AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 still our hands match, still with hearts beating.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Djibril Khedim

a(b)ime-moi
avatar
messages : 193
à liberty depuis : 18/06/2017
avatar + © : younes kahlaoui © lonewolf, vinyles idylles & astra.
pseudo : anathema, océane.
dc : n.c.n



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: cass, mahala, arifa.

MessageSujet: still our hands match, still with hearts beating.   Dim 18 Juin - 14:02


[REIKO SUN]
lover come hold me
heads on the fritz,
body intoxicated
feelings comfortably mixed.
(mitsuji sen) // fictional sun (gif), matt maeson (citation) & daughter (titre)

[âge] reiko, il a vingt sept piges sur les papiers mais il a peut-être plus, peut-être moins. l'orphelinat a tout choisi pour lui : de son prénom à sa date de naissance. paraîtrait qu'il n'avait qu'une petite année lorsqu'on l'a laissé à la porte du bâtiment. quand on lui demande son âge, il se contente d'hausser les épaules. [origines] reiko, il a ses yeux bridés et sa peau typée qui parlent pour lui. reiko, il est asiatique. on ne sait pas exactement d'où mais on mise sur un pays d'asie de l'est. [en ville] depuis qu'il a fuit l'orphelinat avec son âme sœur. ça fait plus de dix ans maintenant. [statut] seulement lui dans son cœur, dans sa tête, dans son lit. lui, le gamin des ruines. reiko et lui, c'est l'explosion dans les entrailles. ça fait du bien mais ça fait beaucoup de mal aussi. sauf que reiko et lui, c'est pour la vie. jusqu'à ce que la mort les sépare. [emploi] reiko, il cherche du boulot un peu partout mais on ne l'accepte jamais. pourquoi ? parce que reiko, c'est un sdf, une sorte de paria de la société. on ne se fatigue pas avec lui, se contente de le jeter et de continuer notre route. alors, il se retrouve à devoir travailler dans l'illégalité, risquer de se faire tabasser, tuer ou jeter en taule à la moindre erreur de sa part. [$$$] ils sont deux et ils n'ont rien. l'argent, c'est de l'or à leurs yeux. ils leur arrivent parfois de ne rien manger pendant des jours. [groupe] blue moon.

keywords: two against the world. ultraviolence. heart to heart. pain. until death do us apart. moon. elastic heart. flight. endless love. calm. alone in the dark. sex. mouth to mouth. lovers. boys love boys. kisses.


[a lot on my mind]
01. reiko, il est comme ce qu'œdipe pensait être. c'est l'enfant de la fortune, du hasard. reiko, il est né sans parents. sans une maman. sans un papa. il est né seul au monde - comme tous ses enfants avec qui il a grandi. certains, ils en avaient eu, un jour. puis ils les ont perdu. comme ça. c'est pour ça qu'ils ont rejoint la troupe des enfants perdus et avec le temps, ils ont oublié à quoi ressemblaient leurs parents.
02. reiko, c'est le prénom que les bonnes sœurs de l'orphelinat lui ont donné. elles auraient pu en choisir un américain mais non. non, les bonnes sœurs, elles ont décidé de l'appeler reiko. vous savez, pour lui rappeler ses origines. le truc, c'est que ses origines, il a juste à se regarder dans le miroir pour s'en rappeler. puis sun, c'est le nom qu'il s'est donné. le nom que lui et son compagnon d'infortune ont choisi. sun, comme le soleil. sun, pour se réchauffer quand il fait trop froid.
03. l'orphelinat, il y a vécu tout le début de sa vie. il lui est arrivé d'y sortir, de se faire balancer de foyers en foyers pour voir si ça pouvait coller. sauf que ça n'a jamais collé et que reiko, il est toujours revenu à la case départ. il ne s'en plaignait pas. pas totalement. au moins, à l'orphelinat, il n'était pas seul. il était avec ses frères et sœurs. il était avec lui.
04. reiko et lui, ça s'est présenté comme une évidence. au premier coup d’œil, ils savaient qu'ils étaient comme deux doigts d'une main. ils sont devenus amis, meilleurs amis, de vrais frères de cœur qui réconfortaient et détestaient être séparés. enfants déjà, ils passaient leurs journées ensemble à faire les quatre cent coups pour emmerder les bonnes sœurs. puis le temps est passé et ils se sont retrouvés liés pour la vie, amoureux transits.
05. un soir d'été de l'année des quinze ans de reiko, ils ont fait leurs sacs et ils se sont barrés. ils ont dit adieu à l'orphelinat, à tous ceux qu'ils connaissaient. ce n'était pas prévu. ça s'est fait sur un coup de tête. ils sont partis sans réfléchir.
06. le duo a marché longtemps avant d'échouer à liberty. ils n'avaient pas de plan alors la première ville qu'ils croiseraient était la bonne. c'est ainsi que liberty est devenue leur maison, leur refuge.
07. ça fait plus de dix ans qu'ils sont arrivés dans cette petite ville, aux apparences tranquilles, mais ils n'ont jamais réussi à remonter la pente. ils sont sdf, vivent là où le vent les mène et mangent quand ils peuvent. parfois, ils n'ont rien dans le ventre pendant plusieurs jours et sont forcés de dormir dans la rue, corps contre corps pour se réchauffer.
08. personne ne fait confiance à des sdf. personne ne cherche à aller au delà des apparences lorsqu'ils arrivent pour un entretien d'embauche. alors, les deux, ils ne trouvent pas de travail. sauf qu'ils ont besoin d'argent, rien qu'un peu pour survivre. ils n'ont donc aucun autre choix que de se foutre dans des affaires pas claires, des trucs qui ne rapportent que des emmerdes.
09. reiko, il a des gênes défectueux. il a le cerveau qui fait des siennes. le médecin de l'orphelinat, il disait que ça venait d'un membre de sa famille. quelle famille ? il ne sait pas mais en plus de l'avoir abandonné, ses parents lui ont refilés une foutue maladie qui lui bouffe la vie. oui, reiko, il est bipolaire. comme s'ils n'avaient pas assez de problèmes, tous les deux.
10. reiko et lui, il forme un couple singulier. ils s'aiment à en crever, tellement que ça en devient malsain et presque invivables. ça pète. ça fait des étincelles. ça crie et ça pleure. mais reiko et lui, c'est jusqu'à la mort. c'est l'amour d'une vie entière, un lien qu'on ne peut pas briser.



[story of my life]
♪ ♫ ♪


tu peux m'embrasser, tu sais, pour nous réchauffer. il y a ce sourire insolent qui s'étire sur ses lippes gercées alors que ses dents claquent à cause de la froideur de l'hiver. il taquine, reiko, même dans les situations les moins propices. même sous ce foutu froid qui leur glace le sang à tous les deux. reiko, il sait qu'il ne le fera pas. ça fait trop longtemps qu'ils tournent autour, se cherchent et que rien ne se passe entre eux. si son partenaire le veut autant que lui, il aurait déjà fait le premier pas, non ? c'est ce qu'il se dit. c'est ce qu'il se répète en boucle pour arrêter de se faire des faux espoirs. reiko et lui, ce n'est qu'un fantasme d'ado. qu'une phase dans une vie déjà bien remplie.  
et pourtant...
et pourtant, leurs lèvres finissent par se rencontrer. se connecter.
et pourtant, le froid est remplacé par une chaleur à en étouffer.
ils se détachent pour reprendre leur souffle. reiko rouvre ses yeux et rencontre les siens. il sourit. encore. il sourit de toutes ses dents - comme un gamin. il rapproche son corps du sien, se cale contre lui et attrape son bras pour le passer sur ses épaules. puis reiko, il embrasse la peau de son cou qui n'est pas cachée. il était temps, qu'il lâche. il n'a jamais attendu que ça, reiko. n'a jamais rêvé d'autre chose que de ses lèvres sur les siennes, du goût qu'elles devaient avoir. les deux orphelins rient. ils rient jusqu'à s'en décrocher la mâchoire.

