans la gueule, ce verre. Il regarde les autres autour de lui, du côté du bar où la musique semble moins forte. Les deux types au fond qui sont tellement bourrés que même lui, oui, même Ash il les comprend pas. Peut-être que c'est des aliens et qu'ils parlent leur vrai langage, il se dit. La ferme, Ash, les aliens ça existe pas. Méchante petite voix briseuse de rêves. Ash il secoue la tête doucement, puis il se reconcentre sur sa boisson. Au final c’est peut-être pas une bonne idée, de venir parler parce que Toni l’a décidé. Et puis il en a marre, Ash. Il en a marre qu’il lui fasse la gueule parce que lui, il a eu les couilles de s’approcher de la fille qu’il aime. Qu’ils aiment. Tout les deux. Puis, merde. Il aurait pu s’y attendre, Toni, il aurait du se dire qu’Ash il abandonne pas si facilement. Il a la passion mauvaise, et quand il se passionne pour quelqu’un il le montre avec toute la chaleur que l’Australie lui a donné. Ash, il se passionne rapidement, il a ce sang bouillant qui fait qu’il abandonne jamais. Puis aussi, il a ces mauvais gênes, cette foutue ADN qui fait que c’est forcément pas quelqu’un de bien. Fils de putain de criminels, t’es tellement dans la merde Ash. Dieu ce qu’il donnerait pour la buter cette petite voix, qu’elle se taise enfin et qu’elle arrête de le couper dans ses raisonnements. Ça prouve dans le fond à quel point il est mauvais, l’australien. Déloyal, jamais en couple mais il aurait certainement été infidèle, il a ce vent de liberté dans les veines et une lueur de mauvais garçon au fond de son cœur. Combien il a été stupide, Toni, de te croire de toute façon ? Elle demande, la petite voix. Elle a raison. Il a été beaucoup trop stupide, il pense. Beaucoup trop stupide de faire confiance à son meilleur ami. La confiance aveugle, ça peut te buter. Tu devrais faire gaffe, Toni, il pense, Parce qu’avec quelqu’un comme moi t’es profondément dans la merde.
Et puis croire les gens ça sert à rien.
C’est ce qu’il s’est toujours dit, dans le fond, Ash. C’est vrai qu’à part Antoni, l’australien a jamais eu personne. D’accord, d’accord, et alors ? Il tape ses doigts contre sa boisson, le bruit de ses bagues contre le verre résonnant dans celui-ci. Bordel, il s’énerve tout seul avec ses pensées. De toute façon, l’amitié ça dure jamais. Ça dure pas, y’a rien de vrai. Une famille, ça se détruit facilement. Un divorce, une fille, ou alors un coup de feu, un braquage qui tourne mal. De toute façon, ses familles elles se sont détruites. Les deux. D’abord les parents qui sont des enfoirés finis et qui cherchent pas à s’occuper correctement de leur gosse, qui continuent leurs conneries bien profondément, et bien souvent. Quelle bande de cons, il pense. Il retient un grognement dans sa gorge, de rage. Il a la passion mauvaise et le désir de connaître ses parents est une de ces foutus passions. Il voudrait leur foutre une balle en plein crâne pour leur faire comprendre ce que lui-même il ressent. Ils étaient putain de pas capable, pourquoi ils ont même essayé ? Puis y’a eu ces deux cons qui se sont lâchés, qui ont cru que ça détruirait pas des enfants de les séparer. Il les haït, il les haït, il les haït. Il haït son père pour être parti, pour avoir prit Toni. Il haït Toni pour pas être resté. Il a cru quoi de toute façon, Toni ? Qu’il était le seul à avoir de la haine envers quelqu’un ? Mais s’il savait. Et puis au final, Ash il a même pas à se tourner quand il entend des pas. Il reconnaît facilement la démarche de.. De quoi exactement ? Son frangin ? Ils ont pas le même sang, leur famille existe même plus, ça marcherait pas, ça marchera pas. Son meilleur ami ? Mais oui bien sûr, la voix elle chuchote, sarcasme. La ferme. Ce type. Il reconnaît sa démarche, à ce type. Il la reconnaît trop facilement. « Pose ton cul et bouge toi, j’ai pas qu’ça à foutre de ma soirée, Ash il grogne presque, T’as intérêt d’avoir une bonne raison pour vouloir me parler parce que j’ai pas envie de me voir ta gueule pour rien, encore moins quand tu m’regardes comme si j’étais un putain d’hypocrite. » Mais il en est un, il le sait quelque part. Mais au moins, il a toujours été clair à ce sujet là.
Il est un putain d’hypocrite. Pourquoi il aurait du le prévenir encore une fois ?
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
 

with a friend like you, i don't need an enemy // toni.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fan Plus Friend
» Et plus si affinités (Friends with Benefits)
» Ayrton Senna
» Aka's doll : Capucine's new friend (Enyo Irrealdoll) 17/09
» Vos Bisounours.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: (générique de fin) :: dead end :: archives rp :: rps abandonnés-