AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 the diner club (ft shiro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: the diner club (ft shiro)   Mer 31 Mai - 20:39

BOOGIE WONDERLAND
"we could be heroes"


La musique écorchait d’une plaie béante le silence. Humide de leurs rires et leurs voix brouillonnes se faisant écho sans aucun repos. Saignant des pleurs d’une jeune fleur aux cheveux roses bonbons. Ca sortait d'une télévision grésillante, de grands yeux lubriques empoignant les vives émotions, d'un animé aux consonances enfantines, rebondissant au rythme de leur cœur regorgeant de ces couleurs technicolors. La gueule ouverte, ils laissaient échapper les paillettes qu’ils avaient bouffées en regardant le ciel nocturne…des scintillements, des cliquetis, une langue qui claque, une foire de sentiments. Et leur battant qui remuait sans cesse sur la piste de danse de leur excitation psychédélique, tambourinant aux côtes pour s’arracher de ce charnel. Partir comme une fusée et exploser en d’artificielles étoiles...tâcher le corps dénudé de la nuit de leur présence, signer de baisers ardents sa peau bleutée. La mystery machine était souvent le recueil de l’étrangeté peuplant ce monde. Une vision nouvelle sur un mode de vie particulier. Et les rois, assis en chaussettes dépareillées, se plaisaient à se retrouver ensemble dans ce lieu propice aux mystères. A ces choses que l’on ne nommait pas, pas parce qu’on ne le voulait pas, mais parce qu’il n’y avait pas assez de mots pour les décrire….il fallait leur inventer tout un alphabet coloré pour qu’ils puissent s’exprimer sans user autant de syllabes superflues. Autant de phrases tordues, se repliant sur elles-mêmes, tournoyant sans cesse, mordant la queue du premier terme, se déchirant en leur milieu pour y faire rentrer une toute autre histoire. Aussi farfelue que la précédente, aussi incompréhensible pour tout être normal. Mais voilà… « we are the weirdos mister » que leur esprit hurlait aux astres moqueurs, ou peut-être à ces vies d’ailleurs qu’ils cherchaient tant à attraper. Ces bouts d’existence qui pourraient remplir la leur absurde en tous points. Mais ils se complaisaient dans leur propre surréalisme, dans l’océan de leurs idées fantaisistes, leurs pensées multicolores.
Et puis dans la tête de Sasha, le crâne se composait de facettes réfléchissantes d’une discoball, reflétant son imagination, propulsant les faisceaux à travers ses yeux néons…ces constellations électriques tremblant à chaque souffle.
Attrapant une part de pizza, il observa le fromage glisser de cette saloperie de sauce qui s’incrustait partout sur son corps et ses vêtements alors que Shiro barbouillait des trucs avec sa voix. Il n’entendait pas trop ce qu’il disait, même si au fond il s’en fichait un peu, il savait qu’ils allaient replonger dans un autre monde dans les secondes qui allaient suivre. Sortir une autre bêtise, couvrir leur bouche de leur main en éclatant de rire. Parce que c’est ce qu’ils faisaient de mieux dans cet univers : rire et sourire. Deux enfants étirant les lèvres à toutes les conneries de la fatalité, montrant leur derrière à la destinée, à ces règles toutes tracées, celle qui voulaient les épingler contre un mur bombardé de critiques et de mœurs désabusées. Ils avaient pas autant de plomb dans leurs chausses pour trainer leur carcasse comme ces autres prisonniers, eux s’enfermaient dans cette bulle bubblegum qui ne pop-ait jamais. C’est comme ça qu’ils s’aimaient, dans le vice innocent d’une démence gamine. Celle qui rongeait leur ventre…ou peut-être était-ce la faim provoquée par l’odeur alléchante de leurs nourritures merdiques. Du gras ruisselant le long de leur menton, de la bière comblant les trous laissés par le temps…par quelques désillusions qu’ils ignoraient. Car il était plus facile de fermer les yeux…et dans le noir de leurs paupières, une peinture chatoyante. Dans les ravins de leur cerveau, des pixels carrés griffant l’organe du savoir. Des yeux qui piquaient par la lumière d’acier d’un écran captivant…des doigts meurtries par l’acharnement d’une volonté sur une manette glissante de sueur, et puis les joues rougies par ces grimaces joyeuses que l’on ne pouvait leur effacer. Cette candeur stupide qui en ferait vomir plus d’un. Qui les faisait vomir aussi, quelques-fois, lorsque l’alcool dévorait leur nez. De grosses lunettes rondes, mangeant la moitié de leur face. Ils étaient des jumeaux un peu différents…des âmes jumelles plutôt !
« Hé, tsais quoi ? J’ai pensé un jour à ça. Qui gagne entre wonderwoman et batman ? » cracha-t-il, coupant Shiro dans son élan. Mêlant ses paroles à sa pizza, elles trébuchaient de son gosier, écorchées par sa respiration saccadée tant la part était brûlante. « Moi, » continua-t-il la gueule pleine « jpense que c’est wonderwoman. » Il regarda Shiro d’un air malicieux, celui des morveux qui trouvaient enfin l’argent caché de leurs parents, ce truc interdit qu’ils caressaient des doigts. « Tu sais pourquoi ? », rictus vilain, « avec ses boobs tu vois, des baffes et piou, piou ! Prends ça batman…Tu mdiras ça doit faire longtemps qu’il en a pas vu lui, au fond, il se laisserait faire. Genre, » jetant son morceau dans la boite de nouveau, il forma à l’aide de ses mains des seins. « Vas-y wonderwoman, tues moi ! » et remua-t-il son torse tentant d’imiter la scène qu’il avait inventé. Rendre réel ses rêveries. Il pouffa de sa propre provocation, reprenant la croûte qu’il avait laissée, pour mâchouiller la partie grillée…la seule qu’il aimait, étrangement….