♪ ♫ ♪


ferme les yeux, que reiko ordonne. comme son petit ami n'obéit pas, il lui lance un de ses regards meurtriers. un qui veut dire que s'il ne fait pas ce qu'il veut, ça va mal finir. alors le concerné termine par les fermer. reiko s'approche de lui, tout sourire. il ouvre ses jambes, s'installe entre elles puis l'embrasse avant de dire : tu peux les ouvrir. cette fois, l'exécution est immédiate. reiko, il a une boîte ouverte devant ses iris. non, ce n'est pas une bague. non, ce n'est pas une demande en mariage. c'est juste une gourmette à son nom.
sauf que...
sauf que la réaction n'est pas celle qu'il attendait.
sauf qu'il s'est relevé brutalement, a poussé reiko d'entre ses jambes.
t'as dépensé combien pour ça, reiko ? hein ? tu crois qu'on a les moyens ? reiko, il ne répond rien, se contente de rester les fesses par terre et d'éviter son regard de jugement. il n'a pas envie de lui répondre, ni de rester de rester ici. alors, il se relève en s'appuyant au canapé pourri de la maison qu'ils squattent depuis quelques jours. il défroisse ses affaires. va te faire foutre, qu'il lance. il le pousse pour faire son chemin vers la sortie. reiko, attends ! il se retourne, le regard plein de mépris et les yeux remplient de larmes. ça le blesse, quand il lui parle comme ça. quand il le prend pour un gamin irresponsable. il voulait juste lui faire plaisir... comme tous ces petits amis dans le monde. j'm'excuse. t'en vas pas, j't'en prie. à ça, reiko, il craque toujours et revient dans ses bras en moins de temps qu'il ne faut pour dire ouf. il enfouit son visage dans son cou, renifle son odeur. qu'est-ce qu'il l'aime, son odeur. elle est belle, la gourmette. la façon qu'il a d'essayer de se rattraper fait sourire reiko. toujours. je t'aime. il relève la tête pour le regarder, pose délicatement ses lippes sur les siennes. je t'aime, il répond contre sa bouche.

♪ ♫ ♪


c'était quoi ça ? qu'il hurle dans la rue. il veut des réponses, reiko. tout de suite. cette fois, ils vont avoir une discussion. il s'en branle de savoir comment ça va se finir. j'te cause, putain ! il attrape son bras et le retourne vers lui violemment. les passants le regardent comme s'il était fou. il l'est peut-être. à ce moment précis, il l'est vraiment. fou de rage. t'as rien à dire ? répond-moi ! reiko, il a les poings qui s'abattent sur le torse de son petit ami. il frappe jusqu'en avoir mal aux bras. puis bientôt, son poing se colle à sa joue. il ne se contrôle plus. un deuxième est prêt à partir mais il l'arrête, attrape reiko dans ses bras pour le serrer contre lui. comme ça. arrête, reiko ! lâche-moi, putain ! lâche-moi ! l'asiatique a beau lui hurler à la gueule, il ne le lâche pas. il le tient encore plus fort. j't'en prie, calme-toi, il murmure à son oreille. comme si ses mots avaient un pouvoir magique, reiko se calme, arrête de débattre entre ses bras. t'as cassé la gueule d'un mec et pourquoi ? parce qu'il m'a fait un putain de compliment. faut que t'arrêtes. il soupire, s'extirpe de la chaleur de son corps pour continuer son chemin. ce n'est pas la première fois, ce n'est pas non plus la dernière. et comme d'habitude, reiko lui pardonne. reiko retombe dans ses bras.

♪ ♫ ♪


pourquoi tu réagis comme ça ? dans les yeux de reiko, on peut y lire de l'impuissance et de la panique. il ne peut rien faire quand son petit ami, il pète les plombs. il a toujours peur que cette fois, ce soit la fois de trop et qu'il en vienne à le frapper. reiko, il sait se défendre mais face à lui, ça fera plus de mal que de bien. j'suis là, tu vois ? j'suis avec toi, pas avec un autre. il tente de le rassurer comme il peut. de lui montrer qu'il l'aime et qu'il n'a aucune raison de réagir de cette manière. sauf qu'avec lui, il n'y a pas de juste milieu. il se rapproche doucement de lui, pose une main sur sa joue. calme-toi, bébé. j'suis là. reiko rencontre son regard et ce qu'il y lit, ça l'effraie. il ne recule pas pour autant. il remonte sa seconde main pour encadrer son visage. je t'aime. toi, pas un autre. toi tout entier. jusqu'à la mort, tu t'souviens ? il ne sait pas si c'est le bon moment mais il pose ses lèvres sur les siennes, le rapproche à lui pour que leurs deux corps se collent. il le sent se détendre, lâcher prise et se laisser aller au baiser. c'est reiko qui termine par le briser afin de pouvoir, encore une fois, le regarder dans les yeux. me refais plus ça, j't'en supplie. il le serre contre lui et même s'il ne reçoit aucune réponse, il s'en fiche. il est juste soulagé que cette fois, ça ait été si facile de le calmer.


[ANATHEMA/OCÉANE]
[âge] âge.  [pays] pays. [personnage] inventé. [commentaires] coeur coeur coeur



Dernière édition par Reiko Sun le Dim 18 Juin - 21:31, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyov Zheidan

lion's roar ✰
avatar
messages : 181
à liberty depuis : 14/06/2017
avatar + © : pasqualino + eylikween. ♡
pseudo : kinjiki ☾
dc : cass.
polaroïd : -
guilty pleasures : la tabasse gratuite, les hivers compliqués, la façon qu'il a de sourire sans faire exprès, les ecchymoses violacées, les odeurs fadasses d'la rue abandonnée, l'eau d'javel.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: lyov

MessageSujet: Re: still our hands match, still with hearts beating.   Dim 18 Juin - 14:06

je.
t'es belle ptn. cara

_________________

☆ ☆ ☆ cigarettes
after sex
☾ ☾ ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: still our hands match, still with hearts beating.   Dim 18 Juin - 15:04

pas bienvenue, t'es chez toi grosyeux
bon courage pour ta fiche coeur
Revenir en haut Aller en bas
Djibril Khedim

a(b)ime-moi
avatar
messages : 193
à liberty depuis : 18/06/2017
avatar + © : younes kahlaoui © lonewolf, vinyles idylles & astra.
pseudo : anathema, océane.
dc : n.c.n



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: cass, mahala, arifa.

MessageSujet: Re: still our hands match, still with hearts beating.   Dim 18 Juin - 15:08

hansol, je sais, je sais héhé
(love you)
jago, merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: still our hands match, still with hearts beating.   Dim 18 Juin - 16:58

sen + daughter dead me voilà amoureuse

re par ici bb et bonne chance coeur
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Oaken

lost in the world
avatar
messages : 250
à liberty depuis : 15/05/2017
avatar + © : Imogen Poots ~ Shiya, kloonney
pseudo : Zab
dc : //
polaroïd : acmanthera
guilty pleasures : Thé, ne pas porter de sous-vêtements, croire au surnaturel (E. T., licornes, sirènes...)



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: Libre

MessageSujet: Re: still our hands match, still with hearts beating.   Dim 18 Juin - 16:59

Rebienvenue

_________________
    « Il y a un dieu pour les fous et les ivrognes »
    [Stephen King]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1092-fleur-anglaise-liens-d-elizabeth#24294 http://noliberty.forumactif.org/t1072-n-aime-pas-les-egoportrait
Djibril Khedim

a(b)ime-moi
avatar
messages : 193
à liberty depuis : 18/06/2017
avatar + © : younes kahlaoui © lonewolf, vinyles idylles & astra.
pseudo : anathema, océane.
dc : n.c.n



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: cass, mahala, arifa.

MessageSujet: Re: still our hands match, still with hearts beating.   Dim 18 Juin - 18:21

merci les chatons coeur

_________________

N I G H T C A L L
there's something inside you
it's hard to explain.
they're talking about you boy
but you're still the same.

#chooseyourside:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyov Zheidan

lion's roar ✰
avatar
messages : 181
à liberty depuis : 14/06/2017
avatar + © : pasqualino + eylikween. ♡
pseudo : kinjiki ☾
dc : cass.
polaroïd : -
guilty pleasures : la tabasse gratuite, les hivers compliqués, la façon qu'il a de sourire sans faire exprès, les ecchymoses violacées, les odeurs fadasses d'la rue abandonnée, l'eau d'javel.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: lyov

MessageSujet: Re: still our hands match, still with hearts beating.   Lun 19 Juin - 16:40

pardon du retard mon raton.
cette fiche est sublime, ta plume c'est toute ma vie, reiko est génial, je ??? i want to hug him. hansol le rajoutera dans le threesome si tu veux, y'a pas de souci, avec une couette. grosyeux coeur

_________________

☆ ☆ ☆ cigarettes
after sex
☾ ☾ ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: still our hands match, still with hearts beating.   Mar 20 Juin - 14:10

Tes bridés c'est les meilleurs,
le citron de mon cocktail.

Rebienvenue, tu rayonnes !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: still our hands match, still with hearts beating.   

Revenir en haut Aller en bas
 

still our hands match, still with hearts beating.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quéffélec en anti-Normand dans Paris Match.
» Match de rugby Pologne vs Lettonie
» Lettre à la rédaction de Paris Match
» Match casualplay S4 contre vintage reverse!!!
» Lorie nue Paris Match

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: (générique de fin) :: dead end :: présentations-