AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [TOPIC COMMUN : LA FÊTE DES ÉTOILES.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: [TOPIC COMMUN : LA FÊTE DES ÉTOILES.]   Lun 8 Mai - 13:51

[LA FÊTE DES ÉTOILES.]
"previously on liberty"
La fête du printemps... Pour tout le monde, c'est l'évènement le plus important de Liberty. Chaque année, c'est la même chose : une soirée organisée par la ville, où l'alcool est présent, pour renouer avec la nature. On se sape comme jamais et on élit la reine et le roi de la fête du printemps. Mais cette année, avec les récents évènements, impossible d'organiser un rassemblement de la sorte !
Sauf que. Ce que les têtes pensantes de la ville n'avaient pas envisagé, c'est que des petits plaisantins et amoureux de ce genre de fêtes souhaiteraient organisé un évènement du même acabit. Le bouche-à-oreilles a bien fonctionné, et c'est un tout nouveau rassemblement qui a lieu ici ce soir. Le thème ? Les UFO. Comment venir ? Déguisé, obligatoirement. Cette soirée est organisée un peu rapidement, ce qui ne la rendra forcément pas parfaite et exempte de problèmes... Mais ce n'est pas grave ! Le principal, c'est de s'amuser.

Précision :

Il s'agit du topic commun de la fête des étoiles. Les stands sont donc placés dans différents endroits de la ville et du forum, et ce n'est pas par ici que vous pourrez y accéder. C'est simplement le rassemblement ici. Néanmoins, vous pouvez participer ici et dans un stand en parallèle.  I love you



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN : LA FÊTE DES ÉTOILES.]   Jeu 11 Mai - 17:42

YOU ARE SO ART DECO
"be with me in the sacred witchery of almostness which May makes follow soon"


T E N U E ~ Le son de la foule lui revenait par nuée de vagues, des écumes se coinçant dans sa chevelure, murmurant avec le vent, lui rapportant des bribes de différentes conversations. Tantôt une jeune fille cherchant sa meilleure amie, perdue dans la masse euphorique, tantôt une mère suivant la trace de son fils normalement privé de sorties. Tantôt son cœur, chahutant dans sa cage thoracique, des feux d'artifices explosant et éclaboussant son ciel de couleurs chatoyantes. Damaris détestait le monde, mais elle adorait ce sentiment, étrange et peu commun à sa personne, d'appartenir...dans les bizarreries que l'on pouvait trouver accrochés sur leur dos, les êtres semblaient se révéler sous des lueurs nouvelles...celles un peu plus sombres d'une nuit constellée. Comme les jeunes poèmes d'Elytis, sa peau était faite de sable, ses cheveux de soleil et son corps entier d'océan. "Tu sais que le thème porte sur les ovnis ?" lui avait rétorqué Delilah en peignant ses cheveux de blonds alors que Sarai ricanait à l'excitation du chat, tirant sur sa sucette en forme de cœur, et qu'Eve observait dans le miroir, d'un œil solitaire et perdu sa transformation. La plus jeune avait simplement haussé les épaules, faisant couler son regard sur ses cheveux. "Je suis déjà considérée comme une extra-terrestre." La robe d'un bleu pâle moussant contre ses genoux, elle avançait, timidement et avec curiosité...s'engouffrant un peu plus dans les différentes vibrations humaines. Engloutie, les yeux voilés de ses lunettes de soleil rondes (sa signature) -en pleine soirée- et les chevilles tremblotants, perchées sur les premiers talons de sa mère. On se les passait de sœur en sœur, car le talon était petit, mais la courbure élégante et sage. Une vieillerie des seize ans de la maternelle...conservée parfaitement néanmoins...la magie des filles.
Dans les bruissements du tissu, et les odeurs mêlées de tant de silhouettes, elle revêtait l'Alice, cherchant peut-être un lapin blanc coursant contre la fuite du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN : LA FÊTE DES ÉTOILES.]   Sam 13 Mai - 12:46

fête des étoiles.
tenue - Fille de l'Hiver, de l'Automne, de l’Été, du Printemps, elle avançait d'un pas gracieux, ses pieds se décollant du sol  délicatement. Elle semblait danser et même voler comme une hirondelle et elle laissait la brise d'un soir chaleureux venir chatouiller son visage dorée. Comme à son habitude, son esprit vagabondait dans des plaines infinies et à la dernière minute elle avait décidé de se joindre aux festivités. Après avoir entendu de la bouche de sa petite sœur, Damaris à quel point cela allait être excitant. Son regard brillait de mille feux sous la nuit étoilée et sa chevelure brune s'envoler dans l'air du soir. Elle était vêtue d'une robe sans manches d'une blancheur immaculée aux broderies divines et légèrement transparente pour laisser sa peau douce comme de la pêche respirer. Elle avait poussé une partie de ses cheveux envoûtant en arrière qu'elle avait attachée avec une branche de fleurs sauvages, touchant nerveusement son pendentif elle se laissa perdre dans cette immensité d'humanité se demandant qu'est-ce-qu'elle faisait ici, le thème porte tout de même sur les ovnis.


Dernière édition par Delilah Gale le Jeu 18 Mai - 18:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN : LA FÊTE DES ÉTOILES.]   Sam 13 Mai - 13:10

(tenue)
les étoiles se sont concertées dans l'unique éventualité d'offrir une nuit aux habitants de liberty. tu les a écoutées, avec patience et respect,et tu les as suivies aveuglément. alors voilà, la foule, le bruit, les paroles jetées au hasard dans l'atmosphère cosmique. tu n'étais pas revenu ici depuis des années, trop occupé à faire basculer ton coeur aux quatre coins du monde, développant une addiction à cette course contre le soleil. tu ne sais pas encore si c'était une bonne idée, la totalité de ton être se refroidissant aux images familières des lieux, peut-être que plus rien n'a le même goût. peut-être que tu aurais dû rester caché dans les couleurs chaleureuse des pays orientaux, peut-être que tu aurais dû écouter les sérénades vibrantes de l'amérique du sud. mais quelque chose te murmure qu'une mélodie tout autre est ici, juste pour toi, juste pour ton esprit affamé et ta passion dévorante pour tout ce qui vient d'ailleurs, de plus loin, de nulle part. alors tu t'y mêles, tu te prête au jeu, tu écoutes les corps et tu vois les mots, à travers la glace superficielle des lunettes rondes qui décorent ton visage. il y avait sûrement un thème, auquel tu n'as accordé aucune importance, on te l'a fait remarqué quand tu es arrivé, mais tu as répondu n'être là que par pur hasard, en enfonçant rapidement les mains dans le long manteau qui t'offrait encore plus de maturité. d'ailleurs, il te faudra partir assez tôt. si le goût de la nuit se fait toujours si fade, tu t'en ira dès que la lune commencera à fuir.
et puis, il y a une étoile qui brille certainement plus que les autres. elle se fait discrète, mais son intensité reste la même. tu connais ce scintillement. tu te fies aux brins de lumières soigneusement arrangés, aux tons délicat d'une robe qui attendait patiemment une occasion d'être vêtue. « sur l'eau calme voguant sans trêve, dans l'éclat du jour qui s’achève, qu'est notre vie, sinon un rêve? » alors que tes mots venant directement de la plume de sir lewis, tu redécouvres ses yeux. eluard avait certainement raison. le monde entier dépend de tes yeux purs. (et tout mon sang coule dans leurs regards.)
il y a la beauté de damaris, et celle du ciel, qui se confondent somptueusement.
Revenir en haut Aller en bas
Tristan Forestier

soleil cherche futur
avatar
messages : 109
à liberty depuis : 24/04/2017
avatar + © : matt lauria, karmasutra.
pseudo : mandragon.
dc : nolan williams & bruce hemingway.
polaroïd :
guilty pleasures : les glaces à l'italienne, son regard, son sourire, les traits de son visage, la douceur de ses mains, le goût de ses lèvres, le son de sa voix. everett.



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: evy, ace, em, olga (fermé)

MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN : LA FÊTE DES ÉTOILES.]   Sam 13 Mai - 15:03

Tristan et la fête des étoiles, drôle d'histoire qui s'est décidée au dernier moment. Angie lui faisait les yeux doux, juste assez pour l'inciter à s'y perdre. Il a pris son courage à deux mains pour inviter Everett. Non, le convaincre et le traîner jusqu'ici où la musique s'échoue dans l'air comme une tendre caresse. Cela fait une éternité qu'il n'a plus été à ce genre de petite fête organisée. Lui, il est plus du genre plage et feu de camp. Alors le voilà : Tristan le trou noir au milieu de toutes ces étoiles. Y a des sourires, des regards tendres et une légèreté qui se dégage de la foule ; comme si la ville avait décidé de faire un break pour laisser place à un moment hors du temps. Une sorte de voyage spatial dans lequel le vagabond plonge, sûr de lui, loin de toutes peurs qui lui bouffent parfois le ventre une fois la nuit tombée. Son regard se tourne vers Angie, lui adressant un sourire puis remontant jusqu'au père. Tu vois, c'est pas si atroce que ça. Il le dit pas Tristan mais ça l'embêterait de savoir qu'Evy voudrait être ailleurs qu'ici. Sa phrase, c'est rien de plus qu'une tentative pour essayer de l'apprivoiser, de lui montrer de qu'il peut être à la hauteur. Tristan avait pas de quoi s'acheter un déguisement alors il a enfilé des vêtements noirs et est allé se chercher une boîte de papier aluminium. Avec ça, il s'est fait des jambières et s'est entouré les poignets aussi. C'est pas très élégant mais l'idée est là, un peu futuriste. Il voulait pas se ramener ici et passer pour le rabat-joie qui ne prend pas la peine de se joindre au jeu. Et puis Angie adore, elle le lui a dit avant de partir.
Alors, si Angie aime, tout le monde devrait suivre.
La vérité sort de la bouche des enfants.