Revenir en haut Aller en bas
Cass Ackerman

cotton candy heart ✰
avatar
messages : 663
à liberty depuis : 19/05/2017
avatar + © : baekhyun + bramble heart. ♡
pseudo : kinjiki ☾ / laura
dc : non.
polaroïd :
guilty pleasures : chewing-gums, les vieux trucs - catégorie contenant absolument tout, l'excentricité, les couleurs vives, les bagues, la pluie.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp:

MessageSujet: Re: the diner club (ft shiro)   Mer 14 Juin - 9:50


[THE DINER CLUB]
"icons by kawaiinekoj"
ça sent la bouffe. ça pourrait sentir le foutre. mais ça sent que la bouffe, la pizza qui traîne dans l'air depuis une bonne heure au moins, le manque de parfum et les hurlements dépités devant un anime de choix qui le les laisse comme des cons. shiro il a pas besoin de lire les sous-titres lui, c'est que pour sasha parce qu'il sait pas causer comme lui - même si y'a quelques mots qui l'arrangent parfois, dont kokoro. de toute façon avec lui, avec lui c'est toujours un peu pareil mais ça change pas mal. c'est toujours bon pour se moquer du monde, pour rester dans une autre dimension que personne d'autre pourrait briser - peu importe si lavander se retrouve dans le lot, elle casse pas tout, elle le sublime quand elle le veut. alors ça râle, ça chante, ça danse - très mal - et ça se marre beaucoup trop, tellement qu'il se dit parfois que la mystery machine est carrément cool, pas de voisins à prévenir, pas de chieuse à éventuellement prévoir pour la suite de la soirée avec son chien puant. rien à dire, rien à faire, juste laisser aller et se faire imprégner par la palette ambiante, découvrir à chaque fois un nouveau bibelot que le fils jones aurait pu acheter - dont une réplique d'une épée dont il voudrait s'accaparer. c'est sa caverne aux merveilles, c'est son idéal mis sur roulettes, c'est l'endroit qui pourra jamais convenir à la réalité - parce qu'elle, elle veut qu'il bosse un jour, qu'il ramène de l'argent et qu'il se fonde un éventuel foyer. il pourrait aller contre ça s'il le voulait shiro. p'tête qu'il a trop peur. p'tête qu'il veut pas voir de déception sur les tronches de ses parents. p'tête qu'il est pas assez comme sasha, un électron résolument libre qui agit à l'instinct. et shiro. shiro.
shiro bah.
il pense trop.
pincement de lèvre inférieure, il fronce les sourcils quand son époux spirituel ouvre sa grande bouche pour lancer un ramassis de conneries - de l'extérieur - et une véritable question méritant étude de l'intérieur. il avale sa bouffe d'une traite, sans prendre le temps d'assez mâcher, ça le fait tousser alors qu'il est affalé sur le canapé. sasha il bouge beaucoup, il est jamais fatigué. il est dopé aux pilules des comètes.
- des baffes avec des boobs... des booffes ? ses épaules font un petit mouvement dans l'air, il se remet à glousser en regardant attentivement le meilleur ami carrément gênant. il a jamais eu honte de lui, et faut dire qu'il l'a jamais aidé à s'apaiser. toujours prêt à le suivre, toujours prêt à dire oui, même quand y'avait le lapin à cornes à pister. sasha c'est un peu comme la clope, c'est pas du tout recommandé pour la santé. mais bon. pas grave. puis héééé ça va, y'a catwoman aussi nan ? il se redresse, chope la bière prête à se casser la gueule et avale une gorgée en soupirant. le reste de son pays, le reste de sa patrie à laquelle il envoie des signaux invisibles. et shiro il s'est juré d'emmené l'autre pété du zob un de ces quatre à tokyo, de lui faire découvrir, de le perdre dans la foule et d'hurler son prénom comme un enfant qu'aurait été kidnappé. il termine sa bouteille, la cale dans un coin avant de se mettre devant lui, grandit ses mains, rajoute les siennes.
- puis s'tu veux faire ceux de wonderwoman, faut le faire bien, tes paluches elles sont trop p'tites. là on a quelque chose. shiro il sourit. shiro il sourit toujours quand il est là. y'a quelque chose de communicatif chez lui qui se transmet directement dans l'air, c'est un accord à l'illusion générale, à la drogue douce qui rend euphorique. mais d'un coup le visage du môme du soleil levant tire la moue. bah t'façon, j'm'en tape de batman. rien n'vaudra l'joker, et lui ça m'étonnerait que wonderwoman lui en mette une. ces débats stériles qui mènent à rien. ces débats bidons qui seront surveillés uniquement par les hommes verts postés en haut. sa tête se redresse, il zieute rapidement les étagères minuscules.
- t'as pas des arlequins ? j'vais faire de l'hypoglycémie.

_________________

☆ ☆ ☆ from past
to present
☾ ☾ ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

the diner club (ft shiro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» QCUTE / QUTIELAND
» [Mouvement] Shironuri Kei
» Kenshiro redessiné par Araki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: (générique de fin) :: dead end :: archives rp :: rps abandonnés-