_________________
I can't get you out of my fucking mind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noria Malecki

choir of furies
avatar
messages : 597
à liberty depuis : 30/04/2017
avatar + © : sofia boutella © kawaiinekoj, pathetic fallacy & astra.
pseudo : anathema, océane.
dc : c.n.d.b



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: farrah, toi ?

MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN : LA FÊTE DES ÉTOILES.]   Mer 17 Mai - 20:48

(tenue)
la fête des étoiles.
elle en a beaucoup entendu parlé, naevia, mais n'y a jamais participé, de peur de croiser certaines de ses anciennes connaissances. cette année, elle abandonne la peur et l'angoisse pour la joie et l'audace. il est temps qu'elle arrête de se cacher d'eux, qu'elle profite de cette vie trop courte.
c'est par des clients qu'elle a appris que ce n'était finalement pas annulé ou, du moins, qu'elle était toujours prévue clandestinement.
du coup, elle s'est échappée du boulot pour s'y rendre. elle aura sûrement des problèmes, naevia, mais ce soir, elle veut profiter, s'amuser et ne pas passer sa nuit à servir des connards ingrats qui au bout de trois verres commencent à essayer de lui toucher les nichons, même après un refus catégorique de sa part. c'est pas glorieux d'être serveuse à l'insomnia. mais parfois, ça a ses avantages puis ça aide franchement à payer les factures.
quand elle arrive, elle se rend compte qu'elle ne connaît personne. elle a beau jeter des coups d'oeil de chaque côté, elle ne trouve aucun visage familier. elle vagabonde entre les corps, entre les rires et les paroles.
ses yeux finissent par se poser sur une beauté céleste, un ange tombé du ciel. l'inconnue (delilah), elle paraît sortie d'un autre monde, perdue sur cette terre désabusée. naevia décide de la rejoindre, intriguée. arrivée à sa hauteur, elle sourit. bonsoir, qu'elle dit doucement. je voulais vous dire que vous êtes très jolie. une simple affirmation, des mots même pas assez fort pour décrire la magnificence de l'ange à ses côtés.

_________________

STRANGE BIRDS

you’ve always loved the stranger inside me, ugly pretty.

#chooseyourside:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1583-new-rules#31965 http://noliberty.forumactif.org/t1533-thunder
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN : LA FÊTE DES ÉTOILES.]   Mer 17 Mai - 21:21

// who wants to sleep in the city that never wakes up ?
ce soir, tout brille. l'ciel.
la ville. les yeux d'houna. ceux-là, surtout. elle marche vite, avec le pas pressé d'une enfant paumée. elle regarde d'partout. les gens. ceux qui rient.
ceux qui boient. ceux qui s'aiment. ceux qui se draguent. ceux qui se désirent. ceux qui s'admirent.
houna contemple la jeunesse. celle qui s'émoi d'un rien. celle qui rit à tout.
celle qui lève son majeur au reste du monde. cette jeunesse-là, qui fait vibrer houna.
elle ne sait pas ce qu'elle fait là, petite princesse. douce enfant, perdue sur les pavés. le sourire collé sur ses lippes rouges. rouge sang. ça fait plus vieux.
ça fait plus grand, moins enfant. ce cocon dont elle essaye de s'arracher.
et pourtant, qui lui colle à l'épiderme. qui se retient à la douceur de son regard. et la candeur de ses gestes.
ce soir, houna est maquillé. elle a mis des étoiles sur ses pommettes.
et du rose sur ses yeux. elle est jolie, parait-il. elle fait s'attarder certains regards. échauffer certains esprits, parait-il.
mais houna, ne les regarde pas. houna, elle aime mieux se perdre dans son monde. le regard enfantin vers les étoiles. l'coeur qui bat fort, au rythme de la musique. elle se perd dans le brouhaha. elle y laisse voguer son âme,
son coeur, son corps. elle s'y abandonne. elle regard levé. presque absente du monde.
jusqu'à ce que. qu'elle finisse par heurter quelqu'un. un corps qui la ramène dans la réalité. un corps qui fixe finalement ses pieds au sol et son regard dans les yeux de l'inconnu. avec, tu sais, cette timidité qui se reflète sur ses joues rosées et son regard confus. pardon, j'suis.. j'suis désolée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN : LA FÊTE DES ÉTOILES.]   Jeu 18 Mai - 18:48

fête des étoiles.



Le cœur frissonnant, elle parcourait la place d'un air perdu, elle cherchait sa jeune sœur, qui avait remplacé la brume dans ses cheveux par un jour ensoleillé.  
En vain, seul le vent l'accompagnait ce soir.
Et finalement elle sentit la chaleur humaine s'émanait d'un autre corps.
Corps étranger, être inconnu aux yeux de la nébuleuse, elle observa la femme (naevia) comme elle contemplait le monde. Elle sentit alors ses joues s'enflammer lorsque la belle inconnue la complimenta, elle n'était pas habituée à se faire remarquer, à briller parmi les étoiles (ou peut-être qu'elle ne voyait pas les yeux affamés se posaient sur son délicieux visage), bien qu'elle en rêvait depuis toujours.
Elle cherchait ses mots, air confus sur son visage dénué de toutes les impuretés du monde. Merci... finit-elle par balbutier tandis que des tâches rougeâtres attaquaient son visage dorée. L'amante de la lune fit alors battre ses paupières laissant des poussières célestes se dissoudre dans l'air. J'aime le noir. déclara t-elle soudainement sans même prévenir son propre cerveau, elle faisait bien sûr allusion à la tenue de son interlocutrice.
Delilah paraissait avenante et chaleureuse mais elle était en réalité Pluton enrobée de sa glace infranchissable avec les personnes étrangères à son âme inconsciente.
Revenir en haut Aller en bas
Noria Malecki

choir of furies
avatar
messages : 597
à liberty depuis : 30/04/2017
avatar + © : sofia boutella © kawaiinekoj, pathetic fallacy & astra.
pseudo : anathema, océane.
dc : c.n.d.b



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: farrah, toi ?

MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN : LA FÊTE DES ÉTOILES.]   Sam 20 Mai - 17:34

naevia, elle n'a jamais rencontré une personne qui lui paraît aussi pure que l'inconnue dans sa robe de soie blanche. elle semble être un ange tombé du ciel (ou des étoiles). un être si aérien que l'on aurait peur qu'il retourne dans les nuages, quitte le monde des mortels. la métissée, une fois qu'elle l'a rejoint, ne peut pas s'empêcher de lui faire remarquer sa beauté angélique, majestueuse. sa réaction lui arrache un sourire et elle continue de la contempler, la trouvant encore plus jolie les joues teintées de rouge. elle termine par la remercier, balbutiant, et ajoute : j'aime le noir. naevia sourit encore un peu plus et laisse un petit rire s'échapper de ses lèvres. j'aime le blanc, qu'elle lui répond. est-ce que je peux vous demander votre prénom pour pouvoir nommer un si joli visage ? elle lui tend sa main. moi c'est naevia. enchantée.

_________________

STRANGE BIRDS

you’ve always loved the stranger inside me, ugly pretty.

#chooseyourside:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1583-new-rules#31965 http://noliberty.forumactif.org/t1533-thunder
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN : LA FÊTE DES ÉTOILES.]   Dim 21 Mai - 17:22

YOU ARE SO ART DECO
"be with me in the sacred witchery of almostness which May makes follow soon"


T E N U E ~ Le souffle des astres rendait la nuit bien plus vivante. Sous le berceau de ses mystères, reposait dans l'ombre le cœur palpitant d'une vie tranquille. Battant au son d'une berceuse doucereuse, sifflant le miel de ses artères, ces sillons bleutés. Il y avait une torpeur enivrante qui prenait les membres, un esprit qui voguait à la lueur de la lune, cherchant la prière échappée d'une bouche condamnée. De lèvres pendantes, tremblantes sous le poids de sentiments enchaînés. Et comme Jésus, tout le monde portait sa croix en silence. Comme Atlas, le ciel coulait sur notre peau.
Cette peau qui ressentait le moindre froissement, le moindre coup de vent. Il y avait quelque-chose de plus vivant...de plus simple.
Sous l'obscurité de ses lunettes, le monde déambulait avec étrangeté...une affinité avec les ténèbres astrales. La foule évoluait lentement, dans la vague de ses pensées, de ses désirs et ses amusements. Un loisir qu'ils oublieraient tous demain, ou du moins penseraient surement aux vapeurs d'un rêves. Cette certitude d'avoir été réel, ce doute d'avoir existé comme tel.
Et dans ses vagabondages, elle aperçut entre le battement de deux personnes, son mirage à elle. Son hésitation tiraillante, troublante...la silhouette drapée d'un manteau beige, le visage coupé d'une énorme monture, les cheveux bataillés par ces assaillants que l'on appelait "doigts". Les siens ou ceux d'autres muses. Ses talons fléchirent un peu, le piédestal se fissurant. Et la destruction du marbre saignait dans ses oreilles, l'engourdissement de son esprit dérangé...comme de l'opium que l'on avait empoisonné. Un venin ruisselant en elle...l'amertume s’engorgeant de ses pensées tumultueuses.
Et toujours ces battements de cœur. Cette peur qui la fit reculer, telle une proie cherchant, dans un dernier souffle, à sauver ses derniers espoirs de liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN : LA FÊTE DES ÉTOILES.]   Ven 26 Mai - 16:07

(tenue)
la simple mais délicate image de la demoiselle rafraîchit tes pensées. l'héroïne perdue qu'elle enrôle lui va a merveille, la prétendue folie et la curiosité dévorante qui dansent délicieusement dans ses yeux, alors que les brins de soleil soigneusement teints chatouillent légèrement son visage. tu ne peux qu'être admiratif, elle n'a rien à envier aux astres. tu en sais pas si tu as le plus envie d'effleurer les pages du conte fantastique à nouveau, ou de frôler sa main. mais rester immobile est bien plus naturel, d'un geste faussement automatique, tu remontes tes lunettes qui dévorent ton visage. « pardonne-moi. » comme ça. de tout et de rien. d'être là, de ne pas avoir été là, pardon du monde, pardon des yeux et des voix, pardon du temps qui ne convient peut-être pas. pardon des mots, de leurs vêtements maladroits et de leur hésitation. pardon pour les coeurs qui s'entrechoquent brutalement. ça aurait été plus simple d'accepter la lumière de la lune sans ne rien dire. tant pis, ça ne fait rien, c'est vous avant les autres. « je suis en retard, n'est-ce pas? » en retard de trois années. pathétique lapin, tu ne t'approche même pas un peu plus, tu n'en as même pas le droit, regardes-toi.
le temps ne fait rien, vous serez toujours liés de la même façon, comme soumis à une malédiction d'héra. tu n'as pas la moindre idée de comment t'en défaire (ni l'ombre d'une envie), alors tu veux t'y confronter un peu plus, tandis que des mots enchantés parcourent ton esprit déchainé.
il ne s'était pas écoulé une seconde sans que son existence vienne taquiner ton esprit, même à des milliers de kilomètres de cette ville maudite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN : LA FÊTE DES ÉTOILES.]   Ven 26 Mai - 18:05

fête des étoiles.


La brune ne savait comment réagir, la femme en face d'elle faisait preuve d'une bonté nouvelle. Puis c'était rare pour elle de se faire complimenter par une personne du même sexe  et étrangement ça l'intimidait davantage. Alors des mots incohérents sortaient de sa bouche, la première phrase qui vagabondait dans son esprit. Tandis que les joues de Delilah était toujours rongées par la rongeur, l'inconnue sourit et un sentiment de soulagement parcourut le corps dans son entièreté  de l'amoureuse des étoiles. Et finalement la femme (aussi brune) rit, il était beau son rire comme une musique classique pendant une chute d'étoiles filantes. J'aime le blanc, qu'elle lui dit la douce femme et Delilah lança un regard furtive à ses vêtements ayant presque oublié de quoi elle était vêtue. A son tour elle rit, un rictus se formant au creux des lèvres, l'étrangère lui demanda alors son nom sans oublier les belles paroles qui allaient avec. Je m'appelle Delilah. répondit-elle d'une voix sereine et à la fois pleine de nervosité tandis qu'elle empoignait avec maladresse la main qu'on lui tendait, naevia elle s'appelait la femme au rire édulcore C'est beau Naevia, j'aime beaucoup plus que le noir. Elle essayait d'être drôle, était-ce un échec ? Sûrement mais peut-être que Naevia rira tout de même. Elle semblait être une personne colorée malgré l'absence de fantaisie dans tenue. Et puis la gorgé serrée cette sensation désagréable dans le gosier, delilah finit par lui proposer à boire. Vous voulez boire quelque chose ? La brune tourna sa tête de gauche à droite, de droite à gauche cherchant d'un œil de lynx l'endroit pour tempérer sa soif. Son regard s'illumina lorsqu'elle aperçut un stand de nourriture.
Revenir en haut Aller en bas
Noria Malecki

choir of furies
avatar
messages : 597
à liberty depuis : 30/04/2017
avatar + © : sofia boutella © kawaiinekoj, pathetic fallacy & astra.
pseudo : anathema, océane.
dc : c.n.d.b



[sunshine in my pocket]
relationships:
disponibilités rp: farrah, toi ?

MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN : LA FÊTE DES ÉTOILES.]   Ven 26 Mai - 18:34

naevia, elle se sent dans son élément, là, sous les étoiles. elle aime être aux côtés d'une personne aussi précieuse, innocente parce qu'elle en oublie les horreurs du monde, de son existence. le monde devient blanc. le monde n'est plus gris, ni noir. le monde est beau. l'affreux de la terre est balayé par cette inconnue, sa voix et son rire célestes. je m'appelle delilah. naevia, elle pense que son prénom, il est aussi précieux qu'elle. vraiment. puis elle se présente à son tour, lui tendant une main qui se veut chaleureuse. c'est beau naevia, j'aime beaucoup plus que le noir. la métissée se mord la lèvre inférieure avant de laisser une rire s'échapper de ses lèvres teintées de noir. elle ne sait pas si ce que vient de lui dire delilah doit la faire rire mais elle rit quand même parce que la maladresse de son interlocutrice, elle la rend incroyablement mignonne, encore plus innocente et pure.
vous voulez boire quelque chose ? que delilah enchaîne, nerveuse. avec plaisir, delilah. elle aime comment son prénom sonne sortant de sa bouche. il est d'une douceur incroyable. elle suit le regard de l'ange qui s'est posé sur un stand de nourriture et elles ne tardent pas à s'y avancer. une fois devant, naevia, elle se retourne vers delilah. que voulez-vous ? elle sourit. malgré l'obscurité de ses vêtements, son monde à elle, il a repris de la couleur. laissez-moi vous payer un verre de ce qui vous plaira. qu'elle propose. c'est la moindre des choses qu'elle puisse faire.

_________________

STRANGE BIRDS

you’ve always loved the stranger inside me, ugly pretty.

#chooseyourside:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noliberty.forumactif.org/t1583-new-rules#31965 http://noliberty.forumactif.org/t1533-thunder
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN : LA FÊTE DES ÉTOILES.]   Jeu 1 Juin - 22:43

YOU ARE SO ART DECO
"be with me in the sacred witchery of almostness which May makes follow soon"


T E N U E ~ Il y avait le chant des sirènes qui avaient enivré ses sens, quelque-part là-bas, entre les baisers des célestes danseuses. Assise sur un toit, voilant le ciel de ses cigarettes initiatiques...ces petits bouts d'illusions, des prières envoyées aux dieux cruels des temps anciens. Et dans ses expirations, la poitrine s'ouvrait en deux, laissant l'âme fuir vers cet Olympe déguisé en galaxie. Puis dans cette chair consumée par la maladie de ses passions, un cœur frissonnant. Tremblant sous les souffles d'un petit être charnel. Prisonnier de son absurde mortalité. Dans l'ombre de son corps, elle voyait des océans de rêves,
des ondulations dans ses mots fébriles et étranges. Des sentiments-temples dans lesquels elle souhaitait se recueillir, dans lesquels elle souhaitait être prêtresse. Danser sous les saccades de ses enchantements, veiller sur les flammes léchant les murs, couvrir ses pieds de somptueux sacrifices...Mais elle n'était que cette fille-là, au chapeau-ciel, aux yeux-mangeurs d'ombres. Que cette fille qu'il oublierait demain...qu'il avait oublié, et c'était cela qui lui faisait le plus mal.
« pardonne-moi. » sa phrase sonnait faux...elle tombait sur elle comme la pluie violente des fins d'été. Concentrée d'une brutale chaleur amassée frénétiquement, de vies ardentes, les gouttes brûlaient sa peau,
rongeant ses membres...Elle l'était aussi...désolée. Désolée de n'être qu'une créature passant telle une brume devant sa vision. Un brouillard dont il pouvait se débarrasser d'un coup de main bref et furtif. D'un détour simple. « je suis en retard, n'est-ce pas? » sa voix percutait Damaris comme des astéroïdes, laissant des cratères gorgés de réminiscences. D'une nostalgie qui lui était familière, celle qui se glissait sous ses draps, caressant sa joue, et baisant son front. Celle qui s'incrustait dans ses vêtements, s'asseyant, reine, sur son dos courbé par son poids fatidique. Celle qui chuchotait à ses oreilles attentives lorsqu'elle écoutait le cliquetis de l'eau...des gouttes se dérobant au robinet. Tombant, mécaniquement dans son bain rempli. Celle qui poussait sa tête toujours un peu plus bas...Il y avait eu Anne là, une fois. Allongée. Était-elle sereine ou avait-elle ressenti ce rebond...ce battant qui toquait à la raison ? Damaris était l'archéologue de ses propres souvenirs...déterrant des mots vieux de son enfance, des émotions fossilisées. Des traces de son passage dans l'existence. Des traces minces d'une vie. "L'as-tu souhaité ?" remontant ses lunettes sur l'arche de son nez,
cachant par un frétillement de ce dernier les pincements qui commençaient à l'agacer. "Je veux dire, me laisser." elle posa sa question, ainsi ne redoutant pas la réponse. Car quoiqu'il arrivait, elle collecterait ses fleurs fanées et ses livres déchirés. Quoiqu'il arrivait, elle resterait cette chasseuse de langages perdus. "Ce n'est pas bien grave. Je n'ai pas besoin de pitié. Ou bien même d'excuses." Elle avait besoin de temps, simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN : LA FÊTE DES ÉTOILES.]   Ven 9 Juin - 16:46

(tenue)
tu imagines à quel point tout ceci n'aurait simplement pas pu se produire. si tu n'avais pas suivi les étoiles, si tu n'avais pas prêté un peu de ton oreille à la lune. ça aurait été facile pour toi, de changer d'avis et de te perdre plus loin sur la planète terre, de continuer de vivre une vie indécise. mais tu as décidé d'être ici, et rien ne t’enlèveras la délicieuse surprise d'une confrontation avec tes réelles émotions. et même si tu te sens comme un alceste dans la foule, toi qui pourrait être submergé par les vagues d'hypocrisie qui taquinent ton dos, ton être entier ne fiat qu'attention à la jeune femme, incarnation d'une nuit d'été dans laquelle on peut redécouvrir une atmosphère refroidie.
sa voix t'arrache un sourire, peut-être deux, tu ne sais pas, tu ne prend pas le temps de compter. mais ce dont tu es sûr, c'est que cette musique t'as véritablement manqué. la délicatesse du timbre de sa voix, certes enveloppé par l'amertume, te fais oublier la lourdeur du bruit agaçant tes oreilles. tu n'es pas en mesure de discerner son regard, celui-ci étant caché derrière deux cercles teintés d'ombre, mais tu te fais une idée de la glace qui t'attends, là-derrière. tu glisses tes mains dans les poches de ton large manteau, faisant attention à ne pas la couper. « pas une seule seconde. » tu avoues, sans pour autant être prétentieux au point de l'attaquer d'un autre sourire. « je l'ai cependant regretté, à chaque pensé, à chaque souffle. » tu poursuis, soutenant son regard caché. tu as toujours privilégié l'honnêteté, maniant cependant le mensonge et la manipulation selon tes envies. mais damaris devrait savoir, damaris devrait connaître ton coeur, et même si tu hésites encore à le lui déplier, parfois, tu te sens obligé. « je ne t'impose pas mes excuses. » tu hausses les épaules, baladant tes yeux sur les alentours. « je pense juste que tu les mérite, même s'il en faudra sûrement plus pour justifier ma fuite. » comme un réflexe mécanique, tu organises encore une fois tes cheveux, qui tombent sans cesse devant ton visage. tu n'as pas à te justifier. tu voulais juste partir, parce que tu n'es pas en mesure de rester immobile quelque part.
mais les yeux de damaris te font croire que si. tu t'y sens réellement chez toi, pour la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN : LA FÊTE DES ÉTOILES.]   Mar 20 Juin - 21:17

YOU ARE SO ART DECO
"be with me in the sacred witchery of almostness which May makes follow soon"


T E N U E ~ Le vent murmurait ses échos lointains jusqu'à ses oreilles usées par des langages anciens. Parfois trébuchait-elle sur les mots anglais, oubliant leur signification profonde, oubliant la simplicité tant son cerveau semblait-être un labyrinthe. Son fil d'Ariane demeurait dans une raison des plus tranchantes. C'était la violence de ses sentiments qui faisait rugir le minotaure et trembler ses membres. C'était ce boum-boum incessant, incandescent qui se rapprochait toujours plus du soleil, par fierté. Parce qu'il voulait lui aussi vivre. Voler, serait le mot le plus juste. Son cerveau, lui était bien plus lâche. Il préférait la quiétude du bourdonnement de ses études. La douleur crânienne qui lui prenait très tard le soir, à la lumière d'une lampe tamisée. Il préférait ce petit cocon d'amertume et de givre, de livres et de thé...de souffrance étouffée. Retardée. Oubliée. Alors il lui disait de fuir, à cet instant, impérativement. De prendre son cœur et de courir loin du jeune homme.
Surement ne savait-il rien de tout cela. De toutes ces disputes qui dérangeaient son corps; sense and sensibility. Il ne savait pas non plus que Damaris s'était perfectionné en latin depuis sa disparition, et que Homère lui donnait moins la nausée à bord de son Odyssée. Il ne savait pas. Non, et c'était peut-être bien mieux comme ceci. A l'ombre des souffles de son esprit tourmenté, elle, elle savait tout cela. Elle savait que tout cela n'avait été que pour le noyer. Qu'il écoute les sirènes et quitte donc son bateau. « je l'ai cependant regretté, à chaque pensé, à chaque souffle. » mensonge. Elle se refusait à croire cela. Y croire signifiait trop de choses. Et elle n'était surement pas prête à quitter le gouffre de sa solitude. Dans celle qu'elle avait choisi de manière rapide et artificielle, dans une bibliothèque familière, dans une imagination fructueuse. « je ne t'impose pas mes excuses. » alors tais-toi donc, avait elle envie de cracher. Non pas par haine, mais au contraire, par cette fébrile affection qui la retenait à lui. Son fantôme qui avait parcouru ses veines, avait rit sous l'aile de la lune pleine, avait vécu dans les artères de la cité. « je pense juste que tu les mérite, même s'il en faudra sûrement plus pour justifier ma fuite. » derrière ses lunettes, elle regardait les alentours, cherchant à analyser la situation pour distraire ses pensées vagues. Celles qui embrumaient même sa vision de larmes. "Tu es partie combien de temps déjà ?" elle tentait de trouver l'équilibre perchée sur ses talons, jouant à rejeter son poids d'avant en arrière. Pointe des pieds aux talons. Discrètement, pour ne pas paraître encore plus étrange qu'elle ne devait déjà l'être aux yeux de tous. "Tu t'es bien amusé ?" Elle fuyait son regard, jetait des mots amassés par l'éthique qu'on lui avait instruite. Par la politesse dont une demoiselle devait faire preuve. Et puis c'était drôle, elle avait l'impression qu'elle était une de ces femmes des légendes irlandaises ou écossaises, tuant leur ennui dans leur propre mélancolie. Guettant de leurs iris-tonnerres, l'horizon de la mer, espérant toujours revoir leur amour marin. Damaris se retrouvait dans cette même position, dans des prières morbides qu'elle étouffait. Des pleurs qu'elle enterrait, tâchant ses gants blancs de dentelle d'une terre humide. "Je suppose que tu as du voir de belles choses." filles, était le mot qui rongeait sa gorge. "Pourquoi t'es revenu ?" cela tomba, brusquement, s'échappant de sa bouche et de sa cervelle comme un papillon hors d'une cage. A travers les barreaux de sa bienséance et de sa froideur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN : LA FÊTE DES ÉTOILES.]   Mar 27 Juin - 16:35

(tenue)
ce même vent sifflait quelques conseils. rentre chez toi, retourne te perdre dans les rues brûlantes de cuba. n'essaie même pas d'esquisser un sourire ou de gaspiller des regards. mais tu n'étais pas vraiment sûr d'entendre le vent correctement, certes, il y avait la brise et la sensation que la moindre petite chose pouvait se retrouver dans les cieux à n'importe quel moment. mais tu n'avais pas envie d'écouter le souffle, probablement parce que tu n'avais pas le coeur à fuir maintenant. pour une fois qu'il ne s'agissait pas de ta lâcheté, de ta volonté de vouloir vivre à toute allure, sans même prendre le temps de te retourner. vivre seul entre quelques vers italiens, devenir le protagoniste d'une histoire qui change constamment. mais pour l'instant, c'est le battement assourdissant qui prend désespérément toute la place, tu n'as même pas l'occasion de penser à toi, même pas le temps de vouloir fuir.
ses yeux sont couverts, mais sa voix expose un morceau de son amertume. tu n'es pas sourd, ni complètement ignorant. et chacun de ses mots qui se veux particulièrement tranchant, ne manque pas de provoquer tes tympans. il en a toujours été ainsi, au final. la glace qui s'échappait de sa bouche, même lorsqu'ils était réfugiés sur les toits et qu'ils se présentaient à la lune. ça ne te fais rien, du moins c'est ce dont tu essaies de te persuader. tu te détestes un peu de l'avoir rendue ainsi, et tu te dis quelques secondes que tu aurais dû t'effacer plus loin, mais ça ne fait rien. « trois ans. » tu lâches, comme ça. trois ans. ça ne sont pas que de vulgaires minutes. ce sont des centaines de jours, et des centaines de nuits que tu n'as pas passées près d'elle. on ne rattrape pas trois ans en quelques mots et quelques misérables regards, ça ne se fait pas comme ça, tout le monde le sait, et pourtant tu restes là, tu t'accroche encore pour la seule chose qui te tire d'un brouillard épais. tu ne sais pas si c'est la culpabilité ou les regrets qui s'entassent dans ta gorge, mais tu t'empresse de les évacuer en la raclant. « oui, si tu veux, on peut dire ça comme ça. » tu ne t'es pas amusé. tu ne t'es pas divertis. tu as vécu, et plus que jamais. et c'est ce que tu avais voulu, tu étais parti pour ça, pour fuir l'entrave qui t'emprisonnait ici. mais c'est bon, maintenant, tu n'as plus envie de quoi que ce soit, c'est amplement suffisant, tu ne te sens plus qu'à moitié vide. « oui, c'est vrai, mais ça ne valait certainement pas ce qui se trouve ici. » ça ne valait pas la perfection de son visage peint dans la colère. c'était une évidence, et tu aurais aimer la lui crier au visage. « je suis revenu, parce que j'étais habité par petite probabilité de te croiser pas pur hasard au moins ce soir. mais ne t'en fais pas, damaris, s'il faut, je repartirais dès demain, et je ne t'imposerais plus ma présence. » comme si tu en étais réellement capable. comme si tu avais, au fond de toi, la volonté de lui tourner le dos encore une fois. les mots s'évadent tout seuls, mes tes émotions se coincent encore sous tes veines, hurlent dans ton cerveau que tu t'épuise à taire encore une fois. oh, tu n'as vraiment pas envie de repartir, mais cette fois-ci, tu dépendras d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN : LA FÊTE DES ÉTOILES.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[TOPIC COMMUN : LA FÊTE DES ÉTOILES.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (2.2) TOPIC COMMUN
» Je remonte ce vieux topic tout poussiéreux et remplis de toiles d'araignés !! mwouaaaa
» ✤ UPRISING : topic commun
» Premier topic commun ▬ La parade des Macrales
» (topic commun), radcliff's fair.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: (memories) :: flashbacks